Archives Mensuelles: mars 2015

Kayak-polo : aisé début de championnat les Audomaroises

L'équipe audomaroise qui a fait le déplacement en Bretagne.- Photo © CKCSO

L’équipe audomaroise qui a fait le déplacement en Bretagne.- Photo © CKCSO

Ce week-end se déroulait la première journée du championnat de national 1 féminin de kayak polo. Avec trois matchs au programme les Audomaroises ont fait un carton plein.
Pour son premier match, le CKCSO rencontrait l’équipe locale de Vern-sur-Seiche (Bretagne). Menant de bout en bout, Saint-Omer s’impose 11 à 0. Le lendemain, les Audomaroises disputaient un match contre une équipe de la ligue Alsace. Après une belle première mi-temps (3-0), elles se faisaient remonter à 3 à 2 mais reprenaient le match en main et gagnaient par 5 buts à 2.
Pour finir, le CKCSO rencontrait une autre équipe bretonne : Loeully. Après une mise en route difficile, il s’imposait facilement s’impose 19 à 2.
Le bilan est donc positif pour le club qui était parti avec un effectif réduit, sans remplaçante.
Prochain rendez-vous les 4 et 5 avril  à Château-Thébaud.

Coupe d’Europe de rink hockey : défaite audomaroise

Séro a égalisé sur pénalty permettant à Saint-Omer de rester au contact à la pause.- Photo © PVC

Séro a égalisé sur pénalty permettant à Saint-Omer de rester au contact à la pause.- Photo © PVC

Saint-Omer – Barcelos : 1-4.- Le Saking club de la région audomaroise ne se qualifiera sans doute pas pour les demi-finales de la coupe d’Europe Cers. En effet, l’on ne voit pas comment le club de Saint-Omer pourrait inverser en terre lusitanienne une tendance très mal engagée après la défaite consentie à domicile samedi soir contre Barcelos.
Les Portugais qui avaient ouvert le score sur un but pour le moins litigieux ont ensuite fait le dos rond pour contrer les attaques des hommes de Fabien Savreux qui trouvaient néanmoins une égalisation amplement méritée par Séro. Malheureusement en 2e période, Barcelos, très réaliste, exploitait à merveille les erreurs locales et ajoutait trois buts, sonnant le glas du Scra qui aurait pourtant bien aimé briller dans la toute nouvelle salle du Scénéo où 1500 spectateurs avaient pris place. De ce point de vue, la rencontre fut une sacrée belle fête d’autant que les Audomarois qui jouaient un ¼ de finale de coupe d’Europe pour la première fois de leur histoire, n’ont jamais baissé les bras. Seul n’a manqué que le résultat.

Ce samedi, Saint-Omer – Barcelos: 1/4 de finale de la coupe d’Europe de rink hockey

AFFICHE SCRA SCENEO INTERNETLa rencontre qui va opposer le Scra à Barcelos est bien plus qu’un match ordinaire. D’abord par l’enjeu ! Tous les clubs français rêveraient de finir dans le dernier carré de cette Coupe d’Europe et les Audomarois vont tout mettre en oeuvre pour y figurer. Ensuite, le choix de jouer dans le nouveau complexe Sceneo avec l’aide indispensable de la Caso va mettre un coup de projecteur sur la pratique du rink‐hockey en général et sur le Scra en particulier. L’engouement qui s’est manifesté pour cet événement témoigne de la place que tient ce sport dans la vie audomaroise. Mais attention, le faste qui entoure le match ne doit pas éblouir les compétiteurs et leur faire croire que se trouver sur la piste est déjà une victoire. Il reste un match à livrer contre une formation redoutable. Barcelos, club portugais du haut de tableau, se classe à la 5ème place d’un championnat très relevé, à 2 points du podium. Barcelos a éliminé Cronenberg (Allemagne) et surtout Noïa (Espagne) pour arriver à ce niveau et va être un adversaire bien compliqué à manœuvrer. Le Scra quant à lui, est encore en course dans toutes les compétitions, Championnat de France, Coupe de France et Coupe d’Europe. Deuxième défense et meilleure attaque du championnat, les « Rouge et blanc » sont conscients de l’enjeu de ce match ; ils feront tout pour être prêts pour cette échéance et pour que les 1500 spectateurs n’aient qu’une idée à l’issue du match : revenir ! Une fois encore, le haut niveau sera au rendez‐vous, l’émotion sera palpable et lorsque les projecteurs s’éteindront, espérons qu’un peu de leur lumière aura contribué à faire connaître et apprécier le Skating club de la région audomaroise.