Beach volley : pour Rowlandson et Krou, le plus dur commence

Formé au Touquet, Edouard Rowlandson a joué le championnat de France de volley-ball et porté le maillot de l'équipe de France (ici à Calais, à l'occasion d'un match contre l'Espagne), avant de se reconvertir avec bonheur dans le beach volley, avec l'espoir de participer aux JO de Rio. Photo © PVC

Formé au Touquet, Edouard Rowlandson a joué le championnat de France de volley-ball et porté le maillot de l’équipe de France (ici à Calais, à l’occasion d’un match contre l’Espagne), avant de se reconvertir avec bonheur dans le beach volley, avec l’espoir de participer aux JO de Rio. Photo © PVC / 2010

On les avait laissés sur une belle quatrième place à Doha pour l’ultime tournoi de l’année 2015, on les retrouve un peu plus de deux mois plus tard sur le point de s’envoler pour un long périple de sept semaines qui va les mener de l’Égypte au Brésil en passant par l’Iran. Youssef Krou et l’ancien Touquettois Edouard Rowlandson quitteront en effet en fin de semaine leur fief de Montpellier pour un stage égyptien de deux semaines avec les Lettons Samoilov et Smedins, l’une des meilleures paires sur le circuit international, qui les avaient déjà accueillis l’année dernière en stage de pré-saison.  « Pendant la saison, nous ne faisons pas vraiment de la muscu lourde, explique Youssek Krou, parce que les tournois s’enchaînent, donc c’est surtout pendant ces semaines de préparation que nous travaillons cet aspect. A côté, nous avons une préparation physique de plus en plus adaptée à nos profils, parce que nos besoins ne sont pas les mêmes: par exemple, sur un match, je saute deux à trois fois plus qu’Edouard. Sachant qu’il peut y avoir jusqu’à trois matches dans une journée, ça fait beaucoup. En plus, ce sont des types de saut très différents: en tant que bloqueur, je saute quasiment tout le temps sans élan, alors qu’Edouard va beaucoup plus se déplacer. Donc je me prépare en conséquence en essayant de développer beaucoup d’explosivité. » L’objectif est d’être fin prêt pour l’entame de la saison sur l’île iranienne de Kish Island, où aura lieu du 15 au 19 février le premier Open de l’année.
Privés d’une partie de la saison dernière à cause de la blessure à la cuisse d’Edouard lors des Mondiaux aux Pays-Bas, les deux n°1 tricolores ont besoin de performer pour prendre le maximum de points d’ici la date butoir du 13 juin, date à laquelle seront connues les 17 paires qualifiées pour les Jeux Olympiques de Rio, grâce au ranking mondial. Il restera ensuite des places à gagner via la Continental Cup). « Pour Youssef Krou, le programme est très chargé, mais dans la tête, il n’y a pas d’appréhension ; au contraire, nous avons hâte de commencer, nous irons en Iran pour gagner. »
Dans la foulée, les deux hommes s’envoleront pour le Brésil où les attendent trois tournois de rang, dont le Grand chelem de Rio, qui sert de Test-Event, à cinq mois des Jeux. « Il reste trois Grand Chelem avant le 13 juin (après Rio, ceux de Moscou et Hambourg, ndlr), ce n’est pas beaucoup. Ce sont les tournois qui rapportent le plus de points, on ira là-bas pour tout casser », lance Youssef qui estime que pour réussir à se qualifier via le ranking mondial, lui et Edouard doivent éviter de se faire rattraper par l’enjeu. « Si nous arrivons à nous concentrer uniquement sur notre jeu, sans se poser trop de questions, nous y arriverons. Qualifiés ou non, l’essentiel sera de ne pas avoir de regrets. » Les deux hommes ont quatre mois pour réussir leur mission, le plus dur commence…

 

Publicités

Publié le janvier 27, 2016, dans Volley-ball. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :