Céline Deville

Photo PVC

Née le 24 janvier 1982 à Berck-sur-Mer
Poste : gardienne de but

Certes son accent fleure bon la Méditerranée mais Céline Deville est bel et bien une fille du Pas-de-Calais, née à Berck d’un papa héninois et d’une mère berckoise. Elle a fait ses premiers pas de footballeuse dans l’équipe des jeunes de Wailly-Beaucamp avant de porter le maillot d’Albertville (en Savoie) où toute la famille avait déménagé pour raisons professionnelles. Mais à 8 ans, il faut peu de choses pour que le doute s’installe et la « p’tchiote » Berckoise décidait de s’arrêter… pour reprendre du service en 1994, en même temps que son père devenait entraîneur de l’équipe féminine. Attaquante plutôt efficace, elle remplaçait au pied levé la gardienne de son équipe, blessée… Une révélation. Céline Deville a alors rapidement progressé et intégré le centre de formation de Clairefontaine, l’antichambre des équipes de France. Sélectionnée dans les équipes de France jeunes, elle rejoignait ensuite l’équipe de France A et connaissait une première sélection en 2002 contre l’Australie.
«Quand j’étais à Clairefontaine, explique-t-elle, ce n’était pas évident parce que je continuais à jouer avec mon club d’Albertville… Je faisais la route tous les week-ends». Sollicitée par le Paris-Saint-Germain, elle acceptait alors de porter le maillot de la capitale pendant deux ans avant de refaire ses valises en direction de Montpellier, club ambitieux. Elle n’a pas été déçue de son choix puisqu’elle a été championne de France, a remporté le challenge de France et disputé une demi-finale de coupe d’Europe, tout en continuant à garder les buts de l’équipe de France où elle compte aujourd’hui 45 sélections.
Après la coupe du monde, en Allemagne, Céline Deville abordait un nouveau virage dans sa carrière en signant à l’Olympique lyonnais tout juste sacré champion d’Europe. Pour elle qui, jusqu’alors, menait de front un emploi dans une entreprise commercialisant du matériel de sport et sa carrière de joueuse, c’était une sacrée avancée puisqu’elle passait à un statut de joueuse professionnelle. Le revers de la médaille est qu’elle n’était pas la gardienne titulaire… « Ce sera la loi de la concurrence », disait-elle à l’époque. Mais cela ne semblait pas la troubler outre mesure trouvant là, la motivation pour encore progresser. Et toujours figurer dans le collectif tricolore qualifié pour les Jeux de Londres. Ce qu’elle a fait mais en étant toujours la doublure de Bouhadi, tant en équipe de France qu’à Lyon. Frustrant pour une gardienne de ce niveau… Après l’échec de Lyon en finale de ligue européenne des champions 2013, Céline Deville annonçait son départ pour Juvisy où elle a retrouvé une place de titulaire.

Clubs successifs
Wailly-Beaucamp (P.-de-C.) en 1989
UO Albertville de 1990 à 1999
Paris SG de 2000 à 2002
Montpellier HSC de 2002 à 2011
Olympique lyonnais de 2011 à 2013
Juvisy FCF depuis 2013

Palmarès en club
Vainqueur de la Ligue des Champions en 2012 avec Lyon (remplaçante en finale)
Finaliste de la Ligue des Champions en 2013 avec Lyon (remplaçante en finale)
Demi-finaliste de la coupe d’Europe de l’UEFA avec Montpellier en 2005-2006
Championne de France en 2004 et 2005 avec Montpellier, en 2012 et 2013 avec Lyon
Vice-championne de France en 2006, 2007 et 2009 avec Montpellier
Vainqueur du challenge de France en 2006, 2007 et 2009 avec Montpellier
Finaliste du challenge de France en 2010 et 2011 avec Montpellier

Palmarès avec l’équipe de France
4e des Jeux olympiques à Londres en 2012
4e de la coupe du monde 2011
1/4 de finaliste de l’Euro 2009 et 2013
Participation à l’Euro 2005
Participation à l’Euro – 19 ans en 2000
61 sélections en équipe de France A (dernière en date le 24 novembre 2013 contre la Bulgarie, en match éliminatoire de la Coupe du monde).

Céline Deville lors du France – Belgique à Calais en juin 2011 (photos PVC).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :