Deux médailles pour Maxime Beaumont aux championnats du monde de kayak

Après avoir remporté deux médailles de bronze en K2, aux championnats d'Europe et aux championnats du monde, Maxime Beaumont a clôturé sa saison internationale hier après-midi à Moscou avec un titre de vice-champion du monde en relais. - Photo © PVC

Après avoir remporté deux médailles de bronze en K2, aux championnats d’Europe et aux championnats du monde, Maxime Beaumont a clôturé sa saison internationale hier après-midi à Moscou avec un titre de vice-champion du monde en relais. – Photo © PVC

Le Boulonnais Maxime Beaumont, capitaine de l’équipe olympique Pas-de-Calais, montre l’exemple. Hier, à l’occasion de la dernière journée des championnats du monde de canoë-kayak à Moscou, il a remporté deux médailles: une de bronze et une d’argent.
Engagé dans la compétition du K2 sur 200 m avec Sébastien Jouve, il s’était très logiquement qualifié pour la finale en remportant sa demi-finale devant la Grande-Bretagne. C’était un signe, un bon signe mais comme sur le 200 m, plus qu’ailleurs, rien n’est jamais joué d’avance, il fallait à nouveau sortir le grand jeu. Tout a d’ailleurs était très serré et il aura fallu la photo finish pour pouvoir se réjouir, Maxime Beaumont et Sébastien Jouve décrochaient une médaille de bronze, derrière la Serbie et l’Allemagne; devant la Grande-Bretagne. C’était seulement la deuxième médaille pour l’équipe de France après celle de Cyrille Carré, en kayak également, mais sur le 5000 m, distance non olympique. Comme le relais d’ailleurs… où l’on retrouvait notre Maxime Beaumont, en compagnie de Arnaud Hybois, Etienne Hubert et Sébastien Jouve qui décrochaient cette fois une belle médaille d’argent, derrière les Hongrois et devant les Britanniques. De quoi (re)donner le sourire à une équipe de France qui espérait certainement un peu mieux de cette compétition dont elle rentre avec trois médailles (plus celle d’argent de Cindy Moreau en paracanoë), une seule sur une distance olympique, le K2 200 m de Maxime Beaumont et Sébastien Jouve, déjà médaillés de bronze il y a quelques semaines aux championnats d’Europe et qui peuvent raisonnablement envisager une qualification pour les Jeux de Rio. Qualification ou plus exactement le quota, qu’il faudra aller chercher l’an prochain à Milan lors des prochains championnats du monde, l’échéance à côté de laquelle il ne faudra pas passer. Tout le monde a maintenant bien ça dans la tête, notamment les céistes qui rentrent bredouilles de Moscou… Une déception certainement, encore que la 6e place de Mathieu Beugnet et Adrien Bart dans le C2 sur 1000 m est très encourageante car l’on se souvient que l’équipage franco-immercurien avait dû se contenter il y a quelques semaines de la finale B des championnats d’Europe. Reste à savoir que feront les autres, Matthieu Goubel (Boulogne), 3e de la finale B sur 1000 m; William Tchamba (Mantes-la-Jolie, ex Boulogne), sorti en demi-finale sur 200 m… et Thomas Simart (Saint-Laurent-Blangy) qui a très vite stoppé sa saison pour se soigner et revenir plus fort, la saison prochaine, dans un contexte de plus en plus relevé, en canoë, comme en kayak… La preuve: le record du monde du 200 m en kayak que détenait Olivier Lasak (Beuvry) depuis 1992 est tombé, battu par le Canadien Mark De Jonge.

Publicités

Publié le août 11, 2014, dans Canoë-kayak, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :