Archives Mensuelles: août 2015

Slalom et polo : podiums européens pour nos kayakistes

Déçu par sa prestation en individuel (22e), le kayakiste montreuillois Bastien Damiens a néanmoins remporté ce week-end à Cracovie le titre de champion d’Europe espoir par équipe en slalom.
Autre champion d’Europe espoir (U21), l’Audomarois Geoffrey Laurence qui a remporté le titre avec l’équipe de France de kayak polo, ce week-end à Essen, après avoir battu le Danemark en finale. Sa camarade de club Nolwenn Vercoutre est pour sa part montée sur la 3e marche du podium, derrière l’Allemagne et la Pologne.

Aviron : la route de Rio passe par Aiguebelette

Benoît Brunet à l'entraînement Boulogne.- Photo © PVC

Benoît Brunet à l’entraînement Boulogne.- Photo © PVC

Avec pas moins de 61 athlètes pour 18 bateaux, l’équipe de France d’aviron se présente en force aux championnats du monde 2015 organisés sur le lac savoyard d’Aiguebelette. À l’exception du skiff, l’équipe de France est en effet présente sur l’ensemble du programme. Six bateaux sont engagés dans les épreuves masculines toutes catégories, dont cinq dans les disciplines olympiques. Dans le 8, l’on retrouve le Boulonnais Benoît Brunet qui fait équipe avec Laurent Cadot, Benjamin Lang, Cédric Berrest, Valentin Onfroy, Thibaut Verhoeven, Sébastien Lenté, Benoît Baratin – qui a pris la place de Romain Delachaume pendant le stage terminal – et le barreur Emmanuel Bunoz.
A moins de douze mois du début des Jeux de Rio, l’ambition commune est de qualifier les coques pour les régates olympiques mais pour le 8 la barre est haute, contraint de se glisser parmi les 5 premiers pour s’assurer une place aux Jeux. « La pente s’annonce raide, mais son objectif l’an prochain reste de monter sur le podium aux Jeux, explique le sélectionneur-entraîneur Yvan Deslavière. Une ambition qui passe par une bonne performance à Aiguebelette. »

Dimanche 30 août, 5e réunion sur l’hippodrome de Saint-Omer

Photo Com Hippo St-Omer

Photo Com Hippo St-Omer

Pour sa cinquième et avant dernière réunion de la saison, l’hippodrome des Bruyères à Saint-Omer propose ce dimanche 30 août un programme exceptionnel avec huit courses de trot d’un grand niveau.
En vedette, le prix NRJ Nord Littoral réservé à des chevaux ayant fait leurs preuves pour la plupart à Vincennes. L’épreuve, dotée de 25000 euros de prix et disputée sur le parcours sélectif des 2625 mètres, s’adresse à des trotteurs âgés de 6 à 9 ans, n’ayant pas gagné 118000 euros. Autre « moment chaud », le prix en hommage à Pierre Larivière, ancien président du comité des courses. Il est réservé à des pouliches de 4 ans en devenir qui en découdront sur le parcours sélectif des 2625 mètres. Enfin, la réunion s’achèvera avec une épreuve réservée aux amateurs, et ouverte en priorité aux chevaux qui seront drivés par leur propriétaire.
La première course débute à 14h15. Il y a un battement de 25 minutes entre chaque épreuve, le temps aux parieurs de miser et aux chevaux de s’échauffer. La dernière course part entre 17h30 et 18h.
Le prix d’une entrée pour accéder au champ de courses est de 5 €. C’est gratuit pour les moins de 16 ans s’ils sont accompagnés.

En savoir +

Pagayer et découvrir le patrimoine de la Canche

Repro P62

Repro P62

Dans le cadre des journées du patrimoine, le CPIE Val d’Authie consacre l’après-midi du samedi 19 septembre, à la découverte d’un parcours aménagé sur la Canche contribuant à valoriser les richesses patrimoniales de la Canche et à sécuriser la pratique de canoë dans le respect de la nature.
Historiquement, le CPIE Val d’Authie a toujours souhaité mettre en avant la pratique de sports de plein air de concert en même temps que la découverte de la nature. De plus, l’association est souvent sollicitée par des particuliers souhaitant pratiquer individuellement le canoë sur l’Authie et la Canche. Le CPIE a donc engagé, en partenariat avec les acteurs locaux et les propriétaires riverains, la réalisation d’aménagements permettant d’allier pratique sportive et mise en valeur du patrimoine historique et naturel. Il est maintenant possible de découvrir ce patrimoine, à travers les panneaux pédagogiques implantés le long de l’Authie entre Beauvoir-Wavans et Labroye et le long de la Canche entre Frévent et Boubers-sur-Canche. Plusieurs dispositifs d’aide au débarquement et à l’embarquement ont également été créés afin d’encadrer et sécuriser la mise à l’eau des canoës et leur sortie au niveau des berges.
Ces aménagements ont été rendus possible par le soutien financier du programme LEADER – Ternois / 7 Vallées et de la Région Nord – Pas-de-Calais.
Samedi 19 septembre, 14h, sortie gratuite, tout public, en partenariat avec le Canoë-kayak club de Frévent. Le parcours d’une durée de 2h30 ira de Frévent à Boubers-sur-Canche. Rendez-vous à la Passerelle, cité Solférino à Frévent. Inscriptions obligatoires (places limitées – 14 personnes) et gratuites au CPIE Val d’Authie. Tél : 03 21 04 05 79. E-mail : contact@cpie-authie.org -Tenue adaptée, chaussures fermées. Savoir nager. À partir de 10 ans.

 

Maxime Beaumont, vice-champion du monde de kayak sur 200 m

Photo © DR

Photo © DR

Maxime Beaumont, kayakiste Boulonnais de l’équipe de France est vice-champion du monde en K1 200 m, une belle médaille d’argent qu’il a remportée ce dimanche matin à Milan, cela après avoir terminé 4e en K2, toujours sur 200 m, associé à Sébastien Jouve. Au-delà de la médaille, l’on notera qu’avec ce résultat Max a décroché le quota olympique pour les Jeux de Rio, l’été prochain.

Ludovic Loquet, vice-président du Département, en charge des sports, invité par les clubs de Saint-Laurent-Blangy et de Boulogne-sur-Mer, et présent durant tout le week-end, se dit extrêmement « fier de la réussite de Maxime qui s’est battu jusqu’au bout ». Le président du Département, Michel Dagbert, est lui aussi très heureux… et « sûr que nous allons encore le voir encore et encore sous le feu des projecteurs ». Il lui donne d’ailleurs rendez-vous à Rio. Chose importante à souligner quand même : les quotas olympiques obtenus à Milan, le sont pour des bateaux et pas pour des hommes… et qu’il faudra en passer par les régates de sélections à l’équipe de France la saison prochaine. Il serait quand même étonnant que Maxime Beaumont ne soit pas du voyage auquel d’autres pagayeurs pas-de-calaisiens peuvent encore prétendre. Au vu des résultats obtenus à Milan, le Boulonnais Matthieu Goubel (8e en C1 1000 m) et l’Immercurien Thomas Simart (2e en Finale B du C1 200 soit le 11e rang mondial) sont les plus en vue mais ils devront attendre une épreuve de qualification continentale pour décrocher un sésame. En sachant que les sociétaires de Saint-Laurent Mathieu Beugnet et Adrien Bart, 8e de la finale B en C2 1000 restent dans le coup.
Enfin, également présent à Milan : Romain Beugnet, encore un Immercurien, qui était surtout là pour apprendre, n’est pas allé plus loin que la ½ finale du C1 500 m, distance qui n’est plus olympique chez les hommes.

Sophie Liénard tire aux hélices…

Sophie Liénard lors des championnats d'Europe au Touquet. - Photo © PVC

Sophie Liénard lors des championnats d’Europe au Touquet. – Photo © PVC

Parce que son métier ne lui permet pas de venir habiter en France, Sophie Liénard qui a pourtant la bi-nationalité, française et belge, est toujours domiciliée à Ath où elle est née. Mais une fois par mois, elle effectue le trajet du Touquet pour y retrouver ses coéquipiers du BTC qui peuvent compter sur un stand de tir remarquable où l’on pratique le tir aux hélices, discipline non olympique qui – chez nous – relève de la Fédération française de ball-trap.
Sophie Liénard a découvert le tir aux hélices en Belgique et en se mettant à la compétition, elle est rapidement devenue championne de Belgique. Des résultats qui l’encouragent à tenter sa chance sur le plan international. En 2008, elle participe à un premier championnat d’Europe, à San Remo, où elle est très vite rendue à une évidence : il va falloir travailler pour progresser. Ce qu’elle fait tout en tirant aussi à la fosse olympique. « Il fallait faire un choix » dit-elle. Après avoir arrêté un an et demi pour faire quelques travaux à la maison, elle remet donc ça de plus belle, restant fidèle à première idée : le tir aux hélices qu’elle préfère au ball-trap parce que ça n’est pas aussi strict et que cela se pratique dans une ambiance plus conviviale. Au fil des entraînements, des compétitions et des championnats internationaux, elle progresse et rejoint le club touquettois heureux de pouvoir accueillir une telle compétitrice.
En 2014, à Madrid-Somontes (Espagne), Sophie Liénard décroche le titre de championne d’Europe et confirme en remportant le championnat d’Afrique 2015 au Caire, en prenant la 2e place du championnat d’Amérique puis en remportant un championnat d’Europe bis organisé au Portugal par la Fédécat. Une belle dynamique qui s’est un peu enrayée en juillet dernier au Touquet au championnat d’Europe de la Fitasc où le vent lui a joué de vilains tours lors des deux premiers tours. Mais « le vent fait la compétition » lâchait-elle alors avant de se repositionner sur le pas de tir et de briller lors des tours suivants pour finalement se classer 4e de la compétition remportée par une Américaine et de remporter la médaille de bronze du championnat d’Europe. Un résultat plus en rapport avec ses ambitions puisqu’elle espère bien remporter la coupe du monde… Réponse ce week-end des 22 et 23 août durant lequel sont également organisés les championnats du monde. C’est à Venise.

Équitation : deux cavalières des Écuries de Carency médaillées aux championnats de France

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Justine Honoré et Noémie Havez des Écuries de Carency ont été médaillées aux Championnats de France d’équitation. Carton plein pour cette écurie de propriétaires qui voit ses deux cavalières engagées en dressage, représenter le Pas-de-Calais de belle manière, remportant respectivement l’argent et le bronze de leur catégorie lors du Générali Open de France Club, organisé chaque année au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron (41)! Les deux cavalières ont su se montrer très complices avec leur monture, en déroulant des reprises avec élégance, légèreté et efficacité pour faire la différence.
Pour sa première participation à ces championnats avec Sudersee’s Dona Tora, jument baie de 9 ans, de race Dutch Riding Horse, la performance est donc au rendez-vous pour Justine Honoré. Les sorties en compétition pendant l’année sont toujours pour elle l’occasion de mettre son cheval doté d’un fort caractère dans de nouveaux environnements, de voir d’autres cavaliers et d’autres chevaux. Au fil d’une bonne saison de concours et d‘un travail régulier, le couple s’était qualifié pour les championnats de France et s’octroie donc une médaille d’argent en Club 1 senior.
Après des débuts en saut d’obstacles, Noémie Havez a privilégié ces dernières années la discipline du dressage pour pouvoir continuer à monter sa ponette toisant 1,32 m, Nicotine du Florest (origine non constatée), pie de 14 ans. Amour, patience, persévérance et entraînement adapté, après 6 mois d’arrêt de Nicotine, ont permis au couple de répondre présent en décrochant la médaille de bronze en Club 1 Jeune sénior  et de démontrer qu’un poney sans origine constatée peut rivaliser avec les plus grands. L’objectif de Noémie est maintenant de faire évoluer sa ponette dans la catégorie supérieure avant de lui accorder une retraite bien méritée.
Le dressage constitue une base pour toutes les disciplines équestres visant à développer la relation cavalier-cheval et à faire progresser les qualités du cheval comme la locomotion, la souplesse et l’équilibre, le cheval évoluant avec harmonie dans les différentes allures. En compétition, les évolutions se font sur des reprises imposées et des reprises libres, notées par des juges.

29 et 30 août : finale du challenge national des raids 2015 dans l’Audomarois

Laurent Gressier, trésorier des Tyrannosaures, hier soir à la maison du Marais.- Photo © PVC

Laurent Gressier, trésorier des Tyrannosaures, hier soir à la maison du Marais.- Photo © PVC

Les 29 et 30 août, l’Audomarois accueillera la finale du challenge national des raids 2015… Un défi relevé par Les Tyrannosaures, association de sport wizernoise créée en 2008 et forte d’une centaine de membres.
Laurent Gressier, trésorier de l’association, expliquait ce mercredi soir à l’occasion d’une conférence de presse organisée à la maison du Marais à Saint-Martin-au-Laert, que Les Tyrannosaures ont envie, depuis 2012 déjà, d’accueillir cet événement. Malgré la concurrence (Corse, Aveyron, Hautes-Alpes, Vendée), ils ont fini par enlever la mise en mai 2014 et vont donc accueillir l’élite nationale de la discipline qui est allée tout au long de la saison chercher les points nécessaires à la qualification, lors de manches (il y en a dix au total) organisées partout en France. 65 équipes de 3, venues de 33 départements différents s’apprêtent donc à venir dans notre département où les attend un parcours de quelque 350 km de VTT, trail, canoë, roller, bike & run… le tout en orientation.
Le départ de l’épreuve sera donné samedi 29 août à Hardelot, pour un premier parcours de trail et orientation avant une liaison VTT qui les amènera à Desvres. Les épreuves et les parcours s’enchaîneront alors jusqu’à 23 heures. Bouvelinghem, Tilques, Saint-Omer, Clairmarais seront sur l’itinéraire des concurrents qui, lors de cette première journée auront effectué quelque 190 km pour 2400 de dénivelé positif… Eh oui, le Pas-de-Calais, ce n’est pas tout plat !
Après quelques heures de repos, tout le monde se retrouvera dimanche à 6 h du matin sur la place de Wizernes pour un parcours en roller. Orientation et VTT, sur le golf de Lumbres et du côté de Setques, précéderont un parcours canoë du côté d’Esquerdes puis du bike& run et à nouveau du VTT jusqu’à Helfaut où sera jugée l’arrivée après 150 km d’efforts et 2500 m de dénivelé positif.
Autour de cette finale nationale, d’autres épreuves seront organisées sous différentes formules : junior (2 jeunes et 1 adulte), orientation ouverte à tous, sport (2 adultes et 6 h d’efforts) et découverte (2 adultes débutants et 2h30 d’efforts).
Au total, les organisateurs attendent quelque 700 amoureux de sport nature qui (re)découvriront à cette occasion l’un des coins les plus attachants du Pas-de-Calais, avec des paysages et des reliefs très variés.

Quatre Immercuriens et deux Boulonnais aux mondiaux de canoë-kayak

Le Boulonnais Mathieu Goubel et l'Imercurien Romain Beugnet sont parmi les 16 Français présents à Milan.- Photo archive © PVC

Le Boulonnais Mathieu Goubel et l’Imercurien Romain Beugnet sont parmi les 16 Français présents à Milan.- Photo archive © PVC

À partir de ce jeudi quatre membres du club de canoë-kayak de Saint-Laurent-Blangy, sélectionnés pour les championnats du monde à Milan, vont progressivement entrer en course. Souhait d’Olivier Bayle, président du club : « que chacun réalise une course pleine et à partir de là… «  Sous-entendu : des qualifications pour les Jeux de Rio et des médailles. Thomas Simart ouvrira le bal en C1  200 m ce jeudi (avec déjà des demi-finales l’après-midi ),  puis vendredi ce sera le C2 avec Mathieu Beugnet et Adrien Bart sur 1000 m et Romain Beugnet sur le C1 500 m. L’on suivra également avec beaucoup d’intérêt les deux Boulonnais qui sont également de la partie, Maxime Beaumont engagé en K1 et K2 sur 200 m ainsi que Mathieu Goubel en C1 sur 1000 m.

Le n°10 de Sport 62 est sorti

Sports 62-1Édité par l’association Les Échos du Pas-de-Calais en partenariat avec le comité départemental olympique et sportif du Pas-de-Calais, le n°10 de Sport 62 est sorti fin juillet.
A la Une de ce numéro, les championnats d’Europe de hockey sur gazon qui se sont tenus à Calais et qui font l’objet de la rubrique zoom. Un rendez-vous qui a été l’occasion de rencontrer un ancien olympique du Pas-de-Calais, Yvan Bia qui était à Rome en 1960 avec l’équipe de France de hockey.
Dans la rubrique rencontre, Christian Herbau, président du comité départemental d’athlétisme fait un état des lieux de l’athlé dans le Pas-de-Calais, juste après les championnats de France qui se sont déroulés à Villeneuve-d’Ascq et au cours desquels a été photographiée l’heptathlonienne arrageoise Pauline Coustre qui fait l’objet de la double page centrale.
Autre reportage intéressant un portrait de Magalie Siterre signé Philippe Vincent-Chaissac et magnifiquement illustré par Jérôme Pouille… Lorsqu’il a été réalisé, l’arrageoise, championne de France d’apnée statique s’apprêtait à participer aux championnats du monde… où elle a décroché une médaille de bronze.
Le tourisme équestre fait l’objet du dossier; les problèmes rencontrés sur la Scarpe – terrain de jeu des kayakistes de Saint-Laurent-Blangy – constituent le contenu de Sport Interco.
Le portfolio est cette fois consacré au 19e Najeti Open Golf de Saint-Omer tandis que le tir aux hélices est le sujet du reportage. Dernier morceau de choix: la rubrique In Memoriam avec un sujet sur le football par-delà les tranchées, durant la guerre 14-18.
Le côté pratique parle de la gestion des associations et donne quelques éléments de réflexion sur l’engament citoyen des jeunes dirigeants et bénévoles. Enfin, le lecteur trouvera de quoi picorer dans les pages de brèves, de podiums et d’agenda avec l’annonce d’un tournoi international de cricket à Liettres.

Sport 62 est disponible aux Échos du Pas-de-Calais, 5 place Jean-Jaurès à Lillers (62190) contre 2 € correspondant aux frais de port.