Archives Mensuelles: juin 2013

Avion accueille l’élite nationale

KAYAK-POLO.- Les vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 juillet auront lieu les phases finales des championnats de France jeunes et seniors (N2, N3 et N4) ainsi que les tournois des As, masculin et féminin, qui concernent les équipes de N1.
L’on suivra évidemment avec intérêt les parcours des équipes audomaroises engagées sur trois tableaux: en N2 hommes et dans les deux tournois des As. Au total 64 équipes sont attendues.
Les premières rencontres (-16 ans) débuteront le vendredi après-midi. Le samedi à 9 h, ce sont les seniors qui se mettront à l’eau ; à 14 h commencera le tournoi des as. Dimanche matin, les premières rencontres débuteront à 9 h mais c’est à partir de 14 h qu’il ne faudra rien manquer avec les phases finales de N2, N3 et N4 et surtout celles des tournois des as.

Publicités

Romain Jacob, champion du monde espoir

 

IMG_5880BOXE.- Le Calaisien Romain Jacob est devenu ce soir, devant son public, champion du monde IBF espoir des poids super-plumes. Il a battu le Mexicain Martin Cardonna, par arrêt de l’arbitre à la 5e reprise. Après un premier round d’observation, Romain Jacob a tout de suite pris l’ascendant sur son adversaire qui a été compté deux fois.
Durant la soirée, deux autres combats ne sont pas allés à leur terme… avec Alex Bones (Equateur) qui a battu le Franc-Comtois Michael Lacombe et le Boulonnais Jean Wlieghe qui a disposé de Mimoun Kadda (Vesoul). A noter encore les victoires aux points des Calaisiens Joffrey Jacob et Morgan Duthes face Ladislav Nemmeth (Slovaquie) et Terry Souttre (Nimes).- Photo © PVC

Destination Calais est rentré à bon port

Ce diaporama nécessite JavaScript.


VOILE.- Destination Calais est au ponton du bassin du Grand Large à Dunkerque depuis ce mercredi, après un retour difficile de Bergen où il n’a pas été finalement possible de réparer le moteur indispensable pour entrer et sortir des ports.

« Certains interdisent même purement et simplement l’accès à leurs installations uniquement à la voile, explique Pierre-Yves Chatelin qui revient sur sa mésaventure. Et c’est obligatoire dans la plupart des contrats d’assurance. C’est ce qui nous a interdit de participer aux deux petites étapes Bergen-Lerwick-Bergen ». Le moteur est également très important comme élément de sécurité quand il n’y a plus de vent : « A cet égard nous avons été gâtés par la météo pendant ce retour, poursuit-il, avec deux périodes de calmes presque plats de 6 à 7 heures chacune. Ce qui est épuisant car il faut rester à l’affut de chaque souffle d’air pour avancer malgré tout et sortir de ces zones sans vent ».
Cela peut être même très  délicat à gérer lorsqu’on se trouve au large de la Hollande dans le chenal d’accès ou de sortie de  l’un des plus grands ports du monde comme Rotterdam… « C’est la situation dans laquelle nous nous sommes retrouvés mardi matin. Le vent a complètement disparu quand nous commencions à traverser cette zone. Un premier tanker a accepté de changer son cap après un appel à la VHF expliquant notre situation, mais 10 minutes  plus tard nous nous sommes retrouvés sur la route de 2 porte containers de 280 et 350 mètres; la situation devenait délicate… En voyant le vent tomber petit à petit j’avais décidé une heure auparavant de gonfler notre petite annexe et de sortir son moteur hors bord de 2,5 cv sur le pont, au cas où… Et nous nous sommes alors retrouvés dans un cas de figure très inhabituel, Eric dans l’annexe aux commandes du moteur hors bord, qui poussait Destination Calais à 3 nœuds, devant deux énormes cargos entrant à Rotterdam !  La manœuvre a été efficace et nous avons réussi à franchir cette zone dangereuse sans encombre ! »
En arrivant vers minuit près de Dunkerque, le vent est de nouveau tombé : « nous avons été obligés de passer la nuit sur notre ancre avant de pouvoir rentrer au Grand Large mercredi matin avec l’aide d’un zodiac du Centre régional de voile. Nous sommes finalement rentrés en 90 heures pour 620 milles parcourus. Heureusement que Destination Calais  marche très bien aussi dans le petit temps! »
Le concessionnaire Volvo a immédiatement pris en charge le bateau et son moteur bloqué. L’eau présente dans les cylindres vient certainement du pot d’échappement : « mais nous ne connaissons pas encore la cause réelle de cet incident qui va nécessiter le changement de ce moteur, événement rarissime auquel nous devons malheureusement faire face… »
Concernant la course proprement dite, c’est finalement le voilier hollandais Vijaia qui a gagné les 1000-Mille, mais Destination Calais après avoir remporté le temps réel (Line Honours) de la plus importante étape restera également dans les annales de l’épreve comme le détenteur du record toutes catégories sur le parcours Ijmuiden – Bergen. C’est la 2e fois en deux ans que Destination Calais bat le record d’une course à laquelle il participe (record toutes catégories dans la Triangle race en 2012) . Après sa 2e place en 2011 dans l’Azores and back en solitaire, on peut dire que ces trois dernières années ont été couronnées de succès pour le voilier aux couleurs calaisiennes, maintenant reconnu comme un voilier rapide, efficace et fiable. Les problèmes d’énergie sont maintenant résolus grâce à l’hydrogénérateur qui fonctionne parfaitement. « Toute notre énergie va désormais se focaliser sur la présence de Destination Calais au départ de la 10e édition de la Route du Rhum l’année prochaine à Saint Malo avec de réelles chances de porter au plus haut les couleurs de tous les partenaires qui continuent à nous faire confiance », conclut Pierre-Yves Chatelin.

Mélanie Lesaffre en or

LUTTE.- La lutte contribue largement au bon bilan tricolore aux Jeux méditerranéens, avec aujourd’hui la médaille d’or de la Boulonnais Mélanie Lesaffre dans la catégorie des -51kg.

Douze à Poznan

CANOE-KAYAK.- Le week-end qui vient est celui des championnats d’Europe junior et espoir (moins de 23 ans) de canoë-kayak en ligne qui auront lieu à Poznan (27-30 juin). Douze athlètes du Pas-de-Calais sont en lice.
Chez les moins de 23 ans, il y a Pierrick Bayle et Rémi Clin, de l’ASL Saint-Laurent-Blangy, en K4 1000 m. En canoë l’on retrouvera Pierre Simart sur le C1 200 m ; ainsi que Pierrick Martin et Damien Sikora, associés dans le C2 1000.
Chez les juniors, Julie Cailleretz (ASL) participera en C1 200 m et aussi en C2 500 m associée à Manon Follet (Boulogne-sur-Mer). Jean Sikora (ASL) courra le K4 1000 m et le K2 500 m ; Maxime Le Bon (ASL) le K2 1000 m et K2 500 m. En canoë, Loïc Léonard (ASL) sera sur le C1 200 m et le C2 500 m ; Etienne Leblanc (ASL) sur C2 1000 m et le C1 500 m ; Timothée Joyez (ASL) sur le C2 1000 m et le C2 500 m.

Une médaille aux  » jeux méd »

JEUX.- Si le Bruaysien du Lille métropole, Gaëtan Bucki qui était retenu au lancer de poids, a finalement décidé de ne pas faire le déplacement, les Jeux méditerranéens qui ont lieu actuellement en Turquie, ont vu le judoka étaplois Jean-Sébastien Bonvoisin, remporter une médaille d’argent en plus de 100 kg. Demain mardi, l’on suivra les parcours de la lutteuse boulonnaise Mélanie Lesaffre et de la joueuse de badminton arrageoise, Emilie Lefel.

50 ans pour l’Amga

GYMNASTIQUE.- L’Amga, le club de gymnastique de Arques fête son 50e anniversaire ce vendredi 28 juin à partir de 18 h, avec un gala sur le thème « L’Amga et son histoire ». Un peu plus tôt dans l’après midi, les responsables du club signeront deux conventions : une première avec la Fédération française de gymnastique, le comité départemental et le conseil général ; une seconde avec la FFG pour l’organisation des Championnats d’Europe Aérobic en novembre prochain. A 17h, aura lieu la réception des anciens adhérents.

Chakim donne la réplique à Jacob

IMG_8230BOXE.- Après avoir croisé les gants avec Leonus Marie-Françoise, ex-challenger national, puis l’Equatorien Alex Boxe, auteur d’un match nul avec l’actuel champion d’Europe Devis Boschiero (Italie), Romain Jacob bénéficie maintenant de la présence d’un troisième sparring-partner de qualité en la personne du Lillois Karim Chakim.
Six fois champion de France des super-plumes, champion de l’Union européenne de cette même catégorie, Karim est pour plusieurs jours à Calais. Rappelons qu’il a affronté Romain en novembre dernier (notre photo), à la Calypso, où il avait été battu aux points. Ses qualités offensives étant proches de celles du Martin Cordona, Romain Jacob peaufine ainsi sa tactique avant de s’attaquer au Méxicain, ce vendredi 28 juin, à la Calypso, titre mondial espoir IBF des super-plumes en jeu.
Lors de la réunion d’autres combats professionnels complèteront l’affiche avec les Calaisiens Morgan Duthes, Joffrey Jacob, l’Arrageois Anthony Arimany. Il y aura également la présence de Cassandra Crevecoeur (ABC Calais), vice-championne de France 2013 ainsi que les amateurs de l’ABC. – Photo © PVC

 

Podiums européens pour Goubel et Beaumont

CANOE-KAYAK.- A deux mois et demi des championnats du monde à Duisbourg (Allemagne), les championnats d’Europe organisés au Portugal, ont réussi aux Pas-de-Calaisiens. Ce fut tout d’abord le boulonnais Mathieu Goubel qui, après avoir dominé les qualifications, a pris la finale du C1 1000 m de la meilleure manière en se plaçant constamment aux avant–postes. Son duel sur les 300 derniers mètres avec le tchèque Fuksa a été fantastique même si au final Mathieu a dû se contenter de la 2e place. Quant aux deux sociétaires du club de l’ASL Saint-Laurent, Mathieu Beugnet et Adrien Bart, associés sur le C2 1000 m, ils ont confirmé leur bon début de saison en obtenant une 5e place après avoir été au contact du groupe de tête durant toute la course. Dans cette composition ce jeune bateau va progresser ; rendez-vous est pris pour les mondiaux.
Dans les épreuves du 500 m, Romain Beugnet, jeune membre du club de Saint-Laurent, poursuit son apprentissage sur la scène internationale ; engagé en monoplace, il a terminé 6e place en série et s’est qualifié pour la demi-finale où sa 9e place, après avoir tout tenté, lui permet de préparer la suite de la saison avec optimisme, notamment les championnats du Monde U23 au Canada début août.
Sur 200 m, deux sprinters du Pas-de-Calais profitaient de ces championnats d’Europe pour poursuivre leur progression. En kayak homme Maxime Beaumont (Boulogne-sur-Mer) associé au Rouennais Jouve continue ses essais en K2. 4e aux J.O. en K1, le grand « Max » s’en est bien sorti avec son coéquipier et après des qualifications très rassurantes pour un nouveau bateau, il a remporté une très belle médaille de bronze qui ouvre de nouveaux horizons à cet équipage.
Quant à Thomas Simart en C1, il poursuit son retour au plus haut niveau. Lui aussi s’est classé 9e en finale après une demi-finale courue « à quitte ou double » et qu’il a remportée. L’Immercurien manque encore de repères mais ce résultat est bon signe : à suivre donc aux Mondiaux !

Destination Calais bloqué au port

VOILE.- Premier bateau à couper la ligne d’arrivée à Bergen, terme de la 1re étape de la 1000-Mile, Pierre-Yves Chatelin et son coéquipier Eric Doudet étaient évidemment très heureux, en dépit d’un problème de batterie qui les a empêchés de démarrer le moteur pour rentrer au port. Malheureusement ce qui ne semblait être qu’un petit problème est en vérité un incident mécanique majeur, au point que les deux navigateurs sont restés à quai. « Un mécanicien de chez Volvo est passé pour constater que les pistons sont bloqués et qu’il n’y a pas d’eau à l’intérieur. Il faut donc sortir le moteur du bateau et l’ouvrir pour trouver ce qui bloque, et d’après lui ce n’est pas forcément réparable…. » Conséquence directe : Destination Calais n’a pas pris le départ de la 2e étape et n’ira donc pas à Lerwik : « les arrivées de port sont trop dangereuses sans moteur et notre assurance nous autorise seulement un retour direct à Calais avec de bonnes prévisions météo si nous ne pouvons pas réparer ici ».
Pierre-Yves Chatelin et Eric Doudet sont évidemment très déçus de se retrouver ainsi coincés « par cet incident apparemment rarissime ». Déception à la hauteur de la satisfaction constatée au moment de l’arrivée, car Destination Calais qui a reçu le prix « Ligne Honour » attribué au premier voilier ayant franchi la ligne d’arrivée, est déormais le nouveau détenteur du record de cette étape entre Ijmuiden et Bergen. « C’est la deuxième fois en deux ans que nous battons le record de l’épreuve dans laquelle nous sommes engagés, puisque l’année dernière nous sommes aussi devenus le voilier le plus rapide de toutes les éditions de la Triangle race en Manche ». Du record à la panne, l’on parle donc beaucoup de Destination Calais au sein de la course, peut-être plus d’ailleurs que de Bongo suisse qui a remporté le classement IRC en arrivant moins de quatre heures après Destination Calais. On se console comme on peut.