Archives Mensuelles: février 2014

Deuxième challenge VTT du bassin minier

VTT.- La Mission Bassin Minier Nord-Pas de Calais, en association étroite avec le comité régional de cy­clisme, organise pour la deuxième année consécutive un deuxième challenge entièrement dédié au VTT XC (Cross country) qui se déroulera sur 6 manches réparties de mars à juin 2014, sur différents terrils et sites du Bassin minier. La 1re manche a lieu ce dimanche 2 mars à Hénin-Beaumont. Les suivantes se dérouleront au Parc d’Olhain (6 avril), à Grenay-Mazingarbe (20 avril), à Anzin (1er mai), Rieulay (11 mai), au Parc des Îles (15 juin).
Inscriptions sur http://www.challengevtt-bassinminier.com – Tél 03 21 08 72 72

Publicités

Arras écrasé en première mi-temps

Ce diaporama nécessite JavaScript.

FOOTBALL FEMININ.- Hier après-midi, les filles d’Arras recevaient leurs homologues du Paris-Saint-Germain, pour le compte du championnat de France de D1. Sans surprise les Parisiennes se sont imposées : 6-1.
Si la première occasion de la partie fut arrageoise, le reste de la première mi-temps a été entièrement à l’avantage du PSG qui s’est très mis à l’abri grâce à deux pénaltys réussis par sa capitaine Sabrina Delannoy. Juste avant la mi-temps, cette dernière était au point de départ d’un beau mouvement collectif sur le flanc droit, avec Asllani à la conclusion. L’on était alors à 5-0, Asllani déjà et Houara ayant porté la marque à 3 puis 4-0.
D’évidence, Arras était dépassé, souffrant aussi d’un complexe d’infériorité, se contentant trop souvent d’expédier le ballon le plus loin possible plutôt que d’essayer de construire. Car les Atrébates ont des qualités à faire valoir. En témoigne, ce joli but de Iloudje qui terminait victorieusement une belle action collective. Celle-ci permettait à son équipe de réduire le score et de sauver l’honneur à 5-1 (80e) face à un PSG qui gérait son acquis, tout en continuant à se créer de belles occasions, le mot de la fin revenant Délie dont la frappe instantanée clouait une valeureuse Jacob.
Toujours en D1, Hénin-Beaumont a concédé le nul contre Soyaux (1-1) et en D2, Rouvroy s’est imposé 1-0 à Bischeim.

Romain Jacob est champion d’Europe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BOXE.- Devis Boschiero est peut-être arrivé trop confiant à Calais. Redoutable boxeur, champion d’Europe en titre, il a laissé hier soir sa ceinture continentale des super-plume à Romain Jacob qui, d’évidence, avait très bien préparé son affaire. Physiquement au top, le Calaisien a livré un combat de haut niveau, sachant prendre la mesure de son adversaire pour ensuite imprimer le rythme. Toujours précis dans ses coups, mais sans pouvoir imposer sa boxe, Boschiero a usé de son expérience pour rester à la hauteur du Calaisien, visage ensanglanté mais boosté par les 3000 spectateurs de la Calypso. Au terme des douze rounds, il était évident que la décision des juges serait serrée et personne, dans l’entourage des boxeurs, ne se serait aventuré à faire un pronostic. Un ou deux points d’écart pour chacun des juges… deux juges sur trois étaient en faveur de Jacob, déclaré nouveau champion d’Europe. Les larmes d’émotion coulaient sur les visages des membres du clan Jacob… Romain est le 3e à remporter un  titre européen après Hervé et Thierry, le père de Romain.
D’autres combats professionnels étaient au programme de la soirée : en  super-plume Karim Chakim (Wasquehal) a battu Yordan Vasilev (Bulgarie) aux points ; en poids moyen, Joffrey Jacob (ABC Calais) a battu Zahari Mutafchiev (Bulgarie) aux points ; en poids super-welter (4×3), Ali Khavari (ABC Calais) a Jean Wliegle (Boulogne) par jet de l’éponge.

Joacob-Boschiero: pour un titre de champion d’Europe

Les deux adversaires se craignent et se rerspectent - Photo © A. Top

Les deux adversaires se craignent et se respectent – Photo © A. Top

BOXE.- Ambiance détendue ce mercredi au siège de Cap Calaisis pour la conférence de presse de présentation du combat très attendu entre le boxeur calaisien Romain Jacob et le tenant du titre européen, l’Italien Devis Boschiero. En jeu ce vendredi 14 février au complexe le Calypso à Calais, la ceinture EBU des super plume.

Tous sont unanimes, à commencer par le principal intéressé, Romain Jacob, qui entrera dans une toute autre dimension vendredi. Car face à lui, se dresse une montagne d’expérience, Devis Boschiero, 32 ans, le détenteur de la ceinture des super plume. Pour Thierry Jacob, père et entraineur de Romain, Boschiero est le favori logique, vu le palmarès du boxeur. « Mais avec Jacky (Jacob, le second entraineur du challenger français), nous avons tout mis en œuvre pour que Romain puisse créer la surprise » concède-t-il. Gérard Teysseron, le promoteur du combat, parle « d’un boxeur dur » et n’a pas manqué de louer le courage du Transalpin d’avoir accepter de défendre son titre (qu’il a déjà conservé à trois reprises) chez son adversaire. Pas un problème pour lui, les 3000 supporters de Romain ne lui font pas peur: « J’ai déjà boxé devant 5000 personnes au Japon lors d’un championnat du monde, et pour moi j’avais gagné. Mais les juges en ont décidé autrement ».

Les deux protagonistes sont confiants
Souriant et disponible, Devis Boschiero concède volontiers qu’il y a un peu de tension chez lui. Il connait Romain, un peu, l’histoire de la famille Jacob aussi, et se méfie. Sans aller au-delà: « Avec mon entraineur nous avons fait du bon travail. J’ai confiance en lui. Romain est un très bon boxeur, mais nous avons tout fait pour garder le titre. C’est à lui de venir chercher la ceinture. Je n’ai pas eu de préparation particulière, juste je me suis habitué à boxer un droitier. Je n’ai vu que deux rounds de Romain, c’est un boxeur qui avance, qui presse, mais j’ai plus d’expérience, j’ai fait 36 combats et j’ai remporté quatre fois le titre européen. Ce combat est important pour moi, car à la clef il y a un ticket pour le championnat du monde, je suis le challenger officiel du champion WBC »
Le boxeur Calaisien ne se polarise pas non plus sur son adversaire de vendredi, même s’il avance sans tarder que face à lui se présentera un boxeur tout simplement invaincu en Europe. « J’ai vu trois de ces titres de champion d’Europe en vidéo, on a pu l’étudier, mais on ne se focalise pas là-dessus ». La préparation a été longue, d’autant que le combat était d’abord prévu le 31 janvier, elle fut aussi un peu plus physique que d’habitude: « ça a été plus dur, tout simplement parce que le combat est prévu en 12 reprises de 3 minutes, et c’est une première pour moi ». L’expérience de l’Italien? Qu’importe. « Evidemment que son expérience est un atout, mais s’il ne fallait que de l’expérience pour gagner, ça ne servirait à rien de boxer! Ce n’est pas un problème pour moi, car j’ai aussi des atouts à faire valoir. Je suis serein, j’essaye de ne pas me mettre trop de pression. Et puis je suis à domicile, c’est un plus… ses quatre titres, il les a gagnés à domicile ».- A. Top

Premier succès de van Beveren sur l’Enduro

wenduro2014-14Dantesques. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier les conditions dans lesquelles s’est déroulé cet Enduropale 2014, remporté au bout du suspense par Adrien Van Beveren (Yamaha). À 23 ans, il s’impose ce dimanche pour la première fois sur cette épreuve en devançant Antoine Méo (KTM) et le Belge Steve Ramon (Suzuki).

L’Enduropale est par essence une épreuve difficile. Ajoutez à cela un vent fort, de la pluie et des averses de grêle… vous obtenez une édition 2014 qui restera dans les annales. Sur un parcours devenu rapidement plus piégeux que prévu, les 200 000 courageux spectateurs ont assisté à une course particulièrement indécise. Parti en tête, Adrien Van Beveren laisse rapidement la place de leader à Richard Fura, l’un des favoris avant l’épreuve, mais coup de théâtre une demi-heure après le départ, le pilote Kawasaki percute un concurrent à l’arrêt. Le choc est violent, l’amateur reste au sol, Fura lui se relève, repart, puis abandonne quelques minutes plus tard. Antoine Méo, Steve Ramon et Arnaud Degousée prennent tour à tour la direction des opérations, mais le premier cité semble bien être le plus fort.Van Beveren est en embuscade, Milko Potisek et Jean-Claude Moussé sont un peu plus loin. Impossible pour eux de se mêler à la bagarre.
Impressionnant de facilité sur sa KTM, Antoine Méo garde le leadership un long moment, mais à une demi-heure du drapeau à damier, un arrêt aux stands un peu long le contraint à laisser filer Van Beveren. Le jeune pilote originaire de Racquinghem saisit sa chance et s’impose pour la première fois au Touquet. Assailli par la presse, félicité par ses adversaires et ses proches, Van Beveren ne peut contenir ses larmes. Sur le podium, ses premiers mots sont pour Antoine Méo: « Je tiens à lui tirer un coup de chapeau, il était très rapide et m’a tiré une bonne partie de la course ». Sport. Pour lui, ce n’est certainement pas son meilleur enduro du Touquet, mais il ne boude pas son plaisir pour autant: « C’est le plus beau jour de ma vie ». Méo termine 2e donc, Steve Ramon 3e.
La veille, sous un beau soleil, Romain Couprie (Yamaha) a lui remporté son sixième Quaduro en devançant Matthieu Ternynck (Yamaha) et Keveen Rochereau (Honda). Jérémie Warnia, un des grands favoris, a été contraint à l’abandon. Texte et photo © A. Top / Echo 62

Le Scra pousse Valongo dans ses retranchements

IMG_3006

Photo © PVC

RINK HOCKEY.- Saint-Omer jouait sa qualification pour le prochain tour de la Ligue européenne des champions, samedi soir au Brockus, en recevant Valongo, actuel leader du championnat du Portugal.
Dans une poule très relevée avec la présence aussi des Espagnols de la Corogne, le Scra qui comptait deux points de retard sur son adversaire du jour, devait impérativement s’imposer. Un véritable défi que les hommes de Fabien Savreux ont essayé de relever. Tenant les Portugais en échec jusqu’à la pause, ils ouvraient le score par Menuzzi et s’offraient le droit de rêver. Mais Valongo se réveillait et hissait son niveau de jeu, inscrivant alors quatre buts contre un seul de David. Les Audomarois n’ont certainement pas à rougir de cette défaite (2-4), pouvant même nourrir quelques regrets car avec les prouesses réalisées par leur gardien Canteraro et un peu dd’efficacité sur les coups francs et les pénaltys, ils auraient peut-être pu l’emporter. Quoiqu’il en soit, la physionomie de la rencontre renforce l’idée que Saint-Omer a maintenant les capacités à se hisser parmi les meilleurs clubs européens.  Encore faudra-t-il être champion de France. Ce qui est loin d’être gagné.

Les Arrageoises dans le doute

Naignouma Coulibaly, 28 points, meilleure marqueuse contre Mondeville - Photo © PVC

Naignouma Coulibaly, 28 points, meilleure marqueuse contre Mondeville – Photo © PVC

BASKET.- Les filles d’Arras ont encore perdu vendredi soir en championnat… 76-69 devant Mondeville. C’est la dixième défaite d’affilée, le dernier succès remontant maintenant au 8 novembre, contre Charleville-Mézières (45-44).
Avec un tel bilan, Arras est bien évidemment dans les profondeurs du classement… mais pas dernier comptant encore un point d’avance sur Nice, la lanterne rouge… et seulement un point de retard sur Angers. Bref tout n’est pas perdu pour ces demoiselles qui ont encore les moyens de s’en tirer.
Vendredi, contre Mondeville, l’un des rivaux pour le maintien en ligue féminine, les Atrébates avaient bien débuté la rencontre menant 7-2 puis 14-11 mais le 2e quart temps fut une véritable catastrophe. Maladroites au shoot, mauvaises au rebond défensif, elles ont en plus redonné beaucoup de ballons aux Normandes qui en ont profité pour creuser un écart qui aurait pu être beaucoup plus important si elles-mêmes avaient été plus efficaces dans leurs shoots (mi-temps 32-45).
Les choses se sont améliorées durant le 3e quart temps : 42-50, 51-58 et 61-63 à l’entame du dernier quart temps. Les Arrageoises qui profitaient des multiples fautes de Mondeville pour combler leur retard, ont eu l’égalisation au bout des doigts mais ont laissé passer leur chance pour finalement s’incliner 69-76. De quoi décevoir les nombreux supporters qui garnissent encore les gradins de la halle Tételin et qui commencent à réclamer la démission de l’entraîneur Marc Silvert.

Béthune élimine Roubaix

IMG_2622

Kasmi, auteur de 5 des 7 buts béthunois – Photo © PVC

FUTSAL.- Béthune s’est qualifié pour les 16e de finale de la coupe de France, en battant Roubaix 7-5, samedi après-midi à Aire-sur-la-Lys.
La victoire béthunoise a été longue à se dessiner. Les hommes de Cannetti ont été menés à plusieurs reprises : 1-0, 3-2, 4-3 et 5-4 à quelques minutes seulement du coup de sifflet final. Obligés de jouer avec cinq joueurs de champ et sans gardien, les bleus tentaient un coup de poker qui s’avérait payant  trouvant d’abord l’égalisation par Costa, Kasmi donnant ensuite la victoire aux siens en marquant deux fois en toute fin de match. Les buteurs béthunois : Kasmi (5), Costa (2).

Quelques résultats

TENNIS.- Pauline Parmentier renoue avec la victoire. Hier, elle a remporté le tournoi ITF de Grenoble, en battant l’Ukrainienne  Vasylyeva en finale : 2/6 6/0 6/4.

JUDO.- Jour de fête à Bercy pour Matthieu Bataille qui met officiellement un terme à sa longue carrière, marquée par trois médailles mondiales et un titre mondial par équipe. Toute l’équipe de France lui a rendu hommage. En revanche sur les tatami ce fut moins réjouissant : nos deux représentants Alexandre Cheval (-100 kg) et Jean-Sébastien Bonvoisin (+100 kg) ont été sortis au premier tour du Grand slam.

FOOTBALL FEMININ.- Victoire 3-0 contre la Suède pour l’équipe de France de Sabrina Delannoy et Céline Deville.

L’affiche du championnat d’Europe

Boxe Jacob-1BOXE.- Vendredi 14 février, à 19 h, au complexe de la Calypso à Calais, débutera la soirée de boxe au cours de laquelle le Calaisien Romain Jacob tentera de ravir le titre de champion d’Europe des poids super-plume à l’Italien Devis Boschiero, dans un combat en 12 rounds de 3 minutes. D’autres combats professionnels sont à l’affiche de cette soirée :
– combat international des poids super-plume (6×3 min) opposant Karim Chakim (Wasquehal, France) à Yordan Vasilev (Rousse, Bulgarie) ;
– combat international poids moyen (4x3min), Joffrey Jacob (ABC Calais, France) contre Zahari Mutafchiev (Gorna, Bulgarie) ;
– combat international poids mouche (4×3 min), Nourredine Dahou (ABC Calais, France) contre Zamir Kruedzu (Zmederovo, Serbie) ;
– combat national, poids super-welter (4×3), Ali Khavari (ABC Calais, France) contre Jean Wliegle (Boulogne, France).
Les amateurs de l’ABC Calais (Jimmy Allouche, Giovanny Dejonghe, Grégoire Jacob, Théo Pruvost, Jacques Sarr) sont aussi à l’affiche.