Archives Mensuelles: novembre 2014

Une Route du Rhum aboutie pour Pierre-Yves Chatelin

Pierre-Yves Chatelin, ce matin à Pointe-à-Pitre, au soleil levant. © Route du Rhum

Pierre-Yves Chatelin, ce matin à Pointe-à-Pitre, au soleil levant. © Route du Rhum

Communiqué de l’organisation : « Ce 25 novembre à 11 heures 06 minutes et 24 secondes, Pierre-Yves Chatelin a franchi la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre de la dixième Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Le skipper de Destination Calais a mis 22 jours 21 heures 06 minutes et 24 secondes pour boucler le parcours de 3 542 milles à la vitesse moyenne de 6,45 nœuds. Il a parcouru en réalité 4 319 milles à 7,86 nœuds de moyenne. L’écart avec le premier, est de 5 jours 14 heures 00 minutes et 21 secondes ». 

Et c’est une sacrée performance qu’a réalisée là Pierre-Yves Chatelin, sur un bateau qui figurait parmi les plus petits de la flotte, offrant ainsi – avec un jour de retard – un superbe cadeau d’anniversaire à son épouse qui était là pour l’accueillir.
La dernière nuit n’a pas été de tout repos car le tour de la Guadeloupe à effectuer avant de couper la ligne d’arrivée mérite encore beaucoup de concentration. Et comme si cela ne suffisait pas, comme s’il fallait encore allonger un peu la course, le vent est soudainement tombé à quelques milles du but… Sans incidence toutefois sur le classement puisque Charlie Capelle était arrivé quelques heures plus tôt, en fin de soirée alors que Pierre-Yves profitait des lueurs du matin pour se montrer sous son plus beau visage : souriant et rasé.
Pierre-Yves Chatelin a réalisé une course très aboutie… Sur les quais de Saint-Malo, il escomptait mettre 23 ou 24 jours pour réaliser la traversée et n’imaginait même pas entrer parmi les dix premiers du classement. Alors forcément, il est heureux d’autant que le Destination Calais est arrivé en bon état, ce à quoi il était tout autant attaché qu’au résultat final. Evidemment tout n’a pas été facile, car les conditions de navigation, avec du grain et des vents inconstants, ont nécessité beaucoup de présence à la barre et sur le pont. Mais au final, hormis ce foutu casier de pêcheur qui s’était pris dans le safran tout juste après le départ, tout s’est bien passé… figurant même parmi le peloton de tête après une semaine de course. Après, dans les alizés, la taille du bateau ne lui permettait plus de rivaliser avec les tout premiers. Mais qu’importe, l’important était d’aller au bout du rêve, histoire d’effacer la déception d’il y a 4 ans – obligé d’abandonner alors qu’il était en tête – et d’avoir le sentiment de faire mieux qu’il y a 8 ans lors d’une première expérience qui avait déjà soulevé bien des enthousiasmes. Pierre-Yves peut maintenant partir à la retraite le cœur content et couler des jours heureux sur toutes les mers du globe où il a bien l’intention de naviguer ces prochaines années.

Publicités

Route du Rhum : Pierre-Yves Chatelin commence à penser à l’arrivée

Pierre-Yves Chatelin et son épouse Mimi, sur les pontons de Saint-Malo... Bientôt les retrouvailles à Pointe-à-Pitre.- Photo © PVC

Pierre-Yves Chatelin et son épouse Mimi, sur les pontons de Saint-Malo… Bientôt les retrouvailles à Pointe-à-Pitre.- Photo © PVC

Dans une longue vacation ce matin, Pierre-Yves Chatelin qui s’approche maintenant de Pointe-à-Pitre donne de ses nouvelles. Tout va bien même si les conditions sont parfois difficiles… Objectif principal : économiser le matériel et tout ramener en bon état en Guadeloupe.

Actuellement en 7e position de la classe Rhum, le skipper calaisien n’est pas décidé à tenter des exploits sur l’eau au risque d’être doublé par Charlie Capelle et son Acapella avant la ligne d’arrivée. 7e ou 8e dit-il, ça n’a pas d’importance. Pierre-Yves Chatelin va bien physiquement, ayant simplement du mal à supporter la chaleur de la journée : « 32 ou 34° dans le bateau et sur le pont c’est la rôtissoire ». Mais il y a aussi les grains pas évidents à gérer, qui obligent à être constamment sur le qui-vive. Prudent, Pierre-Yves préfère être sous-toilé et gérer sa fin de course pour terminer proprement. Car il commence à penser à l’arrivée même si c’est loin d’être terminé : « j’arriverai quand j’arriverai mais on aimerait y être »… Il y aura quelques Calaisiens pour l’attendre à commencer par Mimi, son épouse, et cheville ouvrière du projet, qui part aujourd’hui pour Pointe-à-Pitre… Et de se dire qu’une petite douche d’ici là ne serait pas superflue.
« C’est agréable de réussir une opération comme celle-là », poursuit Pierre-Yves Chatelin qui en profite pour remercier tous ceux qui l’ont accompagné et qui le suivent, de Calais et d’ailleurs. D’autant plus agréable que c’est la dernière dans le genre. A 60 ans, il a en effet décidé de ne plus tenter l’aventure dans quatre ans… « Je serai dans le Pacifique avec mon épouse ».
Actuellement l’Italien Andrea Mura est tout proche de couper la ligne d’arrivée pour prendre la 2e place derrière Anne Cazeneuve.
A noter que le Bullygeois de naissance Étienne Hochedé (PIR2 CCI Fécamp) est arrivé la nuit dernière, en 5e et dernière position des Multi 50. Derrière tout le monde a abandonné.

Barlin – Saint-Omer, étape 100% Pas-de-Calais pour les 4 Jours de Dunkerque 2015

Vainqueur en 2013 et 2014, Arnaud Démare réussira-t-il la passe de trois ?

Vainqueur en 2013 et 2014, Arnaud Démare réussira-t-il la passe de trois ?

Les 4 jours cyclistes de Dunkerque 2015 se dérouleront du 6 au 10 mai. Le voile a été levé sur la 61e édition de cette épreuve présentée comme un véritable Tour de la région Nord – Pas-de-Calais lors d’une manifestation qui a eu lieu il y a quelques jours au Vélodrome de Roubaix que préside le conseiller régional Bruno Magnier. Bernard Martel et le comité d’organisation ont notamment présenté les différentes étapes : Dunkerque – Orchies (6 mai), Fontaine-au-Pire – Maubeuge (7 mai), Barlin – Saint-Omer (8 mai), Lestrem – Cassel (9 mai), et Capelle-la-Grande – Dunkerque (10 mai). Déjà ce parcours est annoncé comme très sélectif et devrait donner lieu à une course musclée.

 

Route du Rhum : ménager l’homme et le bateau, objectif de Pierre-Yves Chatelin

Quelques nouvelles de Pierre-Yves Chatelin encore en course dans la Route du Rhum… comme beaucoup d’autres. Dans la classe Rhum qui, en la circonstance, nous intéresse Anne Cazeneuve, leader incontestée, est maintenant proche du but. Pour les autres, c’est désormais la taille des bateaux qui va faire la différence… Pour les 14 aux monocoques concernés c’est directement lié à la longueur ce qui ne va pas avantager Pierre-Yves. Quant multicoques, autres redoutables concurrents, ils trouvent dans les alizés,  leur allure de prédilection. Ils vont s’en donner à cœur joie et surfer dans ces vents portants assez forts. Pour l’instant Pierre-Yves Chatelin, toujours 7e, reste au contact du Guadeloupéen Willy Bissainte et surveille de près Charlie Capelle sur son multicoque, redoutable dans ces conditions. Ne rien lâcher, tout en ménageant l’homme et le bateau , c’est désormais le challenge de Pierre-Yves à qui il reste 7 à 8 jours de course. Tôt ce matin il disait que le début de nuit avait été assez difficile avec les passages fréquents de gros grains jusqu’à 25 nœuds et beaucoup de pluie : finalement j’ai passé la nuit avec un ris et un génois ce qui m’a permis de bien dormir même si par moment j’étais un peu sous toilé. Normalement aujourd’hui c’est 25 nœuds ; pour le moment ça varie entre 18 et 23. Je suis paré pour les grains avant le lever du soleil ! 

Des enfants de Gouy-Servins sur l’hippodrome de Vincennes

Photo © TPA

Photo © TPA

Venant de huit centres équestres issus des d’Ile de France, du Nord Pas-de-Calais, de Picardie et des Pays de la Loire, 38 enfants vont participer au Championnat de France de Trot à poney sur la cendrée de la piste mythique de l’hippodrome Paris-Vincennes , le dimanche 21 décembre. Parmi eux, les petits drivers de Gouy-Servins qui auront tous à cœur de vouloir remporter ce titre national comme les grands champions pour le Prix d’Amérique. Que ce soit dans la catégorie Mini ou Junior, en fonction de leur âge, ils auront l’occasion de courir au sulky de leur poney trotteur et de se mesurer une dernière fois dans la saison, à leurs amis de course.Les enfants des centres équestres concernés ne feront pas le chemin vers Paris-Vincennes seuls, puisque pas moins de 600 supporters ont déjà annoncé qu’ils seraient dans les tribunes. L’ambiance promet d’être chaude.
Dimanche 21 décembre 2014 sur l’hippodrome Paris -Vincennes, à partir de 11h.

Route du Rhum : Destination Calais retrouve un peu de vent

Au pointage d’aujourd’hui à 12h, Pierre-Yves Chatelin était en 7e position mais semblait avoir retrouvé un peu de vent pour avancer. En fait Destination Calais est pris dans un phénomène d’Alizé perturbé qui concerne beaucoup de monde. Ainsi les Class 40 qui sont plus loin devant, endurent aussi une navigation pénible au vent arrière. Entre deux empannages et trois trous de vent, leur trajectoire est loin d’être rectiligne. Et derrière eux, mis à part Anne Cazeneuve qui les accompagne, les Class Rhum, dont Pierre-Yves Chatelin, sont éparpillés sur plus de 1300 milles. C’est il est vrai le reflet de cette classe hétéroclite, riche d’hommes  et de bateaux aux histoires si différentes. L’avant dernier concurrent, Christophe Souchaud, à bord de son First 40,7 de 1997 (Rhum Solitaire Rhum Solidaire) vient juste de passer la latitude de Madère. Une poignée d’autres s’affaire du côté des Canaries, dont Pierrick Tollemer qui, après son avarie sur l’hydrogénérateur, a décidé de faire escale pour se ravitailler en gasoil.

Route du Rhum: Destination Calais pris dans la pétole

La 7e place au pointage de la classe Rhum ce matin ne va pas réjouir Pierre-Yves Chatelin et ses supporters. Pris dans une bulle anticyclonique depuis hier, le skipper calaisien qui est donc passé de la 4e à la 7e position, s’est battu toute la nuit pour revenir sur les concurrents plus sud mais en vain pour l’instant : réglage, empannages successifs pour se sortir  de la pétole mais pendant tout ce temps, les autres glissent un peu plus vite. L’écart reste cependant faible avec ses concurrents directs: le cigare de 23 mètres de Clerton, le 60 pieds de Sir Knox et le multicoque de Froc. On ne lâche donc rien sur Destination Calais d’autant que pour le reste, tout va bien à bord.

Boxe : ceinture de l’Union européenne pour Vincent Legrand

Vincent Legrand a bien maîtrisé son sujet.- Photo © PVC

Vincent Legrand a bien maîtrisé son sujet.- Photo © PVC

L’Espagnol Xavier Urpi a perdu sa ceinture de champion des poids mouche de l’Union européenne, samedi soir à Bruay-La-Buissière… Le local Vincent Legrand était vraiment trop fort pour lui. S’il a pu montrer qu’il savait frapper fort, Urpi n’a quand même jamais été en mesure de pouvoir s’imposer à un Legrand qui s’était très bien préparé pour cette rencontre. Réputé pour être redoutable durant les premiers rounds d’un combat, le Bruaysien n’a pas failli à la tradition, mettant tout de suite son adversaire en difficulté. Déjà compté deux fois, Urpi a perdu définitivement pied dans le 6e round, l’arbitre arrêtant alors le combat qui risquait de tourner à une vilaine punition. Une belle satisfaction pour Vincent Legrand qui espère bien un jour avoir la possibilité de disputer un championnat d’Europe mais qui devra sans doute patienter un peu et défendre cette ceinture brillamment conquise face à un adversaire d’un autre niveau, ne serait-ce que pour aller au bout d’un combat en 12 rounds.

Badminton à Aire : contrat rempli pour l’équipe de France

L'Arrageoise Lefel ici associée à Lansac.- Photo © PVC

L’Arrageoise Lefel ici associée à Lansac.- Photo © PVC

Contrat rempli pour l’équipe de France de badminton qui, au terme de trois jours de compétitions à Aire-sur-la-Lys, a décroché très logiquement son billet pour la phase finale du championnat d’Europe des nations par équipe mixte qui aura lieu à Louvain (Belgique).
Favoris, les tricolores ont merveilleusement bien assuré leur statut en remportant les trois rencontres qui leur étaient proposées : 4-1 contre Israël, 5-0 contre la Biélorussie et 5-0 encore contre l’Autriche, dimanche après-midi. Sur le papier, seuls les Autrichiens étaient a priori capables d’inquiéter l’équipe de France emmenée son n°1 Brice Leverdez, le seul en revanche à avoir perdu un point durant le week-end, contre l’Israëlien Zilberman. Alors certes sur le terrain, les Autrichiens ont parfois fait jeu égal avec les Bleus mais une fois les deux simples perdus (homme et dame), ils n’étaient plus en mesure de rivaliser. C’est d’ailleurs un peu ce qui s’est passé à chaque fois, avec des oppositions parfois serrées dans les simples comme l’opposition entre Le Buhanic et la Bélarus Zaitsava mais au final une seule défaite sur six… Et comme les doubles ont toujours été largement au-dessus, il n’y a finalement jamais eu de grand suspense quant à l’issue finale des trois rencontres. A noter la présence dans cette équipe de France, de l’Arrageoise Émilie Lefel qui a réalisé un sans faute, remportant les quatre rencontres de double qu’elle a disputées : double dames et double mixte contre Israël, double dames contre la Biélorussie et l’Autriche. De quoi conforter son statut d’internationale qui devrait lui permettre d’intégrer assez rapidement l’équipe olympique Pas-de-Calais. Enfin l’on soulignera le sans faute aussi de l’organisation qui avait été confiée au Volant airois et qui se voit plébiscitée puisque le club accueillera – annonce faite officiellement dimanche soir – les championnats de France élites fin janvier.

L’équipe de France de Rink Hockey en stage à Saint-Omer

Le poster de l'équipe de France qui sera distribué à chacune de ses sorties.- Photo © PVC

Le poster de l’équipe de France qui sera distribué à chacune de ses sorties.- Photo © PVC

Dans le cadre de la préparation au Mondial 2015 de Rink-Hockey qui aura lieu en Vendée du 20 au 27 juin, l’équipe de France va entamer une série de matchs de préparation face à des sélections régionales ou départementales. La première étape est prévue dans le Nord du 16 au 19 novembre.
L’équipe de France arrivera à Saint-Omer le dimanche 16 en soirée puis s’entraînera les lundi, mardi et mercredi matin salle du Brockus. Un match France – Scra Saint-Omer aura lieu le lundi 17 novembre à 19h30. Le mardi 18 novembre à 19h30 au complexe Léo-Lagrange à Tourcoing, match de gala contre une sélection de la région Nord – Pas-de-Calais.