Archives Mensuelles: janvier 2013

Euroligue de basket : Arras arrache une seconde victoire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dominatrices durant toute la première mi-temps, les basketteuses arrageoises prenaient une substantielle avance dès leur retour sur le parquet : 46-30. Puis, il y eut un trou, une réussite qui leur a soudainement tourné le dos. Ce dont profitaient les Roumaines de Targoviste, d’abord pour réduire l’écart, ensuite pour revenir à égalité (59-59). Tout se jouait alors dans les têtes. Après une période de tension et d’indécision, les Artésiennes laissaient leurs adversaires s’échapper. A 65-59 avec deux minutes de temps de jeu, il n’y avait plus grande monde pour croire à une victoire arrageoise à moins d’un miracle… Qui s’est produit. Les Roumaines perdaient à nouveau leur basket, les Artésiennes recollaient sans égaliser. La maitrise du ballon restait roumaine mais Marginean (qui était arrageoise l’an dernier) s’emballait… Le ballon changeait de main à quinze secondes du buzzer, Targoviste menant encore de deux points. A six secondes, Miljkovic héritait d’un ballon sur le côté gauche. Tentative de shoot à trois points : bingo. Arras s’imposait 67-66.
Ce succès ne sert pas à grand-chose pour la suite de la compétition dont Arras est déjà éliminée même s’il reste encore un match à jouer en Russie, à Orenburg. En revanche, il est extrêmement important pour la fin de saison, car il conforte l’entraîneur Marc Silvert, dans sa volonté de maintenir Arras en Ligue féminine. Depuis qu’il a posé ses valises dans la capitale de l’Artois, il a transformé cette équipe, victorieuse en coupe d’Europe, en championnat aussi (contre Mondeville) et en coupe de France (à Dunkerque). Ce samedi, le Arras Pays d’Artois reçoit Montpellier et ça risque d’être difficile mais d’ici la fin de saison, il jouera encore contre Villeneuve-d’Ascq, le Hainaut, Charleville et Aix-en-Provence, toutes équipes en danger. Alors le rêve est permis y compris celui de renouveler la surprise : remporter la coupe de France. Prochain tour, le 16 février à domicile contre le Hainaut. -Photos © Philippe Vincent-Chaissac

Publicités

Canoë-kayak : Saint-Laurent et Boulogne toujours au top

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pluvieux, très pluvieux le matin. Ensoleillé l’après-midi. Une régate du Pas-de-Calais ne ressemble jamais à une autre, sur le plan climat. Côté sportif, en revanche, c’est la continuité. Boulogne et Saint-Laurent sont toujours au top. A domicile les Immercuriens ont remporté le classement par équipe, malgré l’ambition affichée de la Biélorussie (2e) qui se voyait bien contrecarrer le club local. Seulement voilà  si Thomas Simart, blessé, et Marie Delattre-Demory qui attend un heureux événement, étaient absents, il y a une telle richesse dans l’effectif du club qu’il reste difficile de rivaliser. Boulogne (3e) a su tirer son épingle du jeu en devançant les Espagnols de Torrès…

Premier rendez-vous international de l’année… D’une année post olympique. Sur le bassin de la Scarpe, il fallait s’attendre à voir de nouvelles têtes émergentes. Le Néerlandais Bram Brandjes qui a remporté l’épreuve de kayak fait sans doute partie de ces nouveaux visages auxquels il va falloir s’habituer… Comme celui Laurens Pannecouke, le Belge de Zwevegem, 3e en finale et vainqueur du 2000 m chrono. Ces deux là vont toutefois devoir composer avec quantités d’autres garçons comme le Boulonnais Maxime Beaumont (4e à Londres et 2e ce dimanche) qui se remet à l’eau pour quatre ans, en nourrissant l’espoir d’aller chercher cette médaille olympique qui lui a échappé sur le bassin d’Eton Dorney ; ou encore le local Pierrick Bayle, encore tout jeune mais au gros potentiel. En canoë en revanche, les forces en présence n’ont pas beaucoup bougé. Mathieu Goubel qui, lui aussi, repique pour quatre ans, est toujours là – et bien là – puisqu’il a remporté l’épreuve devant ses potes de Saint-Laurent, Adrien Bart et Romain Beugnet… tandis que l’autre Beugnet (Mathieu) remportait le chrono. Cela promet une belle bagarre en vue des championnats d’Europe et du monde, d’autant que Thomas Simart n’a pas encore signé son retour.
Incertitudes aussi du côté du kayak dames où Sarah Guyot et Gabrielle Tuleu qui étaient dans le même bateau que Marie Delattre-Demory aux JO, devront composer avec une forte opposition étrangère. Certes, ces demoiselles de Tours ont pris les deux places de la régate mais il reste des données à affiner. Le retour possible de Marie après l’année sabbatique qu’elle s’accorde en est une, l’émergence de nouvelles venues en est une autre. Gwendoline Morel (Saint-Laurent) et Caroline Constancis (Tours), 4e et 6e sur le bassin de la Scarpe, paraissent encore loin… Mais attention, le 200 m distance sur laquelle se disputait la finale, est un exercice spécifique, plutôt aléatoire. Alors…
Enfin dans le canoë monoplace féminin, la victoire est revenue sans surprise à la jeune et talentueuse Anaïs Cattelet mais faute de réelle opposition, tout pronostic pour les mois à venir parait encore un peu hasardeux. Il faudra la revoir dans d’autres conditions, au printemps par exemple, pour l’International Race de Boulogne.- Reportage : Philippe Vincent-Chaissac

Coupe de France de football: Lens accueillera Epinal

Le tirage au sort des 8e de finale de la Coupe de France de football s’est déroulé hier soir juste avant le coup d’envoi de la dernière rencontre des 1/16e de finale opposant Plabennec (CFA) à Lille. Lille qui s’est qualifié et jouera contre Saint-Etienne. Vainqueur mercredi du Stade bordelais (3-0), le Racing club de Lens – dernier club du Pas-de-Calais en lice – jouera à la maison contre Épinal (club de National) qui a éliminé Lyon puis Nantes, aux tours précédents. Rencontre le 26 ou le 27 février.

Trail de la Côte d’Opale : déjà on en parle

Le trail de la Côte d’Opale 2013 est déjà sur les rails. Il aura lieu les 7 et 8 septembre avec comme principale nouveauté des épreuves le samedi après-midi. A 15h, le nouveau 14 km partira vers le cap Gris-Nez pour un parcours inédit réservé à 500 coureurs. Le départ sera commun au 14 km relais avec un nouveau challenge des entreprises et le 7 km.
Le dimanche, la course reprendra son sens habituel vers le cap Blanc-Nez avec un départ avancé à 8 h pour le 62 km (avec encore moins d’asphalte) et un départ commun à 9 h pour les 18, 31 et 42 km.
Le départ et l’arrivée seront toujours jugées à Wissant où se tiendra le village avec les nombreux stands des partenaires et des exposants. Les animations débuteront dés 10 h le samedi 7 septembre avec l’ouverture du village.
Les inscriptions sont limitées en nombre de participants car le parcours serpente au milieu du Grand site national des Deux-Caps. Les coureurs sans dossards sont interdits sur le parcours durant le passage de l’épreuve. Toutes les informations sont sur le site www.trailcotedopale.com

Tir à l’arc : deux Winglois en course pour une qualif européenne

communiqué presse arc club wingles - tournoi européen nîme 2013Trois membres de l’Arc club de Wingles ont participé le week-end dernier au 16e tournoi européen de Nîmes, 2e étape de la Coupe du monde en salle qui rassemblait plus de 1100 athlètes représentant 32 nations. L’occasion pour Sébastien Brasseur et Guillaume Ruben de rester en course pour une qualification aux championnats d’Europe.
Sébastien Brasseur, champion du monde 2012 de tir en salle en arc à poulies, a réalisé un score de 592 points sur 600, ce qui lui a permis de terminer à la 13e place des qualificatifs et ainsi de participer aux phases finales. Après une victoire en 1/16e de finale lors d’un duel contre son compatriote C. Doussot, Sébastien s’est malheureusement incliné en 1/8e de finale contre l’Italien S. Pagny qui ne lui a laissé aucune chance en faisant le score parfait de 30 points à chacune de ses volées.
Guillaume Rubben, 4e en individuel de la coupe du monde 2012 d’arc à poulies, a terminé à la 63e place des qualificatifs avec 583 points et n’a pu participer aux phases finales. Il a pris néamoins la 5e place du tournoi secondaire.
Enfin, Fabrice Menard, coéquipier de S. Brasseur et G. Rubben dans l’équipe arc à poulies championne de France 2012 de tir olympique, a réalisé un total de 572 points prenant la 133e place des qualificatifs et la 26e du tournoi secondaire.
A souligner que cette compétition était aussi une épreuve de sélection au collectif France en vue d’une participation aux championnats d’Europe de tir en salle. Avec son résultat, Sébastien Brasseur a pris la 2e place avec 2 points de bonus. Il participera avec Guillaume Rubben, à la sélection finale qui aura lieu ces 25 et 26 janvier. – SR/Communiqué de presse – Photo Archives Arc club de Wingles : de gauche à droite, Sébastien Brasseur, Guillaume Rubben et Fabrice Menard.

Football: match reporté à Boulogne

Suite aux chutes de neige et aux températures négatives survenues ces derniers jours en région Nord – Pas-de-Calais, la rencontre de la 21e journée du championnat de France de National, Boulogne – Quevilly, qui devait avoir lieu ce vendredi 25 janvier, à 20h00, au stade de la Libération, est reportée à une date qui n’a pas encore été fixée.

Lutte féminine : Lise Legrand toujours là

Ce week-end avaient lieu les championnats de France de lutte à Gries (Alsace). Les filles de l’Entente Boulogne – Ambleteuse ont brillé. A commencer par Lise Legrand, toujours là, et à nous consacrée dans la catégorie des 67 kg. Egalement titrée, Mélanie Lesaffre dans la catégorie des 48 kg. Vanessa Boubryemm est vice-championne de France en 51 kg. Et bel accessit pour Fatima Benfouzari, 5e en 63 kg. Un beau résultat d’ensemble confirmé par une première place au classement des clubs, l’Elcoba (29 points), devançant Bagnolet (25 points) et Besançon (23 points).

Basket : les filles d’Arras se sont retrouvées

Malashenko s'est imposée aux Italiennes de Schio.

Malashenko s’est imposée aux Italiennes de Schio.

Sans doute faut-il voir là, l’effet du choc psychologique que peut provoquer un changement d’entraîneur. Mais le fait est que les demoiselles d’Arras ont montré hier un tout autre visage en remportant leur première victoire en Euroligue de basket. Et pas contre n’importe qui : les Italiennes de Schio, leaders du groupe.
Si les premiers instants de la rencontre pouvaient laisser croire à une débandade arrageoise, il n’aura pas fallu longtemps à Marc Silvert, le nouveau coach, pour mettre tout le monde dans le droit chemin. Efficaces au rebond défensif, adroites à 3 points, les Artésiennes ont d’abord rétabli l’équilibre (elles étaient menées 21-19 à la fin du premier quart-temps) et réalisé un deuxième quart temps sans faute pour mener 40-27 à la mi-temps. Incroyable mais vrai. Ce coup de massue, les Italiennes ne s’en sont jamais remises, jouant mieux en deuxième mi-temps mais souvent inefficaces aux tirs. Malashenko (16 points) et Dijon (15 rebonds) ont été les joueuses les plus en vue, mais au-delà c’est bien tout un collectif qui a changé d’âme. L’objectif est maintenant de confirmer ce résultat en championnat où les filles d’Arras occupent la lanterne rouge. Apparemment beaucoup de travail les attendent, tactiquement et physiquement, pour s’imposer six ou sept fois lors les dix prochaines rencontres. Ça promet du plaisir. – Photo © PVC

Rink hockey : duels de leaders européens à Saint-Omer

Le Scra a des atouts à faire valoir (photo PVC).

Le Scra a des atouts à faire valoir.

Samedi 19 janvier, salle du Brockus à Saint-Omer, en ligue européenne de rink hockey, le Scra en tête du championnat de France va affronter le FC Porto qui vient de prendre les rênes de sa compétition nationale en allant vaincre Benfica sur ses terres.
Favori et leader incontesté du groupe B, le FC Porto qui veut remporter la compétition, possède dans ses rangs d’excellents joueurs, dont cinq évoluent actuellement en équipe du Portugal : R.Ventura, R. Barreiros, H. Nunes, J. Silva et R. Oliveira. Les autres joueurs de l’équipe sont également très performants comme l’ex gardien de l’équipe d’Espagne Edo Bosch.
Dans ce combat des chefs, le Scra ne part pas favori mais a lui aussi des arguments à faire valoir avec quatre joueurs de l’équipe de France (C .Garcia, F. David, N. Guilbert et O. Nedder) entourés des expérimentés T. Barbosa, F. Dolce, L. Minuzzi. Avec C. Cantarero dans les buts et M. Ruckebusch pour finir les actions, les Audomarois doivent aussi se souvenir qu’ils ont marqué quatre buts aux Portugais lors du match aller.
Le coup d’envoi sera donné par Francis Luyce, président de la Fédération française de natation , invité par Eric Savreux dont l’entreprise parraine le match. Un poster de l’équipe du Scra sera  offert à chaque spectateur par les établissements Lemoine, sponsor du club depuis toujours. – Photo PVC

Football : Loïc Damour n’est plus boulonnais

IMGP0519Loïc Damour, 22 ans, milieu de terrain relayeur arrivé à l’USBCO, au cours du mercato d’été 2011, en provenance du RC Strasbourg, n’est plus boulonnais. Le contrat qui le liait au club rouge et noir est résilié. L’USBCO salue l’attitude du joueur qui a choisi de privilégier sa carrière sportive plutôt que l’intérêt financier. « Son comportement a toujours été celui d’un joueur professionnel, et surtout, digne d’un passionné de football. Nous lui souhaitons la réussite sportive que son attitude mérite, en espérant aussi qu’elle serve d’exemple ! » dit un communiqué du club. – Photo USBCO