Pas de prix pour le bénévolat

Le comité départemental olympique et sportif organise sa soirée des bénévoles du sport en partenariat avec le conseil départemental et la direction départementale de la cohésion sociale. Elle a pour objectif de valoriser les bénévoles qui n’ont pas eu la médaille de la Jeunesse et des Sports. - Photo © PVC

Le comité départemental olympique et sportif organise sa soirée des bénévoles du sport en partenariat avec le conseil départemental et la direction départementale de la cohésion sociale. Elle a pour objectif de valoriser les bénévoles qui n’ont pas eu la médaille de la Jeunesse et des Sports. – Photo © PVC

« Nous sommes toujours heureux d’accueillir des bénévoles ». Avec cette petite phrase, Jean-François Cecak, adjoint au maire chargé des sports à la ville de Lens, avait résumé tout le sens de la soirée organisée vendredi soir à l’hôtel de ville de Lens, par le Comité départemental olympique et sportif…
Cette soirée était placée sous le parrainage d’une figure emblématique du Racing club de Lens, Éric Sikora, qui n’a pas manqué de rappeler l’importance qu’ont les bénévoles, lui qui, une fois sa carrière de joueur professionnel terminée, est reparti vivre sa passion du ballon rond, « chez les amateurs qui s’arrachent […] Là où le bénévolat s’exprime à plein ; là où le club n’existerait pas si les bénévoles n’étaient pas là ; où l’on rencontre des gens ».
Au cours de cette soirée neuf bénévoles, des jeunes et des seniors, issus de clubs très divers, ont été honorés avec pour objectifs avoués par Bruno Pieckowiak, président du comité départemental olympique et sportif, « de donner une visibilité à leur engagement », de « mettre le sport au cœur de la société » et contribuer ainsi au « bien vivre ensemble ».
Michel Létienne, inspecteur département de la Cohésion sociale, soulignait le rôle prépondérant des bénévoles qui, bien souvent, mettent leurs compétences professionnelles au service des associations. Démarche d’autant plus louable si elle s’accompagne de la formation des plus jeunes qui seront les responsables associatifs de demain.
Un constat… Les jeunes adorent le bénévolat dès lors qu’ils ne sont pas cantonnés dans les tâches subalternes, toujours prêts à s’impliquer, à organiser. C’est là que le bénévolat prend toute sa valeur : « tellement de valeur, qu’il n’a pas de prix » conclut Michel Létienne.
Pour en savoir plus: rendez-vous dans le prochain numéro de Sport 62 à paraître dans quelques jours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Publié le décembre 23, 2015, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :