Archives Mensuelles: juillet 2014

Des cyclos de Roquette en Espagne

Roquette-1

Photo © Roquette

Pédaler pour faire avancer la recherche, c’est ce qu’ont accompli les sportifs du Groupe Roquette en reliant Lestrem (Pas-de-Calais) à Benifayo (Espagne) du 29 mai au 7 juin.
Depuis 2011, deux sites de production de Roquette sont reliés chaque année à vélo par des collaborateurs du groupe souhaitant vivre une véritable aventure humaine et sportive de haut niveau. Après avoir relié l’Angleterre et l’Italie, cette année c’est l’Espagne qui a été choisie pour mettre en lumière les actions de DigestScience, fondation de recherche sur les maladies de l’appareil digestif et la nutrition, dont Roquette est membre fondateur.
Plus de 1600 kilomètres ont été parcourus en 10 jours. Chaque kilomètre a été converti en don reversé à la fondation DigestScience. La performance de ces cyclistes permettra donc de contribuer au soutien de la fondation, des chercheurs, des soignants et des malades.
Ce challenge est avant tout une manière de s’engager, de communiquer positivement, et de relever des défis. Partageant avec des milliers de malades, les valeurs du courage, du dépassement de soi et de la rage de vaincre. DigestScience souhaite communiquer positivement auprès du grand public par le sport, c’est pour cette raison qu’elle a mis en place un team vélo qui rassemble plus de 300 membres bénévoles de tous horizons : jeunes/moins jeunes, sportifs/moins sportifs, célèbres/moins célèbres, bien portants/moins bien portants… dont le capitaine est l’ancien champion cycliste et actuel consultant de France 2 et BeInsport, Cédric Vasseur.

Beaumont, Tchamba, Goubel et Bart : le Pas-de-Calais brillant aussi sur 200 mètres

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maxime Beaumont a fait étalage de sa classe hier en fin d’après-midi sur le bassin du PArc de l’Aa à Gravelines, en remportant le titre de champion de France de kayak sur 200 m, sa spécialité.
Le Boulonnais, 4e des Jeux de Londres et tout récent vice-champion d’Europe en K2, a montré qu’il n’était pas prêt à laisser son leadership à un autre et qu’il avait bien l’intention d’être à nouveau aux Jeux, à Rio. Vainqueur de sa série et de sa demi-finale, il a ensuite fait preuve d’une grande maîtrise en finale où la moindre erreur aurait été exploitée par ses adversaires… Notamment Sébastien Jouve et Arnaud Hybois qui ont crû jusqu’au bout en leur chance, au point de ne pas pouvoir être départagés pour la seconde place.
L’autre temps fort de la journée d’hier était la finale du canoë monoplace, sur 200 m également, avec un Mathieu Goubel qui avait bien envie de remporter le titre, alors même que la distance n’est pas vraiment sa spécialité. Il a bien failli réussir mais son ancien coéquipier William Tchamba, désormais licencié à Mantes-la-Jolie, l’a privé de ce succès au profit d’un jeté de bateau sur la ligne d’arrivée. Le Boulonnais qui s’était imposé sur 1000 m vendredi a donc du se contenter d’une médaille d’argent, alors que le sociétaire de Saint-Laurent-Blangy, Adrien Bart, complétait un podium aux couleurs très Pas-de-Calais.
Concernant les clubs de notre département justement, l’on soulignera encore le doublé réalisé par les frères Mestre, Nicolas et Sylvain, en canoë monoplace cadets sur 200 m… Deux Boulonnais dont on dit le plus grand bien. Petit déception en revanche pour Julien Moro, de Saint-Laurent-Blangy, qui a du se contenter de la 2e place en canoë junior, derrière Louis Cézard. Enfin l’on mentionnera encore la 7e place de Gwendoline Morel en kayak monoplace, 7e sur 200 mètres alors que c’est une spécialiste du marathon, l’épreuve étant remportée par Sarah Guyot, de Tours, sans véritable rivale actuellement.
En marge de ces championnats de France qui se poursuivent aujourd’hui et demain avec l’entrée en lice des juniors et seniors U23 qui arrivent tout droit des championnats du monde à Szeged, il y avait deux autres compétitions : les 1er championnats de France de handikayak aux termes desquels Saint-Laurent-Blangy s’est vu décerner le titre de meilleur club handikayak de France; et la Régate nationale de l’Espoir, réservée aux minimes, où le Nord – Pas-de-Calais a fini 4e, à quelques points seulement du podium, la 1re place revenant très logiquement à la Bretagne.

Adrien Bart et Mathieu Beugnet champions de France de canoë sur 500 m

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Adrien Bart et Mathieu Beugnet, l’équipage de Saint-Laurent-Blangy qui est aussi celui de l’équipe de France, s’est imposé hier en finale du championnat de France de canoë (C2) sur 500 m. Un résultat logique mais les deux Immercuriens ont dû batailler jusqu’au bout pour assurer leur médaille d’or.
La lutte pour les places sur le podium a en effet été très serrée, d’autant plus serrée que les Boulonnais Goubel et Legrand ont effectué un retour canon pour finalement mourir au pied du podium. Cette course a été la seule à permettre à nos représentants du Pas-de-Calais à remporter un titre, du moins chez les seniors. Reste que Maxime Beaumont et Johann Divaret (Boulogne-sur-Mer) ont également remporté une médaille en kayak (3e en K2).
Ceux-ci recevront leurs distinctions lors d’une cérémonie qui ne sera organisée qu’aujourd’hui en fin de matinée. Raison : l’ordre des courses et le protocole ont été bousculés hier, après le coup de vent survenu vendredi soir à Gravelines, qui a balayé avec pertes et fracas les installations du PAarc de l’Aa. Heureusement plus de peur que de mal… Que des dégâts matériels et peu de bateaux endommagés. Mais pour Olivier Bayle, président de la Ligue et de la commission nationale de course en ligne, ce fut un véritable casse-tête pour tout reprogrammer après le report des courses prévues hier matin… Le temps de remettre le site en bon ordre avec, il faut le souligner, la participation de tous les clubs présents.
Passée cette épreuve climatique, les courses ont donc pu reprendre, celles du championnat de France vitesse évidemment, mais aussi celles de la Régate nationale de l’Espoir réservées aux minimes et du 1er championnat de France handikayak qui a notamment permis aux Boulonnais Yann Thomain et Alexandre Maillet de remporter une médaille de bronze.
Parmi les autres moments intéressants de la journée, il y avait le retour à la compétition de Marie Delattre-Demory engagée en équipages. La médaillée olympique de Pékin n’a toutefois pas pu monter sur le podium : 4e en K2 associée à Gwendoline Morel dans une course remportée par Guyot-Thuleu et 4e encore en K4 avec Beugnet, Lemoine et Morel.
En C4 hommes, les deux clubs du Pas-de-Calais étaient présents mais ni l’un ni l’autre n’ont pu se mêler à la bagarre pour les médailles. Boulogne avec ses vieux briscards (Goubel, Legrand, Lecendre et J. Hoyer) finit 5e et Saint-Laurent (Beugnet J. et V., Delporte Pierre et Le Bot Jason) avec ses jeunes pousses, 8e.
Enfin l’on notera les médailles conquises par les céistes vétérans : Victor Reneiski et Jérôme Hoyer (Boulogne) 1er et 2e en catégories 3 à 5 ; Grégory Demory et François Maucourant, 2e et 3e en catégories 1 et 2.
Aujourd’hui place aux courses très spectaculaires du 200 m.

Championnats de France de canoë-kayak : le Pas-de-Calais brille sur 1000 m

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un podium 100 % Pas-de-Calais en canoë monoplace et Maxime Beaumont sur la 2e marche en kayak… Les championnats de France ont bien débuté pour Saint-Laurent-Blangy et Boulogne-sur-Mer.

Les résultats enregistrés hier en fin d’après-midi, au terme de la première journée des championnats de France de canoë-kayak qui ont lieu à Gravelines n’ont rien d’une surprise. Podium royal en canoë sur 1000 m, avec Matthieu Goubel, le Boulonnais, qui a mené sa finale de bout en bout et devancé les deux sociétaires de Saint-Laurent-Blangy, Matthieu Beugnet et Adrien Bart… Trois garçons qui font partie de l’équipe de France et préparent actuellement les championnats du monde après leur récente participation aux championnats d’Europe.
En kayak, également sur 1000 m, la domination nordiste est apparue moins nette d’autant que les espoirs comme Pierrick Bayle (Saint-Laurent-Blangy) et Franck Le Moël (Mantes-la-Jolie) sont absents, disputant actuellement les championnats d’Europe U23 à Szeged. Reste que le Boulonnais Maxime Beaumont est monté sur la 2e marche du podium, derrière Cyrille Carré et devant Arnaud Hybois avec qui il vient de remporter une médaille d’argent aux championnats d’Europe. Pour Beaumont qui n’est pas là sur sa distance de prédilection – préférant le 200 m – c’est une belle satisfaction.
Autres finales hier soir, celles du canoë et du kayak dames sur 500 m, où là le Pas-de-Calais est totalement absent des podiums. Normal en canoë puisque nos meilleures représentantes sont à Szeged, normal aussi en kayak où la succession de Marie Delattre-Demory – dans le Pas-de-Calais – n’est pas encore assurée, même s’il faut souligner le très beau résultat de Gwendoline Morel (Saint-Laurent), connue pour ses performances en marathon, 6e d’une course remportée par l’inaccessible Sarah Guyot… Sarah Guyot, la sociétaire de Tours qui progresse chaque année (double championne d’Europe U23, il y a trois semaines à Mantes) et fait maintenant figure de chef de file du kayak féminin français.
Enfin l’on soulignera le titre remporté en vétérans par les Boulonnais Jérôme Hoyer et Viktor Reneiski, en C2 sur 500 m.

Traversée de la Manche en relais dans quelques jours

Entre le 22 et le 25 juillet, selon la météo, aura lieu le Jelly Fish : une traversée de la Manche à la nage organisée pour lever des fonds pour les sauveteurs en mer.

L’équipe de Jellyfish, composée de quatre Français, une Anglaise et un Américain, va s’élancer de Douvres pour une traversée de la Manche à la nage en relais vers le Cap Gris-Nez. Concernant la date exacte, une information précise sera donnée ce week-end sur le site http://www.jellyfish2014.com qui retransmettra en direct l’évènement et permettra à tous ceux qui le souhaitent d’aller accueillir les 5 nageurs à leur arrivée. Un défi loin de tout repos car la distance à vol d’oiseau entre Shakespeare Beach et le Cap Gris Nez est de 34km mais les courants forcent les nageurs à des détours et la traversée avoisine les 50km, pour une durée totale d’environ 13h30.
Jean Pascal Tranié, son fils Brice, José Drigo, François de Fitte, Hannah Bennett et Kendrick Schunk ont voulu donner du sens à ce défi sportif en montant à cette occasion une opération de collecte de fonds au profit de l’association des sauveteurs en mer (SNSM), dont la principale mission est le sauvetage de la personne humaine en mer, à titre gratuit, par des bénévoles. Les sauveteurs en mer saluent et soutiennent cette initiative solidaire et originale pour contribuer au financement de l’association qui porte secours à près de 8 000 personnes chaque année.
L’équipe, qui sera accompagnée en permanence par un bateau (le Viking Princess), a suivi un entraînement intense et très rigoureux (kilomètres de nage en piscine et en eaux vives, douches froides…), pour gagner en endurance et résister au froid qui est la cause majeure des abandons. Ce challenge est dangereux et n’est pas à la portée de tous, de ce fait, la sécurité sera assurée par la Channel Swimming Association, agréée par les autorités britanniques.

Début des championnats de France de canoë-kayak à Gravelines

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les championnats de France vitesse de canoë-kayak débutent aujourd’hui à Gravelines. Hier soir, les différentes délégations régionales se sont réunies à Petit-Fort-Philippe pour un défilé haut en couleurs en compagnie de la bande de Bergues et de quelques géants des Flandres. Une originalité qui avait le mérite de placer les compétitions sous le signe de la convivialité.
Les choses sérieuses commencent ce matin par les séries hommes du canoë et du kayak sur 1000 m puis les séries dames sur 500 m. Les ténors de la discipline, membres de l’équipe de France tout juste rentrés des championnats d’Europe qui ont eu lieu à Brandenburg sont de la partie, entre autres les sociétaires de Saint-Laurent-Blangy et de Boulogne-sur-Mer, dont Mathieu Beugnet et Adrien Bart qui étaient déjà présents hier soir en compagnie de Maxime Beaumont, médaillé d’argent à Brandenburg, chaleureusement applaudi par l’ensemble des concurrents. Côté féminin l’on notera également la présence de Sarah Guyot, double championne d’Europe des seniors U23, il y a trois semaines à Mantes-la-Jolie. Les premières finales A sont programmées pour cette après-midi avec les vétérans mais l’on attendra avec impatience celles du K1 dames seniors 500 m, C1 hommes seniors 1000 m et K1 hommes seniors 1000 m prévues à partir de 17h57.
Deux autres points importants sont à noter : la présence des paracanoës qui s’apprêtent à vivre leurs premiers championnats de France et l’absence des internationaux juniors et seniors U23, actuellement à Szeged où ils disputent les championnats du monde… Ceux-ci arriveront lundi à Gravelines.

Neuf Immercuriens et une Boulonnaise aux championnats du monde de canoë-kayak

Romain Beugnet est engagé en canoë monoplace sur 1000 m. - Photo © PVC

Romain Beugnet est engagé en canoë monoplace sur 1000 m. – Photo © PVC

Les championnats du monde juniors et seniors U23 de canoë-kayak en ligne débutent aujourd’hui à Szeged, en Hongrie. Dix Pas-de-Calaisiens sont en quête d’une médaille.

Quelques jours seulement après les championnats d’Europe organisés à Mantes-la-Jolie, revoilà nos kayakistes sur le devant de la scène. Quasiment tous finalistes à l’échelle continentale, l’objectif est évidemment de faire aussi bien, en décrochant cette fois la breloque qui viendrait couronner le résultat d’ensemble.
Manon Follet, en canoë dame junior, sera la Boulonnaise de service, engagée en C2 sur 500 m avec Julie Cailleretz, de Saint-Laurent-Blangy d’où sont issus tous les autres représentants de notre département : Pierrick Bayle (K1 1000m), Romain Beugnet (C1 1000 m), Pierrick Martin et Damien Sikora (C2 1000 m), Anaïs cattelet (C1 sur 200 m), pour les U23 ; Jean Sikora (associé à Maxime Lebon de Cambrai) en K2 1000 m ; Thimothée Joyez Joyez et Loïc Léonard (C2 1000 m), ce dernier doublant avec le C1 200 m.
A noter que tous ces athlètes ne retrouveront lundi à Gravelines à l’occasion des championnats de France qui débutent demain, la cérémonie d’ouvertuire ayant lieu ce soir.

Kayak polo : Saint-Omer qualifié pour le tournoi des As

Le week-end des 12 et 13 juillet ont eu lieu les phases finales du championnat de France de kayak polo qui se déroulaient à Saint-Yrieix. Ce week-end de compétition rassemblait toutes les divisions nationales masculines (de la N1 à la N4) et féminine (N1) ainsi que le Trophée National Jeune.

Qualifiée pour le tournoi des As
Les équipes audomaroises auront vécu un week-end haut en couleurs, à commencer par l’équipe 1 du Canoë Kayak Club qui aura atteint son objectif. Suite à un premier match serré face à l’équipe de Cestas, les Audomarois concèdent le match nul 4 partout. Dans la foulée, l’équipe se ressaisit et bat par 4 buts à 3 l’équipe d’Agen, équipe classée au dessus d’elle. Cette dernière victoire donne des ailes aux Audomarois puisqu’ils finissent le week-end avec deux victoires supplémentaires. La première face Lochrist 5 à 2 et la suivante 4 à 2 face à l’équipe de Château-Thébaud. Grâce à ces résultats l’équipe 1 du CKCSO engrange 14 points et coiffe Strasbourg sur le poteau en terminant le championnat à la 4e place. L’équipe s’offre la chance de disputer le tournoi des As qui réunit les six meilleurs équipes du championnat.

Vice-championnes de France
Pour les filles du CKCSO, les résultats sont plus partagés. Elles finissent le week-end avec deux défaites et deux victoires. Tout d’abord, elles rencontrent Avranches face à qui elles gagnent largement 6 buts à 2. Un match compliqué face au leader CD 44 attend ensuite les Audomaroises. Après une entame de match difficile, elles se ressaisissent afin de limiter l’écart de buts (5 – 1). Le lendemain, elles rencontrent Château-Thébaud et à l’issue des 20 minutes de match, le score est sans appel : 12 à 2 pour Saint-Omer. Pour leur dernier match face aux Montpelliéraines, malgré un match serré et une belle remontée au score, elles s’inclinent finalement 3 à 2. Avec 10 points obtenus lors de ce dernier week-end, elles finissent 2e et accèdent elles aussi au Tournoi des As qui n’accueille que les quatre meilleurs équipes chez les filles.

Neuvième en N2
L’équipe réserve du CKCSO (N2), quant à elle, finit l’année sur une note positive. Grâce à quelques réglages en cours de saison, elle a su obtenir les points nécessaires pour conserver sa place dans le milieu de tableau. Malgré une mauvaise entame de compétition par une défaite 4 à 2 face à Vertou, les Audomarois se ressaisissent immédiatement pour battre largement l’équipe 2 de Montpellier (7 – 1). Le dimanche, ils rencontrent Descartes et à l’issue d’un match tendu, ils conservent le score nul de 2 partout. Pour conclure la saison, les Audomarois battent l’équipe de Décines-Meyzieu 6 à 1. Ces résultats positifs leur permettent d’obtenir 11 points et de finir 9e du championnat.

Argent européen pour le kayakiste Maxime Beaumont

Maxime Beaumont à Grevelines, juste avant son départ pour Brandenburg. - Photo © PVC

Maxime Beaumont à Gravelines, juste avant son départ pour Brandenburg. – Photo © PVC

La dernière journée des championnats d’Europe de canoë-kayak de course en ligne qui se sont déroulés ce week-end du 14 juillet à Brandenburg ont vu le Boulonnais Maxime Beaumont, associé à Sébastien Jouve, terminer à la 2e place du K2 Homme 500m. Les Tricolores ont mené la quasi-totalité de la course mais ont laissé échapper le titre dans les derniers mètres au profit des Portugais Silba et Robeiro. On retrouvera nos vice-champions d’Europe cette semaine à Gravelines à l’occasion des championnats de France.

Le Pernois Julien Darras sur le circuit du Mans

Julien Darras, pilote de l'équipe de France de karting. Photo © KSP

Julien Darras, pilote de l’équipe de France de karting. Photo © KSP

Le mois de juillet sera radieux à l’Auto Sport Academy. Le centre de formation de la Fédération française du sport automobile, basé au Mans, accueillera du 14 au 18, et tour à tour le Team Rallye Jeunes FFSA, l’équipe de France FFSA Circuit et un stage de l’équipe de France FFSA Karting (14-16 juillet) dont fait partie Julien Darras qui est domicilié à Pernes-en-Artois.
« La Fédération a à cœur de préserver et d’améliorer chaque année ses actions en matière de haut niveau. Je me réjouis de la tenue de ce stage, dédié aux pilotes de l’équipe de France FFSA Karting, sélectionnés pour leur potentiel et leurs résultats en compétition », déclare Nicolas Deschaux, président de la Fédération française du sport automobile. Il est donc logique que Julien Darras, deuxième de la KF3 Copa de Campeones en 2012 et vainqueur du KF2 Italian CSAI Karting en 2013, fasse partie de l’aventure.
Après deux stages organisés en début de saison, les kartmen se retrouveront du 14 au 16 juillet à l’Auto Sport Academy. Placée sous le capitanat de d’Yvan Muller, l’équipe de France FFSA Karting 2014, composée de Tom Leuillet, Jules Bollier, Gabriel Aubry, Julien Darras et Nicolas Gonzales, bénéficiera d’une formation complète comprenant des tests physiques et un suivi médical.
Encadré par Marc Berteaux, responsable de l’Équipe de France FFSA Karting, ce stage a pour objectifs d’évaluer les pilotes à mi-saison et de faire un premier bilan sur les points forts et points faibles de chacun tout en affinant le programme sportif. Lors des stages de regroupement, les membres de l’équipe améliorent leur condition physique, leur connaissance de l’anglais technique et leur comportement face à la presse. Il s’agit tout autant de rêver à des titres internationaux en karting que de préparer des futurs pilotes professionnels capables de défendre les couleurs de la France dans leur discipline.