Hersin-Coupigny, club du championnat de France de N3

L'équipe d'hersin qui évoulue en N3 - Photo © PVC

L’équipe d’Hersin qui évoulue en N3 – Photo © PVC

HANDBALL.- Dans le monde de la sphère handball, le club d’Hersin-Coupigny qui évoulue en N3, est relativement récent : créé en 1996 au sein du FJEP, par M. Walle, l’un des instituteurs de la commune. Au fil des saisons, le nombre de licenciés va en augmentant en même temps que le nombre d’équipes engagées dans les championnats départementaux. En 2006, le HCHC franchit un premier palier en accédant à la Régionale et dans les années suivantes, il continue à monter dans la hiérarchie. 2013 : nouveau palier avec la montée en Nationale 3 pour l’équipe des seniors garçons qui jouait en pré-nationale. Pour Max Laffargue, l’actuel président, c’est une belle satisfaction car l’accession est presque plus difficile à obtenir que d’assurer le maintien… l’objectif pour cette première saison en N3. L’ambition est raisonnable et surtout raisonnée. D’abord être sérieux, « ne pas s’enflammer trop vite ; ne pas faire le yoyo ». Ensuite, avec un recrutement, jouer le haut de tableau et dans les années qui suivent, pourquoi pas monter encore d’un cran… Mais il faudra pour cela des moyens financiers supplémentaires… tout en conservant l’esprit actuel du club régi par la « loi du bénévolat », que Max Laffargue considère comme la clef de voute de la réussite du club.
Entraînés par Laurent Verheylesonne, les Hersinois sont quasiment tous issus des communes proches d’Hersin-Coupigny. Quelques joueurs, les plus anciens, ont porté le maillot de Nœux-les-Mines ; beaucoup, les plus jeunes, sont passés par les sections sport de Nœux-les-Mines (collège) et Béthune (lycée) ; les autres viennent des clubs voisins. Tout cela pour une moyenne d’âge très jeune, dans l’équipe 1 (22 ans) et plus encore dans l’équipe 2 engagée dans le championnat d’excellence régionale.
Pour une commune d’un peu plus de 6000 habitants, « c’est une aventure que de suivre un club qui évolue et qui arrive à ce niveau-là »… notamment au niveau des équipements. La salle, l’éclairage, les vestiaires des joueurs et des arbitres, l’accueil des spectateurs (400 pour le derby contre Arras) sont autant de problèmes à régler. Avec des équipes à tous les étages et une activité mini-hand, les plannings d’utilisation des salles à partager avec les autres clubs de sport et le collège, peuvent vite devenir un casse-tête… Voire un frein à la création d’une section féminine, d’où l’entente avec le club de Nœux-les-Mines pour les U15 filles. Reste que le club est bien ouvert à tous les publics, il s’apprête même à organiser une journée sur le thème hand et handicap.

Publicités

Publié le février 7, 2014, dans Handball, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :