Archives de Catégorie: Athlétisme

Qualification olympique pour Alexandra Tavernier

Alexandra Tavernier a obtenu ce qu'elle était venu chercher : la qualification olympique.- Photo © PVC

Alexandra Tavernier a obtenu ce qu’elle était venu chercher : la qualification olympique.- Photo © PVC

Il était dit que certains engagés au meeting de l’Artois organisé vendredi soir à Bruay-la-Buissière, venaient là pour tenter de réaliser les minima leur permettant de pouvoir participer aux prochains Jeux olympiques.

Cela n’était pas des histoires pour alanguir les spectateurs mais bien une réalité. La preuve : dès le début de la compétition, Alexandra Tavernier (Annecy) remportait le concours du lancer de marteau avec un jet à 72,16 m qui l’envoyait effectivement tout droit à Rio.
Secrètement, certains espéraient certainement voir le local Gaëtan Bucki connaître la même réussite. Mais le sociétaire d’Artois athlétisme n’était visiblement pas dans un grand jour. Il a certes remporté le concours haut la main mais avec un jet à 19,07 m bien deçà des 20,50 m requis pour faire le voyage.
Lui était déjà qualifié pour les Jeux depuis  le récent meeting d’Amiens : le Marocain Brahim Kaazouzi, grandissime favori du 1500 m, qu’il a remporté assez facilement devant l’Algérien Lyes Belkir, au terme d’une dernière ligne droite qui concrétisait sa supériorité.
Parmi les autres résultats, il y avait encore quelques belles perfs à relever comme celle du Thaïlandais Jirapong Meenapra, vainqueur du 100 m en 10’’42. Les Thaïlandais étaient d’ailleurs nombreux dans les épreuves du sprint, chez les hommes comme chez les filles où elles ne se sont toutefois pas imposées, battues sur le 200 m par la Congolaise Marcelle Bouelle-Bondo qui a réalisé un chrono de 23’’88.
Autre épreuve attendue celle du 400 m haies féminin avec Maeva Contion (Nogent-sur-Oise) qui a remporté l’épreuve dans un temps plus que respectable (56’’66) suffisant pour disputer les championnats d’Europe mais pas les Jeux olympiques, le minima étant de 55’’98. L’on mentionnera  encore quelques autres succès : sur le 400 m de Djenebou Dante (Mali) en 53’’04 et Crève-Armand Machala (Mozambique) en 47’’41 ; sur le 800 m d’Omar Jammeh (Gambie) en 1’52’’83 ; à la longueur de Mamadou Gueye (Sénégal) avec 7,51 m. Côté régional, les succès sont venus de Coralie Arcuby (Amiens), 1,73 m à la hauteur ; Lenny Meerschaert (Liévin), 1,93 m à la hauteur ; Sandrine Mezen (Lille), 50,33 m au javelot.- Philippe VINCENT-CHAISSAC

Plus d’images : cliquez ici

Meeting d’athlétisme à Calais, dimanche 1er mai

Transmission Thomas Gauthier au 4x100m

Transmission Thomas-Gauthier au 4 x 100 m. Photo © SOC

Le SO Calais Athlétisme organise ce dimanche 1er mai son 3e meeting en plein air. Un meeting qui rassemblera au stade du Souvenir trois compétitions distinctes :
– Départementaux d’épreuves combinées benjamins;
– Régionaux minimes de relais 8-2-2-8 (800m-200m-200m-800m) (qualificatif pour les championnats de France);
– Opale Challenge cadets à seniors.
L’Opale Challenge consiste en une compétition par équipes (mixtes toutes catégories confondues) où les 4 athlètes de chaque équipe additionnent les points obtenus sur leurs épreuves.
Trois challenges au menu : courses (100m, 200m, 800m, 100m haies, 110m haies et 400m haies); concours (perche, hauteur, triple-saut, javelot et poids); relais (4 x 100m).

Marathon de la Route du Louvre : six Kenyans aux six premières places

Kipyego, vainqueur de l'édition 2016.- Photo © A. Top

Kipyego, vainqueur de l’édition 2016.- Photo © A. Top

Quinze mille coureurs et randonneurs… La Route du Louvre a encore tenu toutes ses promesses avec notamment une forte progression du nombre de concurrents sur le 10 km qui est passé de 3000 l’an dernier à 4000. Sur cette distance justement, les Arrageois l’ont emporté chez les filles comme chez les garçons. Le succès de Fanny Pruvost était attendu ; celui de Grégory Beugnet était espéré après une longue traversée du désert marquée par plusieurs blessures.
Reste que l’épreuve reine de la Route du Louvre est le marathon qui conduit les concurrents de Lille à Loos-en-Gohelle. Les Kenyans ont pris les premières places. Ensemble à mi-course, quatre d’entre eux avaient pris leurs distances avec un groupe de 10 coureurs dont ils faisaient partie. Ils se sont ensuite égrenés. Barnaba Kipyego l’a emporté en 2 h 13 min 27 devant James Barmasai, Saeko Chebwik et Karim Kwemoi… Les 5e et 6e places étaient également prises par des Kenyans : Willy Korir et Paul Longelecha… Le premier Français est 7e, Paul Maes qui est licencié à Marck-en-Calaisis.

Cross-country : Arras meilleur club du Pas-de-Calais

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce dimanche avaient lieu sur l’hippodrome de Saint-Omer, les championnats régionaux de cross-country. Les clubs du Nord ont globalement dominé les débats mais leur suprématie est toute relative, contestée par le RC Arras notamment, très présent dans les catégories seniors et régulièrement cité dans le trio de tête des classements par équipes : 2e en master, 1er en cross court filles, 1er en benjamins, 1er en juniors garçons, 1er en cross court garçons, 1er en cross long garçons. L’on notera aussi les podiums d’Artois athlétisme, 1er en benjamines et minimes filles ; de Oignies, 2e en cadettes ; et Le Touquet, 3e en cross long filles.
Sur le plan individuel, celui qui était le plus attendu était certainement Jimmy Gressier (Entente maritime Pas-de-Calais), récent champion d’Europe par équipe, qui n’était présent pas lors des départementaux (retenu en équipe de France) et qui a survolé le cross junior, l’emportant devant Charik Abderrazak (Entente littoral Nord) et Pierre-louis Détourbe (Artois athlétisme). Autre cavalier seul : celui d’Élise Decorte, la Liévinoise, véritablement sans opposition dans une catégorie où les engagées étaient peu nombreuses, aucun club n’ayant d’ailleurs présenté une équipe complète. Beaucoup plus intéressante en revanche, l’épreuve du cross féminin qui a vu Fanny Pruvost (Arras) s’imposer devant sa camarade de club Camille Moreaux et la Saint-Venantaise Élodie Dulot qui revient à son meilleur niveau après une longue traversée du désert. Dans le cross long, Julie Sylvain (Le Touquet) s’est classée deuxième derrière Lucie Jamsin (Douai-Sin).
Chez les hommes, Marc Delfaux (Arras) s’est imposé dans le cross court où le jeune Saint-Venantais Laurent delannoy a pris une belle 4e place ; Anthony Vasseur (Arras encore), a pris la 3e place dans le cross long derrière le Lillois Djamel Bachiri (1er) et l’Amandinois Hicham Briki (2e).
Dans les catégories jeunes, Artois athlétisme s’est distingué avec Margot Zajac , 1re chez les minimes où Clémence Jourdant (Aire-sur-la-Lys) se classe 3; Aire justement qui a décroché un titre chez les benjamins avec Valentin Poreye, vainqueur devant Arthur Winter (Arras) et Corentin Marien (Saint-Venant).

Des athlètes du Pas-de-Calais dans la coulée de l’acier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le cross de l’Acier, le plus important de la région Nord – Pas-de-Calais, a eu lieu ce dimanche 29 novembre à Leffrincoucke… avec dans la matinée les deux courses réservées aux As, dames et hommes. Si le nombre des partants dans ces deux épreuves est très limité (22 classées chez les filles, 35 chez les hommes) en revanche le niveau est très élevé et faire partie du plateau est en soi une belle reconnaissance. Quelques athlètes du Pas-de-Calais en étaient. L’Arrageoise Fanny Pruvost s’est classée 15e et la Touquettoise Julie Sylvain, 20e. L’on notera aussi la 17e place de la sociétaire amiénoise Léa Plumecocq, l’ex Arrageoise d’Izel-les-Hameaux. Chez les hommes, c’est Anthony Vasseur qui portait les couleurs du département… L’Arrageois s’est classé 33e.
Pour l’anecdote l’on notera que ce sont le Kenyan Alfred Ngeno et l’Éthiopienne Déra Dida qui l’ont emporté, avec il faut le souligner, une excellente course de la Française Clémence Calvin, partie seule mais qui a coincé dans le dernier kilomètre.

Samedi 3 octobre, journée nationale de la marche nordique

Sans titre-1La Fédération française d’athlétisme organise le samedi 3 octobre 2015, la première Journée nationale de la marche nordique. Dans le Pas-de-Calais trois clubs ont annoncé leur implication : l’Etoile sportive d’Oignies sur le site des terrils du 9-9 bis, Gohelle Athlé au Parc des Glissoires à Avion et Saint-Venant athlétisme avec deux possibilités, une à Saint-Venant proprement dit (RDV 9h30)  et une autre à Burbure sur le sentier Augustin-Lesage (RDV 8h45).
Impliquée dans le développement de la marche nordique depuis bientôt 10 ans, la FFA s’efforce de faire connaître cette discipline au plus grand nombre et dans toute la France pour sensibiliser les Français aux bienfaits de l’activité physique. Reconnue comme une pratique d’endurance complète permettant le renforcement musculaire de l’ensemble du corps et l’amélioration des fonctions cardiaques et respiratoires, la marche nordique compte aujourd’hui près de 25 000 licenciés FFA. A travers cette journée, l’objectif est d’encourager à sa pratique.
Ainsi, ce samedi 3 octobre, près de 700 clubs de marche nordique ouvriront leurs portes pour permettre au grand public grâce aux 1300 entraîneurs marche nordique et 110 coaches athlé santé de la FFA.

Qu’est-ce qu’un trail ?

Photo © PVC

Le trail désigne des courses à pied disputées sur terrain accidenté. Ici celui des Pyramides-Noires 2015.- Photo © PVC

Le trail désigne des courses à pied disputées sur terrain accidenté (petits chemins de campagne, chemin côtier, forestier ou montagnard). Sport d’endurance qui se pratique au grand air (en sous-bois, en montagne, dans le désert ou dans tout environnement naturel), il est en plein essor depuis les années 1990.

Le trail se court sur une distance de 10 km à 160 km (sur plusieurs jours). Les coureurs doivent prendre en charge une partie de leur ravitaillement et courir avec une réserve d’eau. On distingue différents types de trail en fonction de la distance à parcourir. En France, la Fédération française d’athlétisme donne les définitions suivantes :
– course nature sur une distance inférieure à 21 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 25% ;
– trail court sur une distance comprise entre 21 et 42 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 25% ;
– trail sur une distance supérieure à 42 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 15% ;
– ultra-trail sur une distance supérieure à 80 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 15%.
Pour s’initier au trail, mieux vaut commencer par une petite distance (moins de 10 km) sur un terrain peu accidenté. L’objectif de ce sport n’est pas de rechercher la performance et de « faire un temps » mais de s’adapter sans cesse au terrain et de gérer les imprévus du parcours (terrain accidenté, dénivelé). Pour ce type de course, il est important de s’équiper de chaussures de trail, plus crantées, plus stables, plus souples et plus légères que des chaussures de course classiques. Il faut aussi prévoir un sac à dos avec une poche à eau intégrée pour pouvoir s’hydrater Après la course, un temps de récupération est indispensable. N’oubliez pas de prévoir un repos d’au moins un jour entre chaque entraînement et de bien vous hydrater après l’effort en privilégiant des eaux riches en minéraux.
Le Maratrail de l’Artois organisé le dimanche 23 août, est l’occasion de découvrir cette discipline. Six parcours sont au programme, de 14 à 42,195 km suivant votre niveau de pratique et vos envies avec des départs en fonction de l’épreuve choisie au départ de Labuissière, Gosnay, Labeuvrière et Auchel. Possibilité randonnée et marche nordique.
Les inscriptions se feront uniquement en ligne à partir du site Internet du Trail de l’Artois : http://artoistrailchallenge.fr/index.php/accueil/maratrail-de-l-artois-23-aout-2015. Les paiements se font également en ligne à partir d’une plate-forme bancaire sécurisée. Inscriptions closes pour le Maratrail de l’Artois le 21 août 2015 à minuit.
Le certificat médical devra être adressé à l’organisation au plus tard le 21 août 2015 à l’adresse suivante : Maratrail de l’Artois, 16 rue du 8-Mai-1945, 62122 Lapugnoy ou envoyé par mail sous format informatique à maratraildel’artois@hotmail.fr

Or, argent, bronze: quatre médailles pour les athlètes du Pas-de-Calais aux championnats de France

 

L’athlétisme du Pas-de-Calais était à la fête ce week-end à Villeneuve-d’Ascq, à l’occasion des championnats de France élites. Il y avait trop longtemps qu’il n’y avait pas eu autant de médailles.
OR.- La palme revient à Gaëtan Bucki, le lanceur d’Artois athlétisme, qui est allé chercher le titre dans la douleur. Après ses deux premiers essais nuls, il se replaçait dans la compétition et lançait à 19,72 m lors de son dernier jet, obtenant ainsi le titre derrière le vainqueur du concours, le Congolais Franck Elamba (20,24 m). Pas suffisant cependant pour valider un ticket pour les championnats du monde qui auront lieu à Pékin cet été.
ARGENT.- La grosse surprise est venu de Julien Duchâteau, le sociétaire audomarois du RC Arras, qui avait déjà réalisé un joli coup en se hissant en finale du 800 m mais qui est en plus monté sur la 2e marche du podium. Jouant crânement sa chance, il a terminé 4e de la course en 1’48’’13 après s’être fait dépasser à quelques mètres de la ligne d’arrivée… mais par deux Marocains qui ne le privaient donc pas de la médaille.
ARGENT.- Autre grosse satisfaction, la médaille d’argent de Diane Barras, la sociétaire du Soc Calais, vice-championne de France à la longueur avec un bond à 6 m 17.
BRONZE.- Et que dire de l’émotion dégagée par Lucie Catouillart, la Béthunoise désormais dans le giron du RC Arras, qui a retrouvé un rang conforme avec les espoirs qu’elle suscitait chez les jeunes, 3e du lancement de disque avec un dernier jet à 53,70 m
Durant ces championnats de France, il faut encore souligner le très bon comportement de la jeune – très jeune elle est encore junior – Pauline Coustre, 8e à l’heptathlon (4956 points) avec une marge de progression énorme.
Enfin rappelons les présences de l’Arrageois Christopher Hassaine (4e en série, 51’68’’ au 400 m haies), de l’Artésien Loïc Anselin (5e en série, 1’49’’65 au 800 m) et de l’Arrageoise Fanny Pruvost (abandon au 5000 m).

Des médailles pour les athlètes du Pas-de-Calais

Les championnats de France d’athlétisme en salle ont eu à Aubière où trois athlètes du Pas-de-Calais sont montés sur le podium. La palme revient à l’Arrageoise Fanny Pruvost, médaillée d’or sur 3000 m avec un temps de 9’44’’48. L’Artésien Gaëtan Bucki, lance le poids à 20,09 m mais il manque l’or pour 1 cm. Enfin Simon Denissel, le Lozinghémois licencié à Tourcoing, a pris la 3e place du 1500 m en 3’45’’83.
Par ailleurs, à Tours, dans les championnats hivernaux de lancers longs, Lucie Catouillart qui est maintenant licenciée à Arras, lance le disque à 53,80 et se classe 3e de la compétition.
Dimanche, rendez-vous aux Mureaux pour les championnats de France de cross country où l’on retrouvera Fanny Pruvost… entre autres.

Athlétisme : Romain Barras à nouveau calaisien

Photo © SOC

Photo © SOC

Licencié depuis 2013 au Montpellier Agglo Athlétisme, ville où il réside, Romain Barras est de retour en ce début 2015 sous les couleurs du SO Calais athlétisme. Le Calaisien rejoint son club de toujours pour relever le dernier grand défi de sa carrière: tenter de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2016.
Le week-end dernier, Romain a disputé sa première compétition de la saison sous le maillot de Calais. Il était engagé sur 60m Haies (8″37) et à la perche (4,60m) lors des championnats régionaux de Provence en salle disputés à Montpellier. « J’avais du gaz, des cannes, commente le Calaisien. Je suis content du temps sur 60m haies parce que je fais quand même des fautes.  Sur la perche, à 4,70m, je ne finis pas assez mes sauts. Mais je ne suis pas du tout déçu parce que je n’avais pas sauté sur élan complet depuis les Interclubs la saison dernière. »
Romain Barras participera ce week-end à Bompas aux championnats régionaux d’épreuves combinées du Languedoc-Roussillon pour ce qui sera sa dernière apparition de l’hiver. Il se concentrera ensuite sur la saison estivale où il espère être retenu pour la Coupe d’Europe d’épreuves combinées (4 et 5 juillet à Aubagne).
Le SO Calais qui a entamé sa restructuration à l’été 2013, compte actuellement 272 licenciés (contre 76 il y a un peu moins de deux ans).