Archives Mensuelles: octobre 2015

Boxe : Takalak sparring-patner de Jacob

Photo © PVC

Photo © PVC

Après le boxeur suisse d’origine rwandaise Patrick Kinimagazi, c’est le champion de France des poids plumes, Oktay Takalak, qui sera le second sparring-patner de Romain Jacob, dans sa préparation de la troisième défense de son titre européen des super-plumes. Patrick Kinigamazi et Oktay Takalak partagent des séances allant de 8 à 12 rounds à partir lundi et jusqu’à vendredi 23. Oktay Takalak, double champion national, est âgé de 25 ans, invaincu en 13 combats professionnels.
Championnat d’Europe des super-plumes mardi 10 novembre, salle Damrémont, à Boulogne-sur-Mer : Romain Jacob (champion, ABC Calais, France) contre Juli Giner (challenger, Premia de Dalt, Espagne).

Publicités

Volley ball : champions d’Europe, les Bleus espèrent maintenant décrocher la qualification olympique

A Sofia, les Bleus avec l'Harnésien Nicolas Maréchal (n°16), sont champions d'Europe.- © FFVolley

A Sofia, les Bleus avec l’Harnésien Nicolas Maréchal (n°16), sont champions d’Europe.- © FFVolley

Ils l’ont fait ! Trois mois après avoir remporté la Ligue Mondiale, les hommes de Laurent Tille ont une nouvelle fois marqué l’histoire du volley français en lui offrant un premier titre de champion d’Europe. En finale hier à Sofia, les Bleus ont disposé de la Slovénie (25-19, 29-27, 29-27). Quelle saison !
Le volley français tient son année de référence ! Après avoir parfois tutoyé le sommet européen, voire mondial, sans jamais parvenir à se hisser sur la plus haute marche du podium d’une grande compétition internationale, l’équipe de France a connu en 2015 deux immenses bonheurs, remportant successivement la Ligue mondiale en juillet et l’Euro, deux grandes premières dans l’histoire du volley tricolore. Les Bleus avaient attaqué le championnat d’Europe avec l’objectif affiché d’une médaille, ils le terminent avec le titre, invaincus pendant toute la compétition (six victoires en six matches).
Ce dimanche en finale face à l’équipe surprise de cet Euro, la Slovénie, capable de bouter hors de la compétition les Pays-Bas, le champion du monde polonais et le vice-champion d’Europe italien, la France n’a pas sorti son plus gros match de l’Euro, mais elle a toujours fait la course en tête, ne laissant jamais son rival croire réellement à un nouvel exploit.
Reste désormais à prolonger cette dynamique en 2016, avec dans le viseur le tournoi de qualification olympique début janvier 2016, prochaine étape de la marche triomphale de cette équipe de France qui aura pendant six mois suscité une vague d’enthousiasme.

Boxe : Romain Jacob en préparation

Romain Jacob s'apprête à défendre son titre pour la 3e fois.- Photo © PVC

Romain Jacob s’apprête à défendre son titre pour la 3e fois.- Photo © PVC

Le boxeur Suisse d’origine rwandaise Patrick Kinimagazi, est le premier sparring-partner de Romain Jacob, dans le cadre de sa préparation à la troisième défense de son titre européen des super-plumes. L’ancien champion d’Europe et du monde de full contact (32 ans, 23 victoires, 2 défaites) est à Calais depuis lundi 12 octobre, pour une durée de deux semaines. Il était déjà là au mois d’avril dernier pour préparer Romain à son succès devant le Belge Ermano Fegatilli (victoire aux points à Calypso).
Réservations. Il est d’ores et déjà possible de réserver ses places au café Le Victorien, boulevard Victor-Hugo à Calais, au café Le Matisse, rue Henri-Matisse à Calais et au café Le Galopeur, boulevard de l’Égalité à Calais. Des déplacements en bus sont organisés. Prix des places : 15, 30 et 50€.
Romain Jacob (27 ans, 23 combats, 23 victoires) de l’ABC Calais – Team Jacob
Cinq fois champion de France des super-plumes (2011-2012) ; champion du monde espoir IBF (2013). Triple champion d’Europe des super-plumes (2014-2015). N°2 mondial IBF, n°2 WBA, n°3 WBC.
Juli Giner dit « The rock » (32 ans, 19 combats, 17 victoires, 1 nul, 1 défaite)
Champion d’Espagne des poids plumes (2013) et champion de l’Union européenne des super-plumes (2015)

Kayak : Gwendoline Morel tire sa révérence

Gwendoline Morel en 2010, à l'occasion d'un stage avec l'équipe de France.- Photo © PVC

Gwendoline Morel en 2010, à l’occasion d’un stage avec l’équipe de France.- Photo © PVC

« Vous devez être capable de changer et réarranger vos priorités afin d’atteindre votre objectif final ». Et pour Gwendoline Morel, c’est le bonheur.
La kayakiste de Saint-Laurent-Blangy a ainsi annoncé hier soir sur son facebook, qu’elle a pris la décision de poser la pagaie… « Cela fait 18 ans que je pratique le kayak, et 10 ans que je suis en équipe de France […] J’écoute ce que me dicte mon cœur, et ce dernier me dit de vivre ma vie à fond et de vivre des aventures autres que celles du haut niveau… Les joies de profiter de sa famille, créer son cocon familial et d’avoir d’autres priorités », explique-t-elle avant de remercier toutes les personnes qui l’ont accompagnée durant sa carrière sportive : clin d’œil à la médaillée olympique Marie Delattre, au staff de l’équipe de France avec qui elle a remporté une médaille aux Jeux mondiaux (entre autres), à Virginie Bayle – « que je ne remercierai jamais assez » dit-elle -, à sa famille… Bonne continuation Gwendo. On pensera à toi chaque fois que l’on sera devant un gros gâteau au chocolat.- PVC

Badminton : Lefel remporte l’Open des Pays-Bas en double mixte

Photo archive © PVC

Photo archive © PVC

Émilie Lefel ne participait pas ce week-end à la rencontre de championnat de nationale 1 avec son club d’Arras qui recevait Cholet. Qualifiée pour les demi-finales de l’Open des Pays-Bas en mixte avec Ronan Labar (Aix-en-Provence), elle affrontait une paire polonaise, ancienne n°1 mondiale, qui venait d’enchaîner 15 victoires d’affilée. Après deux sets très serrés (22-20 et 20-22), Lefel et Labar l’emportaient 21-16 dans le 3e set et se qualifiaient pour leur première finale en grand prix. Le rêve de remporter un tournoi de renommée mondiale était à portée de main et il est devenu réalité puisque nos Français ont empoché le titre sans trembler face aux Thailandais en deux manches, 21-10 21-18. Voilà qui est encourageant pour la course à une qualification olympique. À noter que pendant ce temps, Arras s’imposait contre Cholet à l’arraché.

Euro de volley-ball : les Bleus avec Maréchal dans le vif du sujet

Nicolas Maréchal.- Photo © archive PVC

Nicolas Maréchal.- Photo © archive PVC

C’est par un match contre la Croatie ce soir à 18h que l’équipe de France de volley-ball attaque l’Euro 2015. Face à un adversaire a priori inférieur, les joueurs de Laurent Tillie ne veulent pas se rater.
Arrivée mardi après-midi à Turin, la délégation tricolore a eu le temps de prendre ses marques et de s’imprégner des dimensions du Pala Vela, théâtre de l’entrée de la France dans cet Euro 2015 face à la Croatie. Entraînements, récupération, séances vidéo, sollicitations médiatiques ont rythmé le quotidien du groupe qui a pu peu à peu rentrer dans sa bulle et se concentrer sur ce premier match, si important pour la suite. « Le premier match est le plus dur, celui qui lance la compétition, confirme le pointu Antonin Rouzier. Si on voit que ça ne fonctionne pas, que les automatismes ne viennent pas, il ne faudra rien lâcher et ne jamais cesser de se battre. Si c’est compliqué contre la Croatie, ce n’est pas grave, le principal, c’est la victoire. »
Rappelons que l’Harnésien Nicolas Maréchal qui évolue à Belchatov (Pologne) est dans le groupe.
France / Croatie 18h00 sur beIN Sports 1 – Prise d’antenne à 17h30, avec la rediffusion du documentaire « De l’ombre à la lumière » retraçant l’épopée des Bleus en Ligue mondiale.

70 ans de voile à Ardres

Ce dimanche 11 octobre, le Club de voile d’Ardres fête son 70e anniversaire. Au programme : une régate de dériveurs sur le magique plan d’eau du lac d’Ardres avec son vent si particulier. Régate de niveau 5A accessible à tous, les jeunes comme les plus expérimentés, avec ou sans spi. Première manche à 10h30.

Triathlon et duathlon : 1200 athlètes attendus à Nœux-les-Mines

Après la natation et le cyclisme, les triathlètes enchainent avec la course à pied.- Photo © Archive PVC

Après la natation et le cyclisme, les triathlètes enchainent avec la course à pied.- Photo © Archive PVC

Pour les duathlètes et triathlètes, la Coupe de France des clubs est le rendez-vous incontournable de la fin de saison. Il rassemble sur un week-end près de 270 clubs venus de la France entière pour deux journées de compétitions sportives dédiées au Duathlon et au Triathlon.
Ce samedi 10 et dimanche 11 octobre, 5 courses sont au programme de la manifestation qui rassemblera sur la base de Loisinord (Nœux-les-Mines) près de 1200 participants. Aux côtés des courses dédiées à la Coupe de France, un Triathlon Open Distance XS, course gratuite, accessible à toutes et à tous, viendra clôturer cet évènement sportif et festif.
La Coupe de France des clubs est une course contre la montre par équipe sur la distance S (courte distance). Les équipes sont composées de 3 à 5 athlètes. Chaque équipe prend le départ toutes les 1 à 2 min. Les vainqueurs dans chaque discipline (triathlon et duathlon) sont les clubs ayant cumulé les meilleurs résultats de leurs équipes féminines et masculines. Un challenge des clubs vétérans est également au programme.
Les jeunes ont droit aussi à leur Coupe de France. Elle se joue sur un format relais mixte de 4 équipiers sur une Distance XS (400 m de natation, 10 km de Vélo, 2,5 km de course à pied).
Samedi 10 octobre
09h00 :
Départ Coupe de France des clubs de duathlon hommes, puis femmes (départ toutes les 1’30). 750 m de natation, 20 km de Vélo, 5 km de course à pied. 12h30 remise des Prix.
13h00 : Départ Coupe de France des clubs de triathlon femmes, puis hommes (départ toutes les 2’). 5 km de course à pied, 20 km de vélo, 2,5 km de course à pied. 19h00 remise des prix
Dimanche 11 octobre
08h30 : Départ Coupe de France des clubs jeunes. 300 m de natation, 10 km de cyclisme, 2,5 km de course à pied. 10h45 : Remise des Prix
11h00 : Départ Coupe de France des clubs masters triathlon femmes, puis mixtes, puis hommes (départ toutes les 2’). 750 m de natation, 20 km de Vélo, 5 km de course à pied16h00 remise des Prix
16h45 : Départ triathlon Open. 300 m de natation, 10 km de cyclisme, 2,5 km de course à pied. 18h00 remise des prix

Boxe : 11e combat professionnel pour Geoffrey Jacob

Photo © PVC

Photo © PVC

Joffrey Jacob qui espère pouvoir disputer le titre national des super-welters en 2016, effectuera ce vendredi 9 octobre son onzième combat professionnel à la salle des Dryades de Marck (premier coup de gong à 19h). Une organisation du Comité des fêtes et de la culture de Marck. Invaincu en dix combats pros, il affrontera dans un combat prévu en 8 rounds, le Géorgien Nodar Robakidze. Un autre combat professionnel est prévu avec Andrew Francilette (Gisors, 9 victoires, 1 nul, aucune défaite) qui sera opposé au Géorgien Davit Ribakoni (en huit rounds). Des combats amateurs seront présentés avec les jeunes de l’ABC Calais.
Réservations des places au café Le Galopeur, 99 boulevard de l’Egalité à Calais ; au café Le Manolo, 433 avenue de Calais à Marck ; au Bistrot de la place, place de l’Europe à Marck. Prix des places : 20 € (chaises avec accès VIP), 10 € (chaises et gradins), 5 € (moins de 12 ans, demandeurs d’emplois).

Raid du val de Scarpe : les trois premiers en moins d’une minute

Le podium du classement scratch.- Photo © PVC

Le podium du classement scratch.- Photo © PVC

Le raid du val de Scarpe qui a eu lieu ce dimanche 4 octobre à Saint-Laurent-Blangy, a connu un très beau succès avec un peu plus de 150 binômes au départ. 6 km de course à pied, 25 de VTT et 4 de canoë étaient au menu des concurrents qui ont globalement mis entre 2 h et 3 h 30 pour effectuer le parcours. Un parcours qui, d’une année sur l’autre, devient de plus en plus exigeant, notamment pour la partie VTT, sans pour autant entamer le plaisir pris par les concurrents. Pour la victoire au classement scratch, la lutte a été très serrée entre Julien Bernard et Nicolas Drumez arrivés premiers avec 6 petites secondes d’avance sur Mathieu Beugnet et Mickaël Deladeuille, la 3e place sur le podium revenant à Nicolas Violland et Daniel Iemensberg qui terminent à quelque 30 s. L’on notera par ailleurs que le club de Roller d’Arras a trusté les accessits plaçant ses représentants sur pratiquement tous les podiums des catégories.
Le classement