Championnats d’Europe de badminton : fin de l’aventure pour Émilie Lefel

Associée à Ronan Labar, puis à Marie Batomène... Émilie Lefel s'est inclinée à deux reprises hier. L'aventure s'arrête là pour elle.- © PhotoBadminton

Associée à Ronan Labar, puis à Marie Batomène… Émilie Lefel s’est inclinée à deux reprises hier. L’aventure s’arrête là pour elle.- © PhotoBadminton

Têtes de série n°7 dans le tableau du double mixte des championnats d’Europe de badminton Ronan Labar et Émilie Lefel retrouvaient hier la paire danoise Christiansen-Grebak qu’ils avaient battue en deux sets au Scottish Open en novembre dernier.
Comme au tour précédent, Ronan et Émilie ont eu du mal à entrer dans leur match et accumulé assez rapidement un retard difficile à combler. C’est logiquement qu’ils cédaient le premier set 21-12. Un peu piqués, avec l’envie de réagir, menés 17-13, ils parvenaient à refaire leur retard et obtiennaient un volant de set à 20-19 qu’ils ne convertissaient pas. Après sur un volant de match adverse à 21-20, ils réussissaient à conclure le 2e set “à l’arrache” sur un quatrième volant de set : 25-23. «  On a réussi à se battre mais pas sûr qu’il était mérité ».
L’agressivité mise dans le 2e set ne se retrouvait pas dans le set décisif. Ronan et Émilie lâchaient au fur et à mesure et s’inclinaient au premier volant de match à 21-13.
La compétition n’était cependant pas finie pour nos deux Français qui avaient encore à disputer les doubles, Émilie Lefel étant associée à Marie Batomène.
Une entrée tardive dans le match coûtait le premier set à nos françaises. Face à elles, les russes prenaient confiance et appuyaient sur les points faibles de leurs adversaires. Les réponses françaises n’étaient pas suffisantes pour obtenir le droit de jouer un troisième set afin. Pourtant habituées aux matchs en soirée, comme celui de la veille, la paire française n’a pas su répondre et s’exprimer clairement face aux russes.
Marie déclarait : « Nous avons bien préparé notre match mais nous n’avons pas réussi à appliquer ce que l’on s’était dit. Nous n’avons pas fait les bons choix tactiques » L’aventure s’arrête donc avec un sentiment sur un sentiment d’inachevé.

Publicités

Publié le avril 29, 2016, dans Badminton. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :