Et de trois pour Pierrick Bayle aux mondiaux universitaires de canoë-kayak

Avec une médaille d'argent de deux de bronze, Pierrick Bayle peut être satisfait de sa campagne au Portugal.- Photo © VB / ASL

Avec une médaille d’argent de deux de bronze, Pierrick Bayle peut être satisfait de sa campagne au Portugal.- Photo © VB / ASL

Après les épreuves du 1000 m hier qui ont permis à Pierrick Bayle de remporter deux médailles en K2 et K4, le sociétaire de Saint-Laurent-Blangy a remis le couvert ce matin en montant sur la 3e marche du podium en K1 500 m.

Les trois podiums d’hier matin sur le 1000 m, avaient donné le ton des championnats du monde universitaires de canoë-kayak pour l’équipe de France. Compte tenu de l’adversité, chacun savait néanmoins qu’il resterait difficile d’augmenter le nombre de médailles, ce matin à l’occasion des finales sur 500 m.
Après une série (4e) et une demi-finale toujours difficile (2e à la bagarre pour l’accès en finale), hier après-midi, Pierrick Bayle est arrivé ce matin dans cette finale du K1 500 m, un peu anxieux. « Basculer » du quatre places au biplace puis au monoplace n’a en effet rien d’évident car cela pose quelques problèmes de calage, le coup de pagaie étant différent. Mais Pierrick a su lors d’une séance matinale trouver la solution. Après un départ très bien géré qui le mettait en tête de course, il a pris un train qui l’amenait en 4e position au 300 m. La relance de fin de course lui permettait de passer à la 3e place, puis à la 2e pour finalement terminer 3e. Il remportait ainsi une médaille de bronze derrière les représentants polonais et italien, la 3e pour lui lors de ces championnats après celles obtenues hier en K2 et K4 1000. Un sacré bond en avant pour Pierrick qui était rentré de la dernière édition à Minsk en 2014 avec une seule 4e place en K2 500. Il y a donc fort à parier qu’il se souviendra longtemps de son séjour au Portugal d’autant que ses trois podiums arrivent juste après une 5e place en coupe du monde acquise quelques jours plus tôt sur ce même de Montemor, en K4 1000 m avec les « anciens » Vincent Lecrubier et Guillaume Burger et le jeune Guillaume Le Floch-Decorchemont. Pierrick est en tout cas gonflé à bloc avant d’aborder les championnats d’Europe seniors à Moscou du 20 au 24 juin puis un mois de juillet tout aussi chargé.

Damien et Jean Sikora en finale
De son côté à Damien Sikora a obtenu une place dans le top 8 en C2 500 m associé au bisontin Antoine Maigrot. Un équipage qui a bien optimisé le fait de ne pas naviguer beaucoup depuis la sélection. Ils ont réalisé une course pleine. Jean Sikora, lui, a pris la 7e place du K2 500 m après avoir été aux avant-postes aux 250 m. Il reste à Jean à s’aguerrir sur ce type de compétitions et poursuivre sa progression avec Pierrick.

Publicités

Publié le juin 10, 2016, dans Canoë-kayak. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :