Démare toujours en rose au départ d’Ardres

A Calais, Chavanel (à gauche de la photo) devance Andersen. - Photo © PVC 2014

A Calais, Chavanel (à gauche de la photo) devance Andersen. – Photo © PVC 2014

CYCLISME.- Vainqueur des deux premières étapes à Dunkerque et Orchies, le Picard de la FDJ Arnaud Démare partira encore ce matin de Ardres avec le maillot rose de leader sur les épaules… Hier il a sauvé sa tunique pour deux petites secondes, au terme d’une étape magnifique mais balayée par un vent violent qui conduisait les coureurs de Fruges à Calais.

Alors que la pluie s’était invitée sur les routes et les pavés du Nord, jeudi, le peloton est resté quasiment au sec, hier dans le Pas-de-Calais. Certes le ciel était menaçant au départ de Fruges mais au fil des kilomètres le ciel s’éclaircissait en même temps que le vent montait. Si les routes étaient vallonnées tout au long de la journée, la principale difficulté était plutôt en fin de parcours avec une boucle à effectuer trois fois pour autant d’ascensions du cap Blanc-Nez. Les suiveurs étaient unanimes à dire que les paysages étaient absolument magnifiques mais en même temps, les coureurs étaient tout aussi unanimes pour souligner combien la journée était éprouvante. Sur les routes du littoral, une dizaine de coureurs étaient échappés avec une minute d’avance, mais c’était trop peu pour résister au retour d’un peloton emmené par la FDJ qui effectuait un travail remarquable au bénéfice de son leader Arnaud Démare. Les fuyards ont donc été repris mais il n’y eut quasiment pas de répit, Sylvain Chavanel et Michaël Andersen prenant la poudre d’escampette, vent de face. Un véritable coup de force auquel personne n’était en mesure de répondre. Les deux hommes se disputaient donc la victoire d’étape, Chavanel s’imposant d’un boyau devant Andersen. Douze secondes plus tard, Samuel Dumoulin réglait le sprint d’une première partie de peloton dans lequel figurait Démare qui sauvait donc son maillot rose, pour deux petites secondes devant Chavanel.
Aujourd’hui, l’étape promet encore d’être intéressante: Ardres – Licques avec sept fois le Vigneau de Licques à gravir, l’arrivée étant jugée au sommet de la côte située face à l’abbaye. Rien n’est donc joué pour la victoire au classement général, avec 19 coureurs qui se tiennent dans la minute, dont Steven Tronet (Big Mat) qui pédalera pour ainsi dire dans son jardin… Adrien Petit (Cofidis), lui, est déjà battu: 34e à plus de six minutes.

Publicités

Publié le mai 10, 2014, dans Cyclisme, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :