Archives Mensuelles: mai 2014

Le rameur Boulonnais Benoît Brunet, aux championnats d’Europe

AVIRON.- 41 rameurs français sont engagés aux championnats d’Europe de Belgrade qui débutent aujourd’hui (30 mai – 1er juin), en Serbie, première compétition internationale de la saison. Ils composeront 11 bateaux. Les efforts se portent sur le bateau prioritaire de l’olympiade, le huit où l’on retrouve le Boulonnais Benoît Brunet.
Le huit sera effectivement le bateau le plus observé : « Le meilleur qu’il soit possible d’aligner actuellement », assure Daniel Fauché, l’entraîneur national qui a fait les beaux jours de l’aviron boulonnais. À son bord, dans l’ordre, derrière le barreur Benjamin Manceau, l’on retrouve Dorian Mortelette en chef de nage, Julien Despres, Benjamin Lang, Germain Chardin, Matthieu Androdias, Cédric Berrest, Benoît Brunet et Sébastien Lenté. Une composition inédite, mais optimale. À Belgrade, elle devrait batailler avec l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Russie et les Pays-Bas.

 

Publicités

Trois équipes françaises en finales de coupes d’Europe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

KAKAK-POLO.- Ce week-end se déroulait la première des trois manches de la Coupe d’Europe des nations de kayak-polo sur les bassins du Canoë kayak club de Saint-Omer. Pas moins de 30 équipes venues de 10 nations ont disputé les trois compétions pour autant de catégories : seniors hommes, femmes et U21 Homme.
Fort de plusieurs années d’organisation, le CKCSO a mis en avant ses compétences d’accueil. Avec ses bénévoles le club audomarois a assuré une organisation à la hauteur des attentes sans problèmes majeurs. De plus, le club qui se veut précurseur avait installé des tablettes aux tables de marque : une première en France. Connectée à internet cette technologie a permis de mettre en ligne rapidement les résultats et de mettre à jour les classements sur le site www.kayak-polo.info. Au sein des quatre équipes françaises engagées (hommes, femmes, U 21 hommes, U 21 femmes) figuraient quatre membres du club local: Matthieu Lalliot, Gwenaëlle Parada-Diaz, Gaëlle François et Nolwenn Vercoutre. Ces équipes n’ont pas démérité. Tout d’abord les U21 femmes, engagées dans la même division que les seniors femmes, terminent 7e. Une vrai performance puisqu’elles sont devant toute les autres équipes U21 féminines et quelques équipe seniors pourtant physiquement supérieures et plus expérimentées. Dans la même division, les seniors femmes ont disputé la finale face aux allemandes. Malheureusement après un match serré, elles ont concédé un pénalty durant les prolongations, elles se sont inclinées sur le score de 6 à 5.
Chez les U21 hommes, les français ont atteint la finale mais ont perdu une nouvelle fois face aux Allemand sur le score de 4 à 2 et terminent 2e de leur catégorie Enfin, jamais 2 sans 3, l’équipe des seniors hommes français jouaient également la première place. Mais à l’image des deux précédentes finales ils ont perdu au terme d’un match serré sur le score de 6 à 5.

Vingt terrils au programme du trail des Pyramides noires

PN-1 copieSamedi 31 mai 2014, la Mission Bassin Minier Nord-Pas de Calais, à l’aide de ses partenaires et des associations locales, organise la première édition du Trail des Pyramides Noires. Au programme : des courses de 104 km, 42 km et 22 km qui ont déjà enregistré plus de 500 inscrits (il est encore possible de s’y inscrire !) et de nombreuses animations sportives et culturelles sur le site minier du 9-9 bis.

Ce Trail offre à la fois une très longue distance et un dénivelé important grâce à l’ascension de 20 terrils. Tout au long du parcours, on pourra découvrir les terrils bien sûr, mais aussi les cités minières, les chevalements, et les anciens cavaliers (assises des voies ferrées), ou encore les lieux emblématiques de reconversion du patrimoine minier : le site du 11/19 à Loos-en-Gohelle, le Louvre-Lens, le site du 9-9 bis à Oignies…
La course se décline en plusieurs formats pour être accessible au plus grand nombre. Le 104 km comporte 20 terrils pour près de 1700 m de dénivelé positif ! Les plus courageux prendront le départ du Terril de la cuisse marraune à Fouquereuil. Pour les coureurs qui ont encore besoin d’un peu de temps pour affronter une épreuve de cette envergure, la course offrira deux distances intermédiaires : un 22 km au départ du Parc des îles de Drocourt et un 42 km au départ de l’ancienne fosse 11/19 de Loos-en-Gohelle. L’arrivée de ces trois courses sera commune sur le site du 9-9 bis de Oignies qui se transformera pour l’occasion en village festif et sportif, où les familles pourront à la fois acclamer en musique les coureurs lors de leur arrivée mais aussi profiter d’animations sur le site telles que des randonnées famille ou des initiations sportives.
Programme et inscription sur : www.traildespyramidesnoires-bassinminier.com
Tél. : 03 21 08 72 72

Victoire en coupe du monde pour trois céistes de Saint-Laurent

CANOE-KAYAK.- L’équipe de France de canoë s’est illustrée le week-end dernier en coupe du monde à Szeged (Hongrie), avec le C4 sur 1000 m composé de Stéphane Hascoët et des trois sociétaires de Saint-Laureng-Blangy que sont Mathieu Beugnet, Romain Beugnet et Adrien Bart.
Bien calés au couloir 5, ils ont fait une course d’attente. La relance de fin de course, longue et puissante leur a permis de bousculer la hiérarchie attendue, à la surprise générale, en devançant les Hongrois, chez eux, et les Russes.. Ce résultat n’est évidemment pas le fruit du hasard dans la mesure où le collectif se connaît parfaitement. Mais autant il a pu jouer sur l’effet de surprise, autant il sera maintenant attendu dans les prochaines grandes compétitions.
Dans les autres courses l’on notera que Mathieu Goubel (C1 1000m) ; Adrien Bart et Mathieu Beugnet (C2 1000 m) ont dû se contenter des finales B; Thomas Simart d’une demi-finale. Enfin le kayakiste Maxime Beaumont s’est 4e en K2 200 m associé au Normand Sébastien Jouve.

Paris – Arras : la 3e étape à McClay, Vantomme reste en jaune

Comme la veille à Beaurains, la victoire d'étape s'est jouée au sprint McC (à droite de la photo) s'imposant d'un boyau. - Photo © PVC

Comme la veille à Beaurains, la victoire d’étape s’est jouée au sprint McClay (à droite de la photo) s’imposant d’un boyau. – Photo © PVC

Maxime Vantomme a remporté hier la 33e édition du Paris – Arras. Leader depuis la veille, il a préservé son avance au classement général, devançant ses coéquipiers du Roubaix Lille Métropole, Rudy Barbier et Julien Duval. Il succède ainsi au palmarès de l’épreuve à l’américain Joey Rosskopf.
La 3e et dernière étape courue entre Arras et… Arras a été marquée par l’échappée d’une huitaine de coureurs qui s’est d’abord morcelée au premier passage sur la ligne d’arrivée avant d’être absorbée par le peloton qui s’est disputé la victoire au sprint. Celle-ci est revenue à l’espoir britannique Daniel McClay (Lotto-Belisol) devant Jasper Bovenhuis (Koga Cycling Team) et Filippo Baggio (Nankang-Fondriest).

Paris – Arras : victoire de Schnaidt, Vantomme nouveau leader

Ce diaporama nécessite JavaScript.

CYCLISME.- Le maillot jaune de leader du 33e Paris – Arras, a changé d’épaules hier soir… Mais il reste dans la même équipe, celle du Roubaix Lille Métropole.
Partis de Margny-lès-Compiègne sur un rythme endiablé, les coureurs n’ont jamais faibli. Yann Guyot, de l’Armée de terre, a été le grand animateur de l’étape participant à toutes les tentatives d’échappée. Encore présent dans la dernière de la journée qui eut jusqu’à 50 secondes d’avance, ses efforts n’ont pas été payants. Au passage sur la ligne, à 15 km du but, l’avance avait déjà chuté et plus on approchait du terme final plus le regroupement paraissait évident. Du coup Rudy Barbier, leader de l’épreuve et redoutable sprinter, avait toutes les chances de préserver sa 1re place au général mais, gêné par une chute à quelques centaines de mètres de la ligne, il devait contenter d’une 8e place, laissant son coéquipier Maxime Vantomme disputer la victoire d’étape à l’Allemand Fabian Schnaidt qui conservait un boyau d’avance pour s’imposer. Grâce aux bonifications, Vantomme prenait du coup le maillot jaune à Rudy Barbier qui reste cependant en embuscade, à 5 secondes, la 3e place étant occupée par un 3e larron du Roubaix Lille Métropole, Aurélien Duval à 6 s. Autant dire que rien n’est fait avant la dernière étape de demain qui sera décisive. Les « Nordistes » devront d’ailleurs se méfier des trois Vendée U qui occupent les 4e, 5e et 6e places, Thomas Boudat, Julien Morice et Franz Taruia Krainer qui pointent à 14 et 15 s. Aujour’hui, 3e et dernière étape, Arras- Arras.

Roubaix Lille Métropole, premier lauréat de Paris – Arras

Solide équipe que celle alignée par le Roubaix Lille Métropole. - Photo © PVC

Solide équipe que celle alignée par le Roubaix Lille Métropole. – Photo © PVC

Première des trois étapes du Paris – Arras Tour 2014 qui se terminera demain dimanche, le contre-la-montre par équipe disputé hier soir entre le Louvre – Lens et Arras (28 km) a été remporté par la formation régionale du Roubaix Lille Métropole, devant les équipes de Vendée U Pays de la Loire et des espoirs de Lotto-Belisol.
Au départ de la deuxième étape, Margny-lès-Compiègne – Arras, c’est Rudy Barbier qui portera ce matin le maillot de leader avec la ferme intention de le conserver ce soir à Beaurains où sera jugée l’arrivée de la deuxième étape vers 17h (entrée sur le circuit vers 16h30. Vu le profil de l’étape qui ne présente pas de grosses difficultés (167 km), c’est envisageable pour Barbier connu pour être un bon sprinter. En revanche, demain dimanche, ce sera peut-être plus compliqué, avec un parcours vallonné de 167 km, tracé dans les collines de l’Artois, avec départ et arrivée à Arras… Mais le RLM aligne une équipe très solide qui mettra certainement tout en œuvre pour protéger son leader et l’emmener vers la victoire finale (arrivée jugée vers 16 h).
En savoir +

24 et 25 mai, coupe d’Europe des Nations de kayak polo à Saint-Omer

CK Polo copie

Le Montreuillois Vielliard en équipe de France

Thibaut Vielliard en 2012 - Photo © FFCK / Ligue 59-62

Thibaut Vielliard en 2012 – Photo © FFCK / Ligue 59-62

CANOE-KAYAK.- Les trois courses des championnats de France élite, supports des sélections en équipe de France de slalom, se sont déroulées sur le stade d’eaux vives de Pau. Les Montreuillois Thibaud Vielliard en canoë et Bastien Damiens en kayak sont allés se confronter aux meilleurs français pour décrocher leur sélection.

Thibaud Vielliard termine 3e des qualifications en C1H et accède à la finale où il confirme sa 3e place. Bastien Damiens termine à la 16e place des qualifications suite à deux pénalités ce qui le prive dès la première course de la finale en K1H. Lors de la deuxième journée de sélection, Thibaud Vielliard accède à nouveau à la finale et termine à la 4e place derrière Denis Gargaud Chanut, Marc Jonathan et Pierre Antoine Tilliard. Résultat pas encore suffisant pour décrocher la sélection en équipe. En Kayak, grande déception pour Bastien Damiens qui prend 50 secondes de pénalités sur un passage clé du parcours ce qui le prive à nouveau de la finale. Cette erreur lui coûte sa sélection. Il ne sera pas en équipe de France cette saison : ni en senior ni en moins de 23 ans mais il reste en course parmi les athlètes susceptibles de participer aux championnats du monde des -23 ans à Rio en 2015.
Seuls les athlètes ayant couru une finale sur les deux premières courses pouvaient prendre le départ de la course du dimanche. Après avoir réussi les phases de qualification, Thibaud Vielliard confirmait sa présence parmi les meilleurs canoës masculins français en terminant 2e de la finale derrière Denis Gargaud-Chanut (champion du monde en 2011). Le Montreuillois termine donc 3e du Championnat de France Élite au terme des trois courses et décroche sa sélection. Il représentera la France sur les courses internationales, les championnats d’Europe à Vienne fin mai, puis les championnats du monde de Deep Creek (USA) en septembre. Cette qualification relance sa carrière internationale, après avoir été champion d’Europe en 2012 et avoir été sorti du groupe France l’an dernier.

Un Arrageois aux 24 h du Mans

Voiture qui fonctionne avec l'orage. ©

Darius Bibang a dessiné une voiture qui fonctionne avec l’orage. © DB / JDM

Un jury de professionnels des 24 Heures du Mans a sélectionné les gagnants du concours «Dessine la voiture du futur», organisé par la course en partenariat avec le Journal de Mickey. Chaque participant devait dessiner la voiture du futur selon sa vision: nouveaux équipements, nouvelles technologies, nouveaux designs… Les enfants ont fait preuve d’imagination et de talent ! L’Automobile club de l’Ouest, organisateur de la course, a sélectionné un lauréat par région. Pour le Nord – Pas-de-Calais, l’heureux gagnant est un Arrageois, Darius Bibang, 11 ans, qui a la chance d’inviter ses parents aux 24 Heures du Mans. En effet, chaque dessinateur en herbe sélectionné, partira au Mans pour assister à la course mythique en compagnie de ses parents les 14 et 15 juin prochains. Il sera hébergé au plus près du circuit dans un mini-village de tentes réservé aux lauréats et à leur famille. Darius Bibang, passionné d’automobile, souhaite devenir plus tard dessinateur de bandes dessinées. Il imagine un circuit de course au Japon, avec des tremplins sur le parcours !