Archives Mensuelles: septembre 2015

Basket féminin : début de saison pour Calais et Arras

Fouasseau (Arras Pays d'Artois).- Photo archive PVC

Fouasseau (Arras Pays d’Artois).- Photo archive PVC

Chez les garçons tous les clubs du Pas-de-Calais sont déjà éliminés de la Coupe de France de basket… Les filles, elles, n’entreront dans la compétition que le week-end des 30/31 octobre et 1er novembre, à l’occasion des 16e de finale dont le tirage au sort a eu lieu samedi matin, à l’issue de l’assemblée générale de la Ligue féminine organisée en marge de l’Open LFB.
Le Cob Calais et le Arras Pays d’Artois affronteront des clubs de la LF2 et devront se déplacer respectivement à Aulnoye et Reims. En cas de qualification, ils rejoindront les 8e programmées le 26 janvier. À noter que Bourges et Villeneuve d’Ascq sont directement qualifiés pour les ¼ de finale (5/6 février).
D’ici là, place au championnat qui a donc débuté avec l’Open LFB et deux défaites pour nos représentantes : 93-52 pour Calais contre Nantes-Rezé et 79-68 pour Arras contre Nice. Ce dimanche 3 octobre matchs à domicile pour Arras qui accueille Nantes-Rezé et Calais qui reçoit le Hainaut.

Badminton : Aire-sur-la-Lys ouvre le circuit national

Le Volant airois a maintenant l'habitude des grandes organisations.- Photo © PVC

Le Volant airois a maintenant l’habitude des grandes organisations.- Photo © PVC

Récent organisateur du championnat de France et d’un tournoi de qualification au championnat d’Europe par équipe, le Volant airois s’est vu confier l’organisation du premier tournoi d’un circuit national (le FFBaD Elite) qui en comptera six, mis en place par la fédération. Au programme des simples hommes et dames et des doubles mixtes ouverts aux joueurs classés N1 Élite. C’est l’assurance pour le public d’assister à des rencontres de haut niveau. Cette première manche du circuit national ira de pair avec la 19e édition du tournoi international d’Aire-sur-la-Lys pour lequel quelque 300 joueurs français, belges et anglais sont attendus.

Samedi 3 et dimanche 4 octobre, au complexe sportif régional d’Aire-sur-la-Lys. Entrée gratuite le samedi ; 2 € le dimanche (gratuit -12 ans).

Samedi 3 octobre, journée nationale de la marche nordique

Sans titre-1La Fédération française d’athlétisme organise le samedi 3 octobre 2015, la première Journée nationale de la marche nordique. Dans le Pas-de-Calais trois clubs ont annoncé leur implication : l’Etoile sportive d’Oignies sur le site des terrils du 9-9 bis, Gohelle Athlé au Parc des Glissoires à Avion et Saint-Venant athlétisme avec deux possibilités, une à Saint-Venant proprement dit (RDV 9h30)  et une autre à Burbure sur le sentier Augustin-Lesage (RDV 8h45).
Impliquée dans le développement de la marche nordique depuis bientôt 10 ans, la FFA s’efforce de faire connaître cette discipline au plus grand nombre et dans toute la France pour sensibiliser les Français aux bienfaits de l’activité physique. Reconnue comme une pratique d’endurance complète permettant le renforcement musculaire de l’ensemble du corps et l’amélioration des fonctions cardiaques et respiratoires, la marche nordique compte aujourd’hui près de 25 000 licenciés FFA. A travers cette journée, l’objectif est d’encourager à sa pratique.
Ainsi, ce samedi 3 octobre, près de 700 clubs de marche nordique ouvriront leurs portes pour permettre au grand public grâce aux 1300 entraîneurs marche nordique et 110 coaches athlé santé de la FFA.

Cricket : Lille remporte la première édition du Liettres Challenge 1478

Les lanceurs lillois ont fait des merveilles.- Photo © PVC

Les lanceurs lillois ont fait des merveilles.- Photo © PVC

Une partie de cricket peut être longue, très longue… Mais hier après-midi, en finale de la 1re édition du Liettres Challenge 1478, les choses sont allées très vite, le Lille Cricket Club ayant littéralement étouffé Whistable, l’un des plus anciens et des plus réputés clubs de cricket de l’Angleterre. Cette performance, les Lillois la doivent pour beaucoup à leurs lanceurs qui ont explosé le guichet anglais à plusieurs reprises, provoquant les éliminations successives de tous leurs batteurs durant la première période et s’octroyant une avance telle qu’il n’aura fallu que quelques runs en seconde mi-temps pour définitivement l’emporter. Une victoire à laquelle les hommes du président Dethoor ont goûté avec bonheur, tout heureux d’inscrire le nom de leur club sur la première ligne du palmarès de ce challenge. L’épreuve est en effet appelée à être pérennisée, grâce notamment à la création d’un terrain homologué dans cette petite commune du Pays de la Lys romane, située près d’Aire-sur-la-Lys, Liettres donc, qui a osé revendiquer être le berceau d’un sport que les Anglais se sont approprié, qu’ils ont modernisé, enraciné et développé dans le monde entier… Au point que pas un d’eux aurait pu imaginer qu’il soit né de l’autre côté de la Manche.
D’ailleurs les joueurs de Whistable n’avaient pas effectué le voyage pour faire de la représentation. Vainqueur de Lille lors de la première journée du tournoi puis de Gand, ils n’imaginaient certainement pas connaître pareille mésaventure lors de la finale. Et il ne fait pas de doute que lors de la prochaine édition, ils rechercheront à remettre les pendules à l’heure.

Mini Transat : Henri Marcelet est à Lanzarote

Photo © Mini Transat

Photo © Mini Transat

A Lanzarote, le ponton réservé aux coureurs de la Mini Transat îles de Guadeloupe se remplit petit à petit. Dans un premier temps ce sont les prototypes qui ont mobilisé les places à quai, les bateaux de série arrivant dans un second temps, en premier lieu Ian Lipinski, le skipper d’Entreprise(s) Innovante(s) qui a franchi la ligne d’arrivée ce dimanche 27 septembre à 06h 01mn 24s (heure locale) après 7j 14h 31mn 24s passés en mer et à la vitesse moyenne de 6,82 nds. L’Ardrésien Henri Marcelet, skipper du Nord – Pas-de-Calais, tout sourire, est lui aussi arrivé, en 12e position… 13 autres l’ont suivi et il reste une vingtaine de bateaux en mer.

Nando De Colo, basketteur et ambassadeur arrageois

Nando De Colo, très sollicité par les médias après sa médaille de bronze à l'EuroBasket.- Photo © PVC

Nando De Colo, très sollicité par les médias après sa médaille de bronze à l’EuroBasket.- Photo © PVC

Ce soir Nando De Colo sera à Bollaert pour assister au match du RC Lens, un club très cher à son cœur. «  L’année du titre, en 1998, dit-il, je n’ai pas manqué beaucoup de matchs ».
Cette anecdote montre bien à quel point le basketteur arrageois est bien resté un enfant du Pas-de-Calais. D’ailleurs, hier à Arras, il s’est plu à rappeler qu’il vient sur les places le plus souvent possible pour manger une crêpe et s’y promener avec sa compagne espagnole qui adore l’endroit. Tout un symbole !
Tout juste sorti de l’Euro de basket qui a vu l’équipe de France remporter la médaille de bronze, Nando De Colo profite donc pleinement des quelques jours de repos que son club de Moscou lui a laissés, avant de repartir pour une nouvelle campagne de Russie (Moscou a remporté le titre national la saison dernière) et une Euroligue de très haut niveau. Aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs basketteurs européens (élu parmi le Cinq majeur de l’Eurobasket), il devrait encore beaucoup faire parler de lui car il a su saisir l’opportunité que Moscou lui a donnée de prendre des responsabilités et de s’exprimer pleinement. Ce qui n’était pas le cas lorsqu’il évoluait en NBA. Durant les semaines et les mois qui viennent, Nando De Colo mettra toute son énergie et son talent au service de son club avec l’envie d’aller le plus loin possible… avant de retrouver – sans doute fin juin – une équipe de France qui disputera le tournoi de qualification olympique début juillet. Un TQO que beaucoup présentent déjà comme un véritable piège… ce que ne nie pas Nando De Colo. Le piège, explique-t-il en substance, est qu’il arrive juste après la saison en club et que certains joueurs encore en compétition ou en renégociation de contrat, manqueront les 3/4 de la préparation. C’est donc une opération commando qui devra être montée pour aller chercher la qualification. Ce qu’il souhaite ardemment. Pour lui, qui était à Londres en 2012, « les Jeux, c’est à vivre et revivre »… et cette fois avec la volonté d’aller chercher une médaille qui serait une apothéose pour toute une génération de joueurs qui vient quand même de remporter quatre médailles internationales en cinq ans.
Reste qu’hier soir à Arras, tout le monde était encore un peu loin de ces considérations… préférant profiter du moment présent en compagnie d’un garçon qui reste proche de ses supporters, proche des gens. Ce que le maire Frédéric Leturcq n’a pas manqué de souligner avant de lui remettre quelques cadeaux pour ses résultats sportifs mais aussi pour son investissement dans la campagne médiatique qui a permis de faire du beffroi d’Arras, le monument préféré des Français. Un beffroi au pied duquel, ses parents s’activent toujours autant… ce qui leur a valu l’un et l’autre de recevoir la médaille de la ville des mains de Frédéric Leturcq et de Nando.- Philippe VINCENT-CHAISSAC

Badminton : Émilie Lefel aux Internationaux de France

Émilie Lefel.- Photo © PVC

Émilie Lefel.- Photo © PVC

Du 20 au 25 Octobre, la salle Pierre de Coubertin (Paris, 16e) sera le cadre des Yonex Internationaux de France de Badminton 2015 avec un plateau qui a de quoi donner le tournis, avec la présence des meilleurs mondiaux, en simples hommes et dames comme en doubles. Course olympique oblige, aucun cadeau ne sera fait aux favoris, car chaque tournoi compte. Du côté français, l’on notera la présence de l’Arrageoise Émilie Lefel en double mixte associée à Ronan Labar et en double dames à Audrey Fontaine. Et elle compte bien sur le soutien du public pour obtenir un bon résultat qui lui permettrait d’entrevoir Rio.

Le village de Liettres accueille un tournoi international de cricket

Le cricket, sport très britannique, serait né en Flandres. Photo CPA Coll. PVC

Le cricket, sport très britannique, serait né en Flandres. Photo CPA Coll. PVC

Le Cricket : So British ! Peut-être, parce qu’il est désormais établi que ce sport était pratiqué en Flandre dès le Moyen Âge sous le nom de criquet qui, en ancien français, veut dire poteau ou guichet. Une lettre de doléances adressée au roi de France mentionne même un décès lors d’un match organisé dans le parc du château de Liettres, le 25 octobre 1478. Le criquet s’est ensuite exporté dans le Kent et le Sud de l’Angleterre pour être joué par les enfants au XVIIe siècle et devenir un sport très populaire outre-Manche avec des règles codifiées par le Marylebone Cricket Club, le 30 mai 1788, et toujours en vigueur.
Peu pratiqué en France, le cricket serait le deuxième sport au monde en nombre de licenciés mais il n’est pas olympique ce qui explique, en partie, pourquoi il est si peu connu chez nous. Du moins, il n’est plus olympique puisqu’il a quand même été inscrit une fois au programme des Jeux, en 1900, à Paris, avec un seul et unique match opposant la Grande-Bretagne, médaillée d’or, à la France, médaillée d’argent.
Reste qu’il existe bien des clubs de cricket en France, il y en a même un à Lille, le seul au nord de Paris, créé en 2007, ¼ de finaliste de la coupe de France en 2014 et fondateur d’une nouvelle épreuve : le Liettres Challenge 1478. Fort de ses cinquante adhérents, il participe régulièrement à des rencontres internationales en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Belgique où le cricket s’implante tout doucement, comme en France. Avec ce challenge organisé dans le village même de Liettres, non loin du château qui est toujours debout, le Lille Cricket Club permet donc à notre région, notre département, nos territoires de se réapproprier une activité qui, à l’origine, est donc bien de chez nous comme l’attestent par ailleurs de récentes recherches australiennes.
Le tournoi aura lieu les 26 et 27 septembre, avec un premier match le samedi opposant les Arcadians de Gand aux Anglais du Whitsable Cricket Club, les vainqueurs affrontant le lendemain dimanche, le Lille Cricket Club pour l’attribution du challenge remis en jeu tous les deux ans. À noter qu’une opération village en fête est proposée par le comité des fêtes de Liettres et le Pays de la Lys romane.

Aviron : Benoit Brunet encore loin de Rio

Le 8 français devra attendre pour être fixé sur son sort.- Photo © FFAviron

Le 8 français devra attendre pour ête fixé sur son sort.- Photo © FFAviron

La Fédération française d’aviron vient de faire savoir qu’elle a accepté la démission d’Yvan Deslavière, présentée au vu des résultats de l’ensemble du secteur Hommes TC (toutes catégories) dont il avait la charge lors des championnats du monde qui se sont déroulés récemment à Aiguebelette et plus encore après l’échec du 8+ français dans sa quête de quota olympique.
Le bureau fédéral a par ailleurs pris la décision de ne pas nommer de remplaçant. La préparation de la saison olympique sera organisée par la direction technique nationale, autour des deux coques déjà qualifiées pour les JO, dans un objectif de performance. «  La stratégie et le calendrier pour la saison hivernale seront arrêtés prochainement » dit le communiqué qui précise « qu’il sera décidé, à l’issue des championnats de France en bateaux courts 2016, et au regard des perspectives de performance olympique, de la ou des embarcations qui seront présentées à la régate de qualification à Lucerne en mai 2016 ».  Les membres du 8 français dont fait partie le Boulonnais Benoît Brunet devront donc attendre pour savoir s’ils peuvent encore rêver à Rio.

Nando De Colo dans le Cinq majeur de l’Euro de basket

Nando De Colo a été élu dans le Cinq majeur de l'Euro.- Photo © FIBA Ciamillo-Castoria Metlas

Nando De Colo a été élu dans le Cinq majeur de l’Euro.- Photo © FIBA Ciamillo-Castoria Metlas

L’équipe de France de basket a terminé son euro sur une bonne note, en battant la Serbie (81-68) pour l’attribution de la médaille de bronze… Les tricolores remportent ainsi une 4e médaille en 5 ans, ce qui est tout fait remarquable. Reste que la défaite en ½ finale contre l’Espagne, au terme de la prolongation, est bien une déception d’autant qu’elle prive la France d’une qualification directe pour les Jeux olympiques de Rio.
Pour Nando De Colo qui, en jouant au stade Pierre-Mauroy, était pratiquement chez lui (il est originaire de Rivière près d’Arras), cette médaille de bronze est un lot de consolation. À nos confrères de L’Équipe, il explique qu’il était cependant important d’aller la chercher : « pour la France et le public qui nous a soutenus ».
Nando De Colo qui évolue à Moscou, peut par ailleurs être très légitimement satisfait sur le plan personnel : meilleur tricolore sur l’ensemble de cet Euro 2015, meilleur marqueur français (13,1 points par match) et désigné comme joueur du Cinq majeur de l’Euro aux côtés de Espagnols Pau Gasol et Sergio Rodriguez et des Lituaniens Jonas Valanciunas et Jonas Maciulis. De quoi être optimiste pour la suite de sa carrière internationale, avec comme objectif affiché la qualification pour les Jeux de Rio… « Le début d’une nouvelle aventure » estime-t-il, même si cela s’annonce d’ores et déjà très compliqué avec un calendrier qui ne sera pas favorable, les TQO étant programmés début juillet, au terme d’une saison qui sera forcément éprouvante et à seulement un mois des Jeux.
Au-delà du résultat sportif, il faut retenir que cet Euro aura connu un immense succès populaire avec 292 092 spectateurs sur les deux semaines de compétition à Montpellier et à Villeneuve-d’Ascq. À trois reprises, le record du nombre de spectateurs pour un match de basket en Europe a été battu. 27 372 pour la finale, malgré l’absence de la France, c’est quand même fabuleux. Pour Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket-ball, c’est une très grande fierté. « Ce succès, explique-t-il, est avant tout une réussite populaire autour de notre famille basket mais également du grand public ». Une immense satisfaction aussi pour l’ensemble du comité d’organisation et tous ses bénévoles, sans qui cet événement n’aurait jamais pu voir le jour.

La France a remporté une 4e médaille en 5 ans.- Photo © Ceretti FFBB

La France a remporté une 4e médaille en 5 ans.- Photo © Ceretti FFBB