Archives de Catégorie: Aviron

Benoît Brunet en demi-finale des championnats du monde

Benoît sous les couleurs de son club, l’Aviron boulonnais.- Photo © PVC / Votre Info

AVIRON.- Sarasota (Floride, États Unis) accueille les mondiaux d’aviron. Les premières courses sont assez favorables aux couleurs françaises. Le bateau du Boulonnais Benoît Brunet a toutefois dû passer par le repêchage pour continuer l’aventure. En série après un départ canon, le quatre sans barreur est resté un moment dans le paquet, puis a peu à peu cédé du terrain, devant au final se contenter de la cinquième place d’une course dominée par les Britanniques, avec un équipage qui compte deux médaillés olympiques de Rio 2016. Julien Montet, Benoît Brunet, Benoît Demey et Edouard Jonville se sont donc remis sur l’eau hier mardi pour valider leur passage en demi-finale. Pour la circonstance Benoît Demey et Julien Montet, avaient inversé leur place dans le bateau. « C’était risqué, mais gagnant ».  Ils terminent 3e de la course derrière le Canada et les Etats-Unis, mais devant l’Afrique du Sud. Rendez-vous jeudi pour la demi-finale.

Publicités

Deux cents rameurs dans le marais audomarois

Les rameurs mettent leurs bateaux à l'eau à Houlle.- Photo © PVC 2016

Les rameurs mettent leurs bateaux à l’eau à Houlle.- Photo © PVC 2016

Dans le cadre de sa politique de développement du sport santé et du sport de loisir, la Fédération française d’aviron préconise l’organisation de randonnées. Afin de répondre à ces objectifs, l’Aviron audomarois organise chaque année une sortie dans le marais audomarois. Labellisée Randon’Aviron pour la 13e année consécutive, la Randonnée des nénuphars fait partie des 45 plus belles randonnées de notre pays. Autant sportive que touristique, elle permet à chacun de découvrir le marais
Cette année (dimanche 8 mai 2016), quelque 200 rameurs licenciés dans 4 clubs belges (Bruxelles, Liège, Bruges et Tournai) et 22 clubs des régions Hauts-de-France, Ile de France, Normandie et Provence – Alpes – Côte d’Azur, y ont participé.
Plus d’images : cliquez ici

Aviron : Benoit Brunet encore loin de Rio

Le 8 français devra attendre pour être fixé sur son sort.- Photo © FFAviron

Le 8 français devra attendre pour ête fixé sur son sort.- Photo © FFAviron

La Fédération française d’aviron vient de faire savoir qu’elle a accepté la démission d’Yvan Deslavière, présentée au vu des résultats de l’ensemble du secteur Hommes TC (toutes catégories) dont il avait la charge lors des championnats du monde qui se sont déroulés récemment à Aiguebelette et plus encore après l’échec du 8+ français dans sa quête de quota olympique.
Le bureau fédéral a par ailleurs pris la décision de ne pas nommer de remplaçant. La préparation de la saison olympique sera organisée par la direction technique nationale, autour des deux coques déjà qualifiées pour les JO, dans un objectif de performance. «  La stratégie et le calendrier pour la saison hivernale seront arrêtés prochainement » dit le communiqué qui précise « qu’il sera décidé, à l’issue des championnats de France en bateaux courts 2016, et au regard des perspectives de performance olympique, de la ou des embarcations qui seront présentées à la régate de qualification à Lucerne en mai 2016 ».  Les membres du 8 français dont fait partie le Boulonnais Benoît Brunet devront donc attendre pour savoir s’ils peuvent encore rêver à Rio.

Championnat du monde d’aviron : pas de finale A pour Benoît Brunet

Sans titre-1

Photo FFAviron / Blin

Déception pour le Boulonnais Benoît Brunet et le 8 Français, aux championnats du monde d’aviron.
Pour l’équipe de France d’aviron, la quatrième journée des championnats du monde à Aiguebelette a ressemblé au temps. Contrastée. Un mélange incertain de ciel bleu et de nuages. Pas mal d’éclaircies, avec le double poids léger, le deux barré masculin, le deux de pointe hommes et le deux de couple féminin. Mais un passage plus couvert avec l’échec du huit toutes catégories en course de repêchage. Invité à jouer une partie de sa saison dans le premier des deux parcours de repêchage, le huit français devait terminer à l’une des deux premières places pour gagner son billet pour la finale A. Et, surtout, continuer à croire en une qualification directe pour les Jeux de Rio en 2016. La tâche s’annonçait compliquée dans une série où se bousculaient l’Italie, la Russie, la Pologne et la Chine. Rapidement distancés (3s aux 500 m), les Français n’ont malheureusement jamais été dans la course. Ils pointaient en 4e position à mi-parcours. Ils terminent à cette place, derrière la Russie, l’Italie et la Pologne. Crédités d’un chrono de 5’35’’040, il leur a manqué un peu plus de 6 secondes pour gagner l’une des deux places mises en jeu pour la finale A.
Le coup est rude, la déception immense. Mais les huit rameurs, leur barreur et leur encadrement ont fait preuve de dignité et de professionnalisme en se présentant devant la presse, un peu plus d’une heure après leur course. Yvan Deslavière, l’entraîneur du bateau, explique : « On peut parler d’échec car nous ne serons pas en finale A, nous ne pourrons donc pas disputer nos chances pour une place aux Jeux de Rio. C’est dur, mais le sport de haut niveau est ainsi. Les rameurs ont tout donné, ils n’ont rien à se reprocher. Je suis fier de leur engagement dans ce projet. Nous pensions prendre un cran de plus et profiter de la magie de l’événement pour réussir. Mais il en fallait plus. » Les Français auront encore une course, avant la fin des Mondiaux, la finale B, prévue dimanche 6 septembre.

Championnats du monde d’aviron : Benoît Brunet et le 8 en repêchage

Photo © Blin / FFAviron

Photo © Blin / FFAviron

Les championnats du monde d’aviron ont vu hier l’entrée dans la compétition du 8 barré dans lequel figure le Boulonnais Benoît Brunet. Placé dans une série redoutable avec l’Allemagne, les Etats-Unis, la Pologne, l’Espagne et la Chine, le bateau français a montré quelques belles promesses. Il hérite de la 4e place, derrière l’Allemagne, seule qualifiée directe pour la finale, la Pologne et les Etats-Unis. Prochaine étape, une course de repêchage ce mercredi (14h05) face à la Russie, la Pologne, l’Italie et la Chine, avec l’obligation de prendre l’une des deux premières places pour s’inviter en finale. Compliqué mais jouable.

Aviron : la route de Rio passe par Aiguebelette

Benoît Brunet à l'entraînement Boulogne.- Photo © PVC

Benoît Brunet à l’entraînement Boulogne.- Photo © PVC

Avec pas moins de 61 athlètes pour 18 bateaux, l’équipe de France d’aviron se présente en force aux championnats du monde 2015 organisés sur le lac savoyard d’Aiguebelette. À l’exception du skiff, l’équipe de France est en effet présente sur l’ensemble du programme. Six bateaux sont engagés dans les épreuves masculines toutes catégories, dont cinq dans les disciplines olympiques. Dans le 8, l’on retrouve le Boulonnais Benoît Brunet qui fait équipe avec Laurent Cadot, Benjamin Lang, Cédric Berrest, Valentin Onfroy, Thibaut Verhoeven, Sébastien Lenté, Benoît Baratin – qui a pris la place de Romain Delachaume pendant le stage terminal – et le barreur Emmanuel Bunoz.
A moins de douze mois du début des Jeux de Rio, l’ambition commune est de qualifier les coques pour les régates olympiques mais pour le 8 la barre est haute, contraint de se glisser parmi les 5 premiers pour s’assurer une place aux Jeux. « La pente s’annonce raide, mais son objectif l’an prochain reste de monter sur le podium aux Jeux, explique le sélectionneur-entraîneur Yvan Deslavière. Une ambition qui passe par une bonne performance à Aiguebelette. »

Mondiaux d’aviron: le Boulonnais Benoît Brunet en stage

8+SH

Le 8 barré de Benoît Brunet. Photo © FFA 2014 : Daniel BLIN

Dix-huit ans après les derniers mondiaux organisés en France (déjà à Aiguebelette), les championnats du monde d’aviron 2015 (30 août – 6 septembre) constituent un rendez-vous essentiel pour cette discipline à moins d’un an des Jeux de Rio, puisque s’y joueront une partie des qualifications olympiques. Les Bleus arrivés à Bellecin (Jura) sont actuellement en stage terminal. L’occasion de réaliser les derniers réglages. 55 athlètes sont concernés dont le Boulonnais Benoît Brunet engagé avec le bateau du 8 barré.

Championnats d’Europe d’aviron pour Benoît Brunet: rivaliser avec les meilleurs

Benoît Brunet, de Boulogne à Poznan.- Photo © PVC

Benoît Brunet, de Boulogne à Poznan.- Photo © PVC

L’équipe de France d’aviron a rendez-vous avec l’Europe, du vendredi 29 et dimanche 31 mai, sur le plan d’eau de Poznan. Elle fait le voyage avec une flotte très complète de 13 bateaux, preuve de l’importance accordée aux championnats d’Europe 2015. Mais les Bleus ont aussi, en cette fin de semaine, rendez-vous avec eux-mêmes. A trois mois du début des Mondiaux d’Aiguebelette (30 août-6 septembre 2015), rameurs et encadrement français ont souligné d’un trait épais ces régates comme une étape à ne pas rater sur la route de la Savoie. Une compétition continentale où, hormis l’Italie, toutes les grandes nations se présenteront en force.
Les membres du huit dont fait partie le Boulonnais Benoît Brunet veulent en profiter pour se reprendre après leur 4e place frustrante en coupe du monde à Bled. Yvan Deslavière, l’entraîneur du bateau, explique : « à Poznan, ils vont affronter ce qui se fait mieux en Europe, les autres grandes nations ayant fait le choix de placer le huit en tête de leur flotte. La dynamique du huit français est intéressante. Ils doivent pouvoir rivaliser avec les meilleurs. »

Aviron : le Boulonnais Benoît Brunet avec l’équipe de France

Le Boulonnais Benoît Brunet figure dans le collectif senior homme toutes catégories (TC), de l’équipe de France d’aviron qui se préparera à Aiguebelette, en Savoie, du 27 avril au 6 mai. Il entamera ensuite sa saison internationale avec la première étape de Coupe du Monde à Bled du 8 au 10 mai. Benoît Brunet disputera les épreuves du Huit barré avec Cédric Berrest, Laurent Cadot, Romain Delachaume, Benjamin Lang, Sébastien Lenté, Valentin Onfroy, Thibaut Verhoeven, et Emmanuel Bunoz (barreur).

Benoît Brunet, champion de France d’aviron indoor

Photo © AB

Photo © AB

Ce samedi 7 février s’est déroulée la troisième édition des championnats de France indoor d’aviron. Plus de 1500 participants se sont défiés sur les ergomètres pour décrocher un des titres mis en jeu. L’ergomètre est une machine à ramer, appelé aussi rameur, l’objectif étant de réaliser le meilleur temps sur une distance de 2000 mètres pour les séniors.
Chez les hommes toutes catégories, Benoît Brunet, rameur de l’aviron Boulonnais, s’entrainant au pôle France de Nancy, a terminé sa course  sur un coup de théâtre. Après 1800 mètres de course très disputés, Romain Delachaume (rameur du huit français) de l’Encouragement SESN, s’est prêté à un bord à bord intense avec Benoît (aussi dans le huit). Et les deux athlètes ont terminé ex aequo en 5 min 53 s 1. Une superbe performance sur cette machine qui ne cache pas le potentiel physique. Ce titre de champion de France  récompense le travail fait. Mais ceci est juste une marche franchie car du 10 au 12 avril 2015 à Cazaubon se dérouleront les championnats de France bateaux courts, étape préparatoire aux championnats du monde, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Rio.

Pratique
A partir du 11 mars, les initiations d’aviron reprennent l’Aviron boulonnais, le mercredi et le samedi de 14h00 à 16h30.
Aviron boulonnais 03 21 87 31 46
Email aviron-boulonnais@wanadoo.fr
Site internet : avironboulonnais.jimdo.com/