Canoë-kayak : Maxime Beaumont et Adrien Bart plutôt satisfaits

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le monde du canoë-kayak en ligne avait les yeux tournés vers Duisbourg, ces derniers jours. D’abord parce qu’il y avait le repêchage continental pour la qualification aux Jeux de Rio, avec la déception pour Thomas Simart qui échoue pour un 10e de seconde… Ensuite parce que, juste derrière, avait lieu la première des trois manches de coupe du monde.

Premier constat : pour le Boulonnais Maxime Beaumont, déjà qualifié pour les Jeux, les choses vont plutôt bien. 4e en K2 200 m associé au Normand Sébastien Jouve, il a ensuite offert à la France, sa première médaille internationale de l’année 2016, en prenant la 2e place du K1 200 m derrière l’Italien Manfredi Rizza et devant le Britannique Liam Heath. « Un peu déçu de ne pas monter sur la boite en biplace, explique-t-il, mais nous sommes dans la bagarre et en progrès. Nous avons passé un cap et je suis confiant pour la suite ».
« En mono, ce n’était pas la course parfaite, poursuit-il, un peu déconcentré par la densité, l’envie permanente de regarder sur le côté pour voir si on est dans le coup. Au final, je suis présent, je prends une médaille ce qui me rassure et valide le travail hivernal ».
Deuxième constat : Adrien Bart, le sociétaire de Saint-Laurent-Blangy, est en progression. Lui aussi qualifié pour les Jeux, il a battu son record personnel sur le C1 1000 en 3 min 51. Même si c’est dans une finale B où il s’est classé 2e, c’est encourageant pour la suite des événements.
Seul céiste de l’équipe de France engagé, il avait envie d’en découdre et d’emmagasiner un maximum d’expérience. Après une série sans gros enjeu mais dans laquelle il reste malgré tout crispé, il parvient à sortir une bonne course en demi-finale, plus régulier, mais sans que cela soit suffisant pour accéder à la finale A. C’est donc une finale B qu’il a courue. « Après un bon départ j’arrive à bien me placer, explique-t-il, et au passage du 500m j’arrive à accélérer encore progressivement jusqu’à l’arrivée où je prends la 2e place ».
Après Duisbourg, Maxime Beaumont et Adrien Bart enchainent avec la 2e manche de Coupe du monde dès ce week-end en République tchèque, Adrien doublant cette fois sur 500 m et 1000 m.
Thomas Simart, lui, digère sa déception de ne pas avoir pu décrocher la qualification olympique sur le C1 200 m. Ses regrets sont d’autant plus vifs que Benavides (Espagne) et Naridadzé (Géorgie) qui l’ont précédé, ont pris les 2e et 3e places de la finale de la coupe du monde qui suivait le repêchage continental. On espère qu’une place se libèrera une fois les inscriptions faites et que Thomas, premier sur la liste des remplaçants, pourra courir à Rio.

Publicités

Publié le mai 23, 2016, dans Canoë-kayak. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :