Archives de Catégorie: Voile

Voile : Destination Calais embarque des collégiens

Photo © DC

Photo © DC

Dans le cadre de son partenariat avec le Conseil départemental du Pas de Calais, Destination Calais et son skipper Pierre-Yves Chatelin ont repris leurs sorties avec des jeunes collégiens les mardi et mercredi après midi au départ de Calais.

Ce mardi le temps était parfait, mer belle et vent de sud-est entre 10 et 15 nœuds. Les 6 élèves du collège Pilâtre-de-Rozier à Wimille qui découvraient la voile ont navigué dans d’excellentes conditions. Même si c’était la première fois qu’ils montaient sur un voilier, ils ont tous participé à la manœuvre et à la conduite du bateau avec efficacité, et également découvert que la côte entre Calais et le cap Gris Nez est superbe ! Ils sont repartis des pontons du bassin Ouest avec un grand sourire en espérant pouvoir profiter d’une autre sortie.
Hier mercredi, changement de décor, au moment de l’ouverture du pont permettant la sortie du bassin, un épais brouillard s’abattait sur le port et les environs, interdisant même de voir les jetées. Heureusement, les élèves du collège Jean-Jaurès de Calais n’étaient pas des débutants puisqu’ils font partie de la section voile de l’établissement. Ils se sont rapidement adaptés à la conduite du bateau qui, même s’il est beaucoup plus grand que les dériveurs sur lesquels ils naviguent à la base de Sangatte, répond aux mêmes principes de fonctionnement…L’absence de repère due au brouillard ne facilitait pas la tenue d’un cap avec précision, mais avec l’aide du compas, du sondeur et du GPS, ils ont réussi à suivre la côte jusqu’à Sangatte entre la plage et le chenal des ferries, avec une belle récompense avant de revenir vers Calais, cet épais brouillard assez rare chez nous, disparaissait progressivement pour laisser la place à un grand soleil en arrivant au port ! Prochaines sorties les 24 et 25 mai.

Publicités

Voile : Henri Marcelet, 19e de la Mini Transat

Mini Transat Îles de Guadeloupe 2015, arrivée d'Henri Marcelet. Photo ©

Mini Transat Îles de Guadeloupe 2015, arrivée d’Henri Marcelet. Photo © Jacques Vapillon

12e de la première étape Douarnenez-Lazarote, 24e de la seconde qui conduisait les skippers des Açores à La Guadeloupe, l’Ardrésien Henri Marcelet à la barre du Région Nord – Pas-de-Calais, a pris la 19e place du classement général de la Mini Transat dans la catégorie des voiliers de série. Il est arrivé le 17 novembre au soir à Pointe-à-Pitre, sous gréement de fortune suite à la casse du haut de son mât faisant preuve d’une sacrée combativité lors des dernières heures de course.

Mini Transat : Henri Marcelet en 21e position

_jva3432

Photo © Jacques Vapillon – Minitransat 2015

C’est par un vent soutenu de nord-est et une mer agitée que les concurrents de la seconde étape de la Mini Transat ont quitté samedi les Canaries pour rejoindre la Guadeloupe. Pour la plupart, les concurrents ont préféré jouer la prudence compte tenu des conditions météo (vent de 25 nœuds en moyenne) et du fait que les bateaux sont chargés pour traverser l’Atlantique. Mais cela n’a pas empêché la « casse » le meilleur exemple étant celui de Davy Beaudart (Flexirub), qui a déchiruré son spi médium et annoncé son abandon et de Nacho Postigo (Vamos Vamos) qui a cassé son safran. En tête de course, les leaders poussent fort le long des côtes mauritaniennes. C’est une bagarre au couteau entre Clément Bouyssou (Le Bon Agent – Bougeons l’Immobilier), Frédéric Denis (Nautipark), Simon Koster (Eight Cube), Ludovic Méchin (Microvitae) et Luke Berry (Association Rêves). En classe série, Henri Marcelet pointe actuellement en 21e position.

70 ans de voile à Ardres

Ce dimanche 11 octobre, le Club de voile d’Ardres fête son 70e anniversaire. Au programme : une régate de dériveurs sur le magique plan d’eau du lac d’Ardres avec son vent si particulier. Régate de niveau 5A accessible à tous, les jeunes comme les plus expérimentés, avec ou sans spi. Première manche à 10h30.

Mini Transat : Henri Marcelet prêt à partir

Henri Marcelet est tout heureux de voir départ approcher.- Photo © Com Mini Transat

Henri Marcelet est tout heureux de voir départ approché.- Photo © Com Mini Transat

Encore heureux qu’il fasse beau… A maintenant deux jours du départ de la Mini Transat îles de Guadeloupe, les solitaires engagés dans l’épreuve sentent insidieusement la pression les envahir. Tous ne réagissent pas de la même manière, chacun a ses petites astuces pour faire baisser la pression. Se concentrer sur la nourriture à embarquer en est une : les plaisirs matériels retentissent forcément sur le bien-être des âmes.
Pour l’Ardrésien, skipper du Région Nord Pas de Calais, Henri Marcelet : « la tension commence à venir un peu. On sent que ça approche, ça s’agite sur le ponton… Je crois que tout le monde est pressé de partir. Comme les conditions météo sont tranquilles, ça change sensiblement la donne. J’avais bien anticipé en amont, c’est beaucoup de temps et d’énergie de gagnés.
Ce matin, je suis venu à pied de Tréboul, j’ai eu envie de marcher un peu tranquillement, ça fait du bien… En fait, je crois que je ne réalise pas trop que dans deux jours, je vais vivre ce dont je rêve depuis deux ans. »

Voile : Henri Marcelet, un Ardrésien au départ de la Minitransat

Henri Marcelet à la barre du Nord - Pas-de-Calais.- Photo © TB Press

Henri Marcelet à la barre du Nord – Pas-de-Calais.- Photo © TB Press

74 navigateurs s’apprêtent à prendre le départ (samedi 19 septembre) de la Minitransat, course océanique en solitaire et sans assistance, qui permettra de rallier Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, au départ de Douarnenez en Bretagne, via Lanzarote aux Canaries où ils feront escale. Parmi les engagés figure un Ardrésien, Henri Marcelet, 28 ans, skipper du voilier Nord – Pas-de-Calais, comme son frère Julien, il y a deux ans.
Pour sa première expérience dans le genre, Henri Marcelet a pour premier objectif d’arriver de l’autre côté de l’Atlantique, avec un bateau qui a un peu vieilli mais qui reste très compétitif. Pour cela, il mise sur l’expérience acquise ces derniers mois dans les épreuves de la classe Mini où il a su tirer son épingle du jeu. Entrer dans le top 10 est en tout envisageable.
Henri Marcelet a connu ses premières expériences de voile dans notre région et compte quelques beaux accessits à son palmarès : 3e du championnat de France de First Class 7.50 en 2006 et 2007 et 2e de la Fastnet Race en 2009. En 2012 il passe  en classe Mini et progresse jusqu’à une très prometteuse 3e place au Trophée Marie-Agnès Péron en 2015.
Titulaire d’un DUT de génie industriel, spécialiste de la mécatronique, marié, Henri Marcelet vit à Lorient.

Destination Calais se prépare à partir en Galice

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivé de la Guadeloupe à Lorient en cargo, après sa belle prestation sur la Route du Rhum, Destination Calais avait ensuite retrouvé Calais poussé par un bon vent de sud ouest force 6 à 7. Le temps était alors venu pour son skipper Pierre-Yves Chatelin, d’entamer les aménagements intérieurs pour améliorer le confort en croisière.
En avril, le bateau est sorti avec les élèves du lycée professionnel Normandie-Niemen qui avaient participé au concours sur la Route du Rhum 2014 et il y a 15 jours il faisait un aller retour express à Nieuwpoort pour refaire la peinture antifouling sur la carène de qui en avait bien besoin car recouverte d’algues et de petits coquillages. Arrivé et sortie de l’eau le lundi, le bateau était à l’eau pour un retour beaucoup plus rapide à Calais le vendredi.
La semaine dernière, des élèves de l’école primaire de Bouquehault sont venus à Calais à vélo avec leur institutrice pour découvrir avec étonnement et grand plaisir le bateau qu’ils avaient suivi pendant la route de Rhum. Mercredi, une sortie avec cinq jeunes du collège de Wimille était au programme. Les conditions météo ont certainement contribué à rendre inoubliable cette navigation musclée au large de Calais. En effet le vent est monté jusqu’à force 7 dans les rafales, mais le soleil abondant a rapidement séché les embruns qui par moment ont volé abondamment au-dessus de « Destination Calais ». Tout s’est donc très bien passé, avec une voilure réduite pour s’adapter à ce vent violent.
Nouvelle sortie ce vendredi après midi et changement complet de décor, avec un vent du nord faible au départ qui finit par tomber complètement pendant 20 mn avant de revenir à l’ouest force 3. Les élèves du collège d’Etaples ont donc quand même réussi à naviguer jusqu’à Sangatte et à barrer dans de bonnes conditions grâce à ce petit vent bienvenu et à la belle carène toute propre du bateau.
Les vacances approchent maintenant et comme prévu il n’y a pas de courses au programme : « nous allons donc avoir le temps de descendre en Galice, en profitant aussi de la Bretagne, avant un retour à Calais fin août ». Les sorties de jeunes reprendront alors le mercredi après midi jusque fin novembre.

Voile : Henri Marcelet au départ de la Lorient Bretagne

Photo © DR

Photo © DR

Samedi, l’Ardrésien Henri Marcelet, skipper du Mini 6.50 « Hissons les voiles en Nord – Pas-de-Calais », prendra le départ de la Lorient Bretagne Sud Mini. Il embarquera pour ces 150 milles de navigation le jeune Dunkerquois, Clément Meister, membre de Voile ambition Dunkerque, le centre de haut niveau nordiste. C’est la première course de la saison d’Henri qui a pour objectif principal, en 2015, la Mini Transat – Ile de Guadeloupe.

Destination Calais en route pour Lorient

Chargement du bateau à Pointe-à-Pitre. Photo © DC

Chargement du bateau à Pointe-à-Pitre. Photo © DC

2015 commence sur l’eau pour destination Calais qui a quitté Pointe-à-Pitre hier, sur le pont du cargo Beautrader qui le ramène à Lorient où il arrivera le 11 ou le 12 janvier à Lorient. Pierre-Yves Chatelin et son équipe rejoindront Calais ensuite, sans doute fin février après quelques travaux d’entretien. Et les sorties avec les jeunes pourront reprendre fin mars si le temps est suffisamment clément !

Route du Rhum : Pierre-Yves Chatelin commence à penser à l’arrivée

Pierre-Yves Chatelin et son épouse Mimi, sur les pontons de Saint-Malo... Bientôt les retrouvailles à Pointe-à-Pitre.- Photo © PVC

Pierre-Yves Chatelin et son épouse Mimi, sur les pontons de Saint-Malo… Bientôt les retrouvailles à Pointe-à-Pitre.- Photo © PVC

Dans une longue vacation ce matin, Pierre-Yves Chatelin qui s’approche maintenant de Pointe-à-Pitre donne de ses nouvelles. Tout va bien même si les conditions sont parfois difficiles… Objectif principal : économiser le matériel et tout ramener en bon état en Guadeloupe.

Actuellement en 7e position de la classe Rhum, le skipper calaisien n’est pas décidé à tenter des exploits sur l’eau au risque d’être doublé par Charlie Capelle et son Acapella avant la ligne d’arrivée. 7e ou 8e dit-il, ça n’a pas d’importance. Pierre-Yves Chatelin va bien physiquement, ayant simplement du mal à supporter la chaleur de la journée : « 32 ou 34° dans le bateau et sur le pont c’est la rôtissoire ». Mais il y a aussi les grains pas évidents à gérer, qui obligent à être constamment sur le qui-vive. Prudent, Pierre-Yves préfère être sous-toilé et gérer sa fin de course pour terminer proprement. Car il commence à penser à l’arrivée même si c’est loin d’être terminé : « j’arriverai quand j’arriverai mais on aimerait y être »… Il y aura quelques Calaisiens pour l’attendre à commencer par Mimi, son épouse, et cheville ouvrière du projet, qui part aujourd’hui pour Pointe-à-Pitre… Et de se dire qu’une petite douche d’ici là ne serait pas superflue.
« C’est agréable de réussir une opération comme celle-là », poursuit Pierre-Yves Chatelin qui en profite pour remercier tous ceux qui l’ont accompagné et qui le suivent, de Calais et d’ailleurs. D’autant plus agréable que c’est la dernière dans le genre. A 60 ans, il a en effet décidé de ne plus tenter l’aventure dans quatre ans… « Je serai dans le Pacifique avec mon épouse ».
Actuellement l’Italien Andrea Mura est tout proche de couper la ligne d’arrivée pour prendre la 2e place derrière Anne Cazeneuve.
A noter que le Bullygeois de naissance Étienne Hochedé (PIR2 CCI Fécamp) est arrivé la nuit dernière, en 5e et dernière position des Multi 50. Derrière tout le monde a abandonné.