Mona Mestiaen

Photo © PVC

Photo © PVC

Née le 17 mars 1992 à Douai
Domiciliée à Brebières
Profession : étudiante en Staps (préparation physique, mentale et nutritionnelle) à Lille-2
Spécialité : boxe anglaise (-54 k)
Club : Hénin-Beaumont, membre de l’équipe de France

De la danse au full contact, il y a un grand pas que Mona Mestiaen franchit facilement à l’âge de 7 ans. « La danse, ça ne me plaisait pas », lâche-t-elle sans détour. En revanche, dans cette discipline spécifique de la boxe-pied-poing, elle s’épanouit, remportant même trois médailles de bronze aux championnats du monde jeunes en 2004, 2005 et 2006. Et puis à 15 ans, elle change de spécialité pour s’adonner à la boxe anglaise d’abord au club de Douai puis à Hénin-Beaumont où elle arrive pour progresser. Très vite repérée, elle intègre l’équipe de France en 2012 puis l’Insep où elle vient de passer deux ans. Championne de France 2014, en -51 kg, la Brebiéroise enregistre de bons résultats mais éprouve quelques difficultés à gérer son poids. Elle change donc de catégorie pour passer en -54 kg et brille au niveau national et international en remportant la Ceinture Montana et une médaille de bronze à la Queen’s Cup en Allemagne. De quoi nourrir son optimisme et afficher ses objectifs pour 2016 : le titre de championne de France en février puis le championnat du monde en avril qui, en cas de podium, lui permettrait de disputer les Jeux olympiques de Rio. « Si ce n’est pas le cas, dit-elle, il faudra passer par un tournoi de qualification ».
En cas d’échec la sociétaire héninoise est disposée à patienter 4 ans pour tenter à nouveau l’aventure pour les Jeux de Tokyo. « Après, dit-elle, ce sera trop tard ».

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :