Une escouade régionale à Duisbourg

Les Immercuriens Mathieu Beugnet et Adrien Bart sont associés en C2 1000 m. - Photo © PVC

Les Immercuriens Mathieu Beugnet et Adrien Bart sont associés en C2 1000 m. – Photo © PVC

LE CANOE-KAYAK régional est en bonne santé. La preuve : l’équipe de France qui est actuellement à Duisbourg où débutent les championnats du monde de course en ligne (28 août – 1er septembre), compte huit athlètes sur 24, soit le tiers de l’effectif. Et sur les huit de cette escouade, six sont du Pas-de-Calais : quatre de Saint-Laurent-Blangy et deux de Boulogne.

Ces championnats du monde sont importants car ils constituent le premier rendez-vous planétaire après les Jeux olympiques de Londres. Les quelque 100 nations qui sont engagées vont évidemment en Allemagne pour chercher des performances et des médailles mais aussi pour tester les forces en présence, après le renouvellement qui s’opère immanquablement après chaque échéance olympique. Nos kayakistes n’échappent à la règle avec l’absence de Marie Delattre-Demory qui avait emmené le K4 français en finale olympique. En revanche, les deux Boulonnais Mathieu Goubel et Maxime Beaumont, eux aussi finalistes à Londres, sont encore là, prêts à refaire les sacrifices qui leur permettraient d’aller à Rio, avec l’espoir d’y décrocher cette médaille qui manque à leur collection.
Maxime Beaumont, capitaine de l’équipe olympique Pas-de-Calais, parie maintenant sur le K2 avec le Normand de Vernon, Sébastien Jouve. Le binôme a décroché le bronze en juin dernier aux championnats d’Europe. Il espère évidemment faire aussi bien. Mathieu Goubel, lui, reste en C1, sur sa distance privilégiée (le 1000 m) qui lui a permis de décrocher récemment l’argent européen.
Aux côtés des deux Boulonnais, l’on suivra Thomas Simart qui retrouve le haut niveau après avoir connu une longue traversée du tunnel, suite à une pubalgie persistante qui l’avait privé de JO. Lui aussi sera sur sa distance privilégiée : le 200 m.
Autres représentants de Saint-Laurent-Blangy, Mathieu Beugnet et Adrien Bart seront sur le C2 1000 avec l’envie de marquer les esprits et disputeront le relais 4 x 200 m avec Mathieu Goubel et Thomas Simart, dans un exercice spectaculaire dont l’intérêt est peut-être moindre dans la mesure où cette spécialité n’est pas olympique, mais qui peut assurément apporter une médaille à la France.
L’on suivra aussi Romain Beugnet, engagé en C1 500, encore espoir, dont l’objectif sera de faire le mieux possible tout en engrangeant une expérience qui lui sera certainement très utile.
Enfin rappelons les noms des deux handikayaks, licenciés à Lille : Martin Farineaux et Gauthier Delannoy qui s’entraînaient encore sur le bassin de la Scarpe la semaine dernière.

Publicités

Publié le août 27, 2013, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :