Archives de Catégorie: Rink Hockey

Rink hockey : dernier match de l’année pour le Scra… en coupe d’Europe

Pour son entrée dans la compétition, le Scra s'est facilement défait des Anglais de Soham... Il faut maintenant confirmer contre Trissino.- Photo © PVC / Votre info

Pour son entrée dans la compétition, le Scra s’est facilement défait des Anglais de Soham… Il faut maintenant confirmer contre Trissino.- Photo © PVC / Votre info

Toujours invaincu, toutes compétitions confondues, le SCRA a envie de passer les fêtes au chaud en remportant le dernier match de l’année 2016 qui n’est pas le moins important puisqu’il s’agit de la rencontre aller du 8e de finale de la Coupe d’Europe Cers.
Et cette fois, l’adversaire est issu d’un championnat nettement plus relevé que le championnat de France. Trissino (petite ville de la Vénétie, au nord de l’Italie) est en milieu de tableau du championnat italien, il marque à peu près autant de buts (33) qu’il en concède (38) mais reste sur une victoire à l’extérieur. Les Italiens, comme le SCRA, ont remporté leurs deux rencontres qualificatives : 6‐3 à domicile mais au retour à Düsseldorf, c’est le score sans appel de 1‐8 qui a été affiché et cela donne à réfléchir… Les « Rouge et blanc » qui se souviennent encore de leur élimination aux tirs au but l’an dernier par un autre club italien seront donc méfiants. De plus, jouer le premier match à domicile ajoute une complication tactique. Faut‐il tenter de faire une nette différence au risque de se découvrir ? Ou protéger ses arrières en comptant sur la défense pour tenir au match retour ? Quel que soit le résultat, les « Rouge et blanc » auront réalisé un bon début de saison, soutenus par des spectateurs assidus, devenus d’ardents supporters. La victoire serait donc un beau cadeau de Noël.

Rink hockey : Saint-Omer veut rester dans la course au titre

Photo © PVC

Photo © PVC

Certes, le SCRA vient pour la septième fois consécutive de se qualifier brillamment pour les ½ finales de la Coupe de France mais seul, le but ultime, la conquête de la Coupe a un intérêt. De même en championnat. À mi-parcours, le Scra peut se réjouir de sa place de leader mais c’est le 11 juin qu’il faudra être en tête ! Et ce ne sera pas facile. Le calendrier des Audomarois recèle de nombreux obstacles, le déplacement à Ploufragan en mars, puis au mois d’avril la réception de Coutras, le voyage à La Roche et la venue de Quévert au Brockus. Mais à chaque jour suffit son match (ou sa peine) et ce samedi, c’est Mérignac qui occupe (ou préoccupe) les Audomarois… Les Girondins figurent à la 5e place du classement, ont battu le Scra au match aller, et seront de rudes adversaires d’autant qu’en cas de défaite, ils tireront raisonnablement un trait sur le titre car ils seraient alors 8 points du ou des leaders. Peu à peu, la situation se décante donc. À ce jour, il reste 6 clubs en course pour le titre. Pour les Audomarois qui n’ont plus perdu en championnat depuis le 31 octobre espèrent rester sur leur lancée et peuvent légitimement prétendre ajouter trois nouveaux points à leur total.
Ce même samedi soir, Saint-Brieuc (3e) reçoit Coutras (1er ex aequo) alors que la Roche (6e) accueille Ploufragan (récent vainqueur à Coutras).

Rink hockey : Saint-Omer doit se remettre de son élimination européenne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À 30 secondes près, le Scra se qualifiait pour les ¼ de finale de la Coupe d’Europe de rink hockey… Malheureusement une petite faute sanctionnée par un coup franc direct a permis aux Italiens de Pieve, de trouver une égalisation, la 5e sur l’ensemble des matchs allez et retour, de disputer la prolongation et de l’emporter aux tirs au but. De quoi nourrir des regrets car sur l’ensemble de la rencontre, Saint-Omer a dominé son adversaire… Mais face à cette équipe pleine de roublardise, il fallait être efficace sur les pénalités, pénaltys et coups francs directs… Une transformation sur cinq tentatives pendant le temps réglementaire, rien dans des tirs au but… À ce niveau de compétition ça ne pardonne pas.
Encore sous le coup de l’élimination, les Audomarois doivent cependant repartir de l’avant, et vite, car en championnat aussi la lutte s’annonce serrée. Première grosse échéance dès ce samedi avec la venue de Saint-Brieuc leader invaincu, deux points devant le Scra. Dans les rangs bretons Xavier Tanguy (gardien) et Wilfried Roux (défenseur mais qui a marqué 9 fois), tous deux membres de l’équipe de France côtoient l’Espagnol Erik Gual (9 buts), le chilien Felipe Castro (7 buts), Valentin Hervé (11 buts), Alexandre Vankammelbecke (International U23) et Victor Ceron, Chilien engagé pendant la trêve. Meilleure défense du championnat et 3e attaque, Saint‐Brieuc sera un adversaire redoutable pour le Scra qui a les moyens de rivaliser… Mais là encore, les pénalités pourront faire la différence. Le mental sera prépondérant.

Déroulé de la rencontre Scra – Pieve : Toni Sero ouvre la marque sur penalty (8e), Balmaceda égalise à 5 minutes du repos : 1-1 à la mi-temps. Florent David redonne l’avantage au SCRA, Scutece égalise (43e) . Florent David insrit le 3e but du Scra à 2 minutes de la fin du match, Scutece égalise pour la 3e fois à 30 secondes du terme.

Rink hockey : Saint-Omer jouera contre Pieve San Giacomo en 8e de finale de coupe d’Europe

Photo © PVC

Toni Séro transforme un pénalty. A 3-1, Saint-Omer est virtuellement qualifié.- Photo © PVC

Saint-Omer connaît son adversaire pour les 8e de finale de la Coupe d’Europe de rink hockey: les Italiens de Pieve San Giacomo. Pas facile évidemment mais pas impossible au vu du match que les Audomarois ont joué samedi contre Voltrega, équipe espagnole qui joue les premiers rôles dans son championnat national.

Car le Scra a réalisé un véritable exploit ce samedi au Brockus. Battu 3-2 au match aller, il devait impérativement l’emporter pour se qualifier. Et les choses démarraient plutôt bien puisque Florent David ouvrait rapidement la marque en déviant un tir puissant de Marçal Cuenca (5e). Malheureusement, les Catalans égalisaient aussitôt par Petxi Armengol. Dans les minutes qui suivaient, le gardien Martin Barros faisait échec à toutes les tentatives espagnoles et donnait à ses partenaires des raisons d’espérer. Le Scra faisait alors jeu égal avec Voltrega sans que le score évolue (1-1).
De retour sur la piste, les hommes de Fabien Savreux faisaient front aux assauts de leurs adversaires mais finissaient par concéder un pénalty stoppé par Martin Barros. Sur la relance Florent David à nouveau bien placé déviait la balle dans le but de Candid Ballart et ramenait les équipes à égalité sur les deux matches.
Dès lors, le Scra réussissait à hausser son niveau de jeu. Toni Sero marquait le 3e but sur pénalty qui qualifiait Saint-Omer. Mais virtuellement seulement car à cet instant il restait encore 18 minutes à jouer… Une éternité. L’erreur eut alors été de vouloir protéger cet avantage. Le Scra cherchait au contraire à maintenir la pression sur son adversaire qui se procurait des occasions mais n’arrivait pas à conclure. Lorsque Kévin Guilbert marquait de près (34e) un 4e but, l’espoir d’une qualification se faisait donc plus grand encore mais en rink hockey tout peut aller si vite. D’ailleurs Voltrega relançait le suspense par l’intermédiaire d’Eric Vargas qui ramenait le score à 4-2 avant d’obtenir un 2e pénalty frappé par Armengol mais à nouveau arrêté par Martin Barros en état de grâces. Cette fois rien ne semblait pouvoir empêcher la qualification audomaroise, Toni Sero libérant définitivement son équipe en transformant un coup franc direct (50e). Score final 5-2.
Saint-Omer jouera donc les 8e de finale de la Coupe d’Europe contre Pieve San Giacomo. Match aller le 12 décembre en Italie, match retour le 16 janvier à 20h30 à Saint-Omer.

Rink hockey : Saint-Omer retrouve la Coupe d’Europe

Éliminé en 1/4 de finale l'an dernier, par Barcelos, le Scra retrouve la coupe d'Europe Cers...

Éliminé en 1/4 de finale l’an dernier, par Barcelos, le Scra retrouve la coupe d’Europe Cers… Photo © PVC

En se voyant proposer le CP Voltrega comme adversaire en 16e de finale de la Coupe d’Europe de rink Hockey, le Scra n’a pas été épargné par le tirage au sort puisque ce club espagnol est susceptible de jouer les premiers rôles dans son championnat national, parmi les plus difficiles du continent.
Lors du match aller pourtant, les Audomarois ont fait mieux que se défendre, en ne s’inclinant que par un petit but d’écart : 3-2. Un résultat qui laisse toutes ses chances au Scra qui devra néanmoins s’imposer et ça ne sera pas une partie de plaisir même si le club catalan qui battu a Barcelone cette saison, semble connaître un petit coup de moins bien.
Avec dans ses rangs, les internationaux P. Armengol et les frères Alex et Dani Rodriguez qui combinent avec Borja Lopez, transfuge de La Roche‐sur‐Yon, les joueurs de Voltrega ont encore les faveurs des pronostics mais les Audomarois qui restent sur deux victoires en championnat, peuvent parfaitement renverser la tendance s’ils jouent leur meilleur hockey comme ce fut le cas en Espagne. Pour cela, ils pourront compter sur l’appui de leur public, très bruyant dans le chaudron du Brockus.

Coupe d’Europe Cers, samedi 28 novembre, 20h30, salle du Brockus : Scra – Voltrega

 

Ce samedi, Saint-Omer – Barcelos: 1/4 de finale de la coupe d’Europe de rink hockey

AFFICHE SCRA SCENEO INTERNETLa rencontre qui va opposer le Scra à Barcelos est bien plus qu’un match ordinaire. D’abord par l’enjeu ! Tous les clubs français rêveraient de finir dans le dernier carré de cette Coupe d’Europe et les Audomarois vont tout mettre en oeuvre pour y figurer. Ensuite, le choix de jouer dans le nouveau complexe Sceneo avec l’aide indispensable de la Caso va mettre un coup de projecteur sur la pratique du rink‐hockey en général et sur le Scra en particulier. L’engouement qui s’est manifesté pour cet événement témoigne de la place que tient ce sport dans la vie audomaroise. Mais attention, le faste qui entoure le match ne doit pas éblouir les compétiteurs et leur faire croire que se trouver sur la piste est déjà une victoire. Il reste un match à livrer contre une formation redoutable. Barcelos, club portugais du haut de tableau, se classe à la 5ème place d’un championnat très relevé, à 2 points du podium. Barcelos a éliminé Cronenberg (Allemagne) et surtout Noïa (Espagne) pour arriver à ce niveau et va être un adversaire bien compliqué à manœuvrer. Le Scra quant à lui, est encore en course dans toutes les compétitions, Championnat de France, Coupe de France et Coupe d’Europe. Deuxième défense et meilleure attaque du championnat, les « Rouge et blanc » sont conscients de l’enjeu de ce match ; ils feront tout pour être prêts pour cette échéance et pour que les 1500 spectateurs n’aient qu’une idée à l’issue du match : revenir ! Une fois encore, le haut niveau sera au rendez‐vous, l’émotion sera palpable et lorsque les projecteurs s’éteindront, espérons qu’un peu de leur lumière aura contribué à faire connaître et apprécier le Skating club de la région audomaroise.

L’équipe de France de Rink Hockey en stage à Saint-Omer

Le poster de l'équipe de France qui sera distribué à chacune de ses sorties.- Photo © PVC

Le poster de l’équipe de France qui sera distribué à chacune de ses sorties.- Photo © PVC

Dans le cadre de la préparation au Mondial 2015 de Rink-Hockey qui aura lieu en Vendée du 20 au 27 juin, l’équipe de France va entamer une série de matchs de préparation face à des sélections régionales ou départementales. La première étape est prévue dans le Nord du 16 au 19 novembre.
L’équipe de France arrivera à Saint-Omer le dimanche 16 en soirée puis s’entraînera les lundi, mardi et mercredi matin salle du Brockus. Un match France – Scra Saint-Omer aura lieu le lundi 17 novembre à 19h30. Le mardi 18 novembre à 19h30 au complexe Léo-Lagrange à Tourcoing, match de gala contre une sélection de la région Nord – Pas-de-Calais.

Rink hockey: qualification européenne pour Saint-Omer

Photo © A. Top

Photo © A. Top

Privé de Ligue des champions cette saison, le Scra dispute néanmoins une épreuve européenne avec la coupe Cers dont le tirage au sort n’était pas forcément favorable puisque c’est une équipe italienne, Sarzana, qui était proposée aux protégés de Fabien Savreux. Le match aller en Italie s’annonçait compliqué mais contre toute attente Saint-Omer y était allé chercher une victoire (3-1). Le match retour, à Saint-Omer, a eu lieu samedi soir dans une ambiance explosive. David ouvrait le score dès la 3e minute de jeu mais l’ancien audomarois Dolce lui répondait presque aussitôt. Appliqué, le Scra reprenait l’avantage par Séro (11e) et Garcia creusait l’écart juste avant la pause (23e). Compte tenu du résultat du match aller, cela sentait bon la qualification mais il fallait rester concentré pour éviter tout retour d’une formation italienne survoltée. Dolce, encore lui, puis Borci, entretenaient l’espoir pour les Transalpins… Mais Teixido auteur d’un triplé en fin de fin match enfonçait définitivement le clou. Saint-Omer tenait son billet pour le tour suivant qui donnera lieu à une rencontre franco-française, puisque l’adversaire des 16e de finale sera Lyon.
A noter que pour ce match retour contre Sarzana, l’entraîneur habituel du Scra, Fabien Savreux, était absent, retenu par ses obligations de sélectionneur national de l’équipe de France féminine, vice championne du monde ce week-end à Tourcoing.

Le Scra pousse Valongo dans ses retranchements

IMG_3006

Photo © PVC

RINK HOCKEY.- Saint-Omer jouait sa qualification pour le prochain tour de la Ligue européenne des champions, samedi soir au Brockus, en recevant Valongo, actuel leader du championnat du Portugal.
Dans une poule très relevée avec la présence aussi des Espagnols de la Corogne, le Scra qui comptait deux points de retard sur son adversaire du jour, devait impérativement s’imposer. Un véritable défi que les hommes de Fabien Savreux ont essayé de relever. Tenant les Portugais en échec jusqu’à la pause, ils ouvraient le score par Menuzzi et s’offraient le droit de rêver. Mais Valongo se réveillait et hissait son niveau de jeu, inscrivant alors quatre buts contre un seul de David. Les Audomarois n’ont certainement pas à rougir de cette défaite (2-4), pouvant même nourrir quelques regrets car avec les prouesses réalisées par leur gardien Canteraro et un peu dd’efficacité sur les coups francs et les pénaltys, ils auraient peut-être pu l’emporter. Quoiqu’il en soit, la physionomie de la rencontre renforce l’idée que Saint-Omer a maintenant les capacités à se hisser parmi les meilleurs clubs européens.  Encore faudra-t-il être champion de France. Ce qui est loin d’être gagné.

Succès européen pour le Scra contre Lodi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

RINK HOCKEY.- Psychologiquement les joueurs du Scra ont franchi une étape importante ces dernières semaines. La match nul enregistré en Ligue des Champions contre La Corogne aura sans doute été un tournant dans l’histoire du club, capable aujourd’hui de rivaliser avec les meilleurs européens. La preuve, samedi soir au Brockus, le succès contre les Italiens de Lodi, au terme d’une rencontre pourtant mal engagée.

Les Audomarois sont fatigués, ça sent la fin de l’année. Depuis septembre les matchs s’enchaînent, notamment pour les internationaux qui ont disputé le championnat du monde, les matchs de championnat et donc ceux de la Ligue des champions. Malgré cela, les hommes de Fabien Savreux trouvent les ressources mentales pour rester au contact des meilleurs. Samedi, ils sont mal rentrés dans la rencontre, rapidement menés 1-0 (but de Brusa) puis 2-0 (but de Dam Monte), même s’ils affichaient de belles intentions. Pour rivaliser avec Lodi, il fallait élever le niveau de jeu, aller plus vite et être plus incisif. C’est ce qui s’est passé dès l’entame de la seconde période notamment avec Nicolas Guilbert, fer de lance de la riposte. La physionomie du match s’inversait radicalement. Saint-Omer réduisait le score par Cirilo Garcia, égalisait par Tiago Barbosa, prenait l’avantage par Nicolas Guilbert et creusait l’écart par Cirilo Garcia… qui se blessait quelques instants plus tard. Sa sortie avait pour conséquence immédiate de déstabiliser le groupe audomarois qui réduisait la voilure et se laissait submerger par la deuxième vague italienne. Grâce à Illuzzi puis De Rinaldis, Lodi revenait à la hauteur du Scra… Mais un match nul n’arrangeait ni l’une ni l’autre des deux équipes qui se devaient de l’emporter pour rester dans la course à la qualification. Et une fois encore, Saint-Omer a trouvé les ressources pour faire la différence. Barbosa inscrivait le 5e but mais encore fallait-il que la défense avec son gardien Alan Audelin préserve le résultat. C’est ce qu’elle a fait, sans multiplier les fautes qui auraient pu être préjudiciables. Reste maintenant à bien terminer l’année à Ploufragan, ce samedi soir en championnat.